Suivez-nous

Crypto-monnaies

Après la faillite de MtGox, Mark Karpelès rebondit dans la blockchain

Ancien dirigeant de MtGox au moment du hack, Mark Karpelès voudrait désormais faire du Japon un « leader mondial de la Blockchain ».

Il y a

le

MtGox
© Wikipedia

Alors qu’il a été blanchi de presque toutes les accusations de la justice japonaise, Mark Karpelès a de nouveaux projets en tête. Le français de 34 ans, tristement connu pour avoir dirigé la défunte plateforme d’échange de crypto-monnaies MtGox au moment de son piratage, aurait confié à des journalistes de l’Associated Press qu’il ambitionnait de faire du Japon un « leader mondial de la blockchain ».

Le Japon, leader de la blockchain ?

Si les crypto-monnaies se sont largement démocratisées au Japon, Mark Karpelès était proche du précipice : le français est connu pour avoir repris en 2011 la célèbre plateforme d’échange de crypto-monnaies MtGox, qui fut à l’époque la plus grande bourse du monde avec près de 75% des volumes.

En 2013, celle-ci a été victime d’un piratage de grande ampleur où 850 000 Bitcoin ont été dérobés (450M$ à l’époque, et 6,6 milliards $ aujourd’hui). A cette époque, ce hack a semé le doute parmi les investisseurs en raison de sa taille : sur les 12,2 millions de Bitcoin en circulation, 7% se sont volatilisés très discrètement lors de ce piratage. Pendant longtemps, Mark Karpelès a été accusé d’avoir été à l’origine de ce piratage – ce qu’il a toujours nié.

Suite au scandale, le cours de la devise électronique s’est alors effondré en l’espace de quelques semaines, passant d’un record de 1 139$ à moins de 400$ assez brutalement. Depuis, le cours du Bitcoin s’est bien rattrapé, bien qu’il soit toujours très volatil.

Hack du Bitcoin MtGox

Cours du Bitcoin © TradingView

Un nouveau système d’exploitation ?

Alors que certaines victimes ruinées cherchent toujours à obtenir réparation, Mark Karpelès est désormais tiré d’affaire. Le français a sorti un premier livre en japonais au courant du mois de mai (Cryptcurrency 3.0) et il travaillerait désormais sur un projet autour de la blockchain, cette technologie sur laquelle s’appuie le Bitcoin pour les transactions.

Si l’entrepreneur français expatrié au Japon n’a pas communiqué les détails de sa nouvelle société, on sait simplement qu’il aimerait créer un « nouveau système d’exploitation plus sécurisé et rapide que ceux qui sont actuellement disponibles » en utilisant la blockchain. Il regrette aujourd’hui la domination des entreprises américaines dans la technologies, et espère contribuer à redorer le blason du Japon dans les années à venir.

Le génie de l’informatique sera-t-il capable de rebondir ? Affaire à suivre.

Stocker ses crypto-monnaies : quel portefeuille pour sécuriser ses Bitcoin ?

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests