Suivez-nous

Actualités

Après les États-Unis, la Chine suspend la vente de cigarettes électroniques

Sitôt arrivée, sitôt partie ? Tel pourrait devenir le destin de la cigarette électronique. Les grandes puissances s’inquiètent à propos de ce phénomène, si bien que des interdictions apparaissent.

Il y a

  

le

 
Victime cigarette electronique
© Pixabay / Lindsay Fox

La cigarette électronique est un sujet récurrent depuis quelques semaines. Le gouvernement Trump est extrêmement opposé à certaines dérives de cette pratique, si bien que le leader Juul a pris de l’avance sur une quelconque décision fatale en suspendant de manière temporaire la vente de ses produits aux États-Unis.

En Chine, le même cas de figure est en train de prendre forme, les autorités de réglementation du tabac ont demandé aux marketplace de fermer de manière temporaire les boutiques en ligne vendant des cigarettes électroniques. L’empire du Milieu songe donc à interdire la vente de cigarettes électroniques en ligne.

Pour se justifier, les administrations à l’origine de cette décision ont déclaré qu’il s’agissait de protéger la santé physique et mentale des mineurs, il en est de même pour les États-Unis. Pour le moment, Pékin n’a pas donné de date de fin à cette suspension, mais il semblerait qu’à terme elle prenne effet définitivement.

Alors que l’on évoquait Juul en introduction de cet article, une semaine après son arrivée sur le territoire chinois, le leader mondial de la cigarette électronique a été banni du pays. Toutes les cigarettes et autres accessoires de la marque ont disparu des étagères.

Le nombre de vapoteurs en baisse

La Chine compte près de 300 millions de fumeurs, ce qui représente un marché énorme pour les fabricants de cigarettes électroniques. Cette interdiction pourrait être une immense perte pour ce secteur, mais pas seulement, cela pourrait également nuire à la Chine directement. En effet, l’entreprise publique China Tobacco produit près de 6% des ressources fiscales du pays.

Quoi qu’il en soit cette décision pourrait bien se répandre comme une onde de choc. En effet, après les États-Unis, voici que Pékin se penche de près sur le sujet : devant ces exemples de taille, d’autres pays pourraient prendre des décisions similaires. Après l’annonce de plusieurs morts dues à ce fléau, la France voit également les ventes de cigarettes électroniques baisser, mais la question de l’interdiction est-elle au goût du jour dans l’hexagone ? Pour le moment, il semblerait que non, mais au vu de la tournure actuelle, il serait bon de rester vigilant.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. fonkdoc

    4 novembre 2019 at 12 h 02 min

    Je crois qu’on est en train de se rendre compte de la puissance du lobby du tabac… 200 morts par jour (en France !!) dus au tabac, et on est en train de s’inquiéter pour 8 mecs aux USA qui ont vapoté n’importe quoi, n’importe comment…

  2. Yohan

    4 novembre 2019 at 16 h 34 min

    C’est hallucinant hahaha … Quel culot!

    Oui alors on va interdire les cigarettes électroniques car vraiment c’est dangereux pour les jeunes. Hein … Quoi ? Comment ça les cigarettes classiques sont encore pires ? Je n’entends rien monsieur!! LA CIGARETTE ELECTRONIQUE EST DANGEREUSE §§§

  3. Pat

    6 novembre 2019 at 20 h 11 min

    C’est l’huile de chanvre, c’est-à-dire de cannabis et de tous ses dérivés qui causent problème.
    C’est le cannabis et tous ses dérivés qu’il faut interdire.

    Des magasins, baptisés « chanvre » ou sous d’autres appellations commencent à fleurir en France. J’en ai vu à Dijon et à Lyon. Il faut leur porter un coup d’arrêt définitif.

    Et le fameux cannabis thérapeutique n’est qu’une porte d’entrée pour forcer le public à la légalisation de cette drogue. Interdisons-la totalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests