Suivez-nous

Réseaux sociaux

Avec Clubhouse, la Silicon Valley célèbre la première app de la génération Covid

Clubhouse est la nouvelle hype de la Silicon Valley. Et pourtant elle ne propose pas de fonction vidéo et encore moins de réalité augmentée.

Il y a

  

le

 

Par

Pas de vidéo, pas de réalité augmentée, juste de l’audio. Bienvenue à Clubhouse, l’application aux 5000 utilisateurs qui est déjà valorisée 100 millions.

Vous n’en n’avez peut-être pas encore entendu parler. Et pourtant, l’application Clubhouse, récemment développée, est la dernière sensation de la Silicon Valley. Alors qu’elle n’emploie pour le moment que 2 personnes, ses créateurs, Paul Davison et Rohan Seth, et ne compte que 5000 utilisateurs puisqu’elle est en test, et qu’elle n’est même pas encore disponible sur les app stores, elle vient de lever 12 millions de dollars qui la valorisent à 100 millions.

Clubhouse c’est quoi ? C’est une application de réseau social fondée sur la voix. Ici pas de vidéo, pas de photo, pas de VR mais des “rooms” où l’on peut discuter entre personnes que l’on connait ou pas, sur n’importe-quel sujet.

En cela elle rejoint ces précédentes tentatives d’applications basées sur l’audio, comme nous en avions déjà parlé, des apps qui essaient de transposer à l’audio ce que peut être par exemple un Instagram. A cela près que Clubhouse reproduit plutôt en audio l’esprit des applications de chat vidéo en direct comme Zoom ou Messenger Rooms.

La première app « made in Covid »

Nous avons déjà vu à maintes reprises que la pandémie de coronavirus avait largement favorisé l’adoption ou le développement de nouveaux usages liés notamment au confinement et au télétravail, et parmi eux la vidéoconférence. Clubhouse pourrait faire partie de celles qui proposent une nouvelle donne. Car la visioconférence n’a pas que des avantages, et elle est loin d’être prisée par tout le monde. Il se pourrait même qu’une bonne partie de ceux qui ont fait bonne figure en travaillant à distance via Zoom ou autres l’aient fait par contrainte professionnelle, et parce-qu’ils n’avaient pas vraiment le choix. Mais certaines voix s’élèvent ici et là pour dénoncer le côté très intrusif, voire un peu totalitaire de la vidéoconférence. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui utilisent les outils de visio en coupant la caméra, ne laissant que le son, le chat et le partage d’écran.

Clubhouse se positionne précisément sur ce créneau en proposant un service qui permet de communiquer et rester en contact en direct avec une communauté sans devoir forcément passer par la case image. Et il semblerait que cela fonctionne puisque selon ses premiers utilisateurs (qui sont pour le moment des beta-testeurs), l’app serait parait-il totalement addictive, avec des membres qui passent plusieurs heures par jour ou par semaine dessus.

C’est en quelque sorte c’est la première application “génération Covid” ou “post-covid”, qui démontre que les gens cherchent toujours d’autres moyens d’interagir. Ce qui n’a pas échappé aux mammouths du capital-risque de la Silicon Valley puisque la jeune startup vient tout juste de lever 12 millions de dollars auprès, entre autres, du très sélect fond d’investissement Andreessen Horowitz.

Pour le moment les deux créateurs de l’application – dont l’histoire dira plus tard s’il fallait retenir leur nom comme ceux des fondateurs de Google ou Instagram – prennent leur temps et peaufinent leur app avant de la lancer officiellement auprès du grand public.

En tout cas, en attendant de pouvoir l’installer et juger sur pièce, cette nouvelle hype dit plusieurs choses sur le petit monde de la Tech et des réseaux sociaux. D’une part, Clubhouse confirme une fois de plus que l’homme est un animal social, et que les plus grandes innovation se font toujours autour d’un point central : communiquer et rapprocher les hommes. D’autre part cela montre aussi qu’il n’est pas certain que le Covid débouche sur le fameux “monde d’après” puisque il s’avère que les investissements dans la Silicon Valley autour d’une app sont toujours aussi fous et massif.

Enfin, et c’est peut-être le plus intéressant, l’engouement autour de Clubhouse confirme aussi que l’audio semble vraiment être le format en vogue des années 20.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Txx

    3 juin 2020 at 12 h 18 min

    Dans la même veine, Discord venant des gamers a élargi le champs de ses utilisateurs avec le télé-travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests