Avec ou sans sucre ?

Voilà une campagne marketing d’information qui délivre un message clair sur un sujet pas forcément évident, et que je trouve assez bien ficelée : la Collective du Sucre (qui s’est renommée subtilement CEDAL – Centre d’Etudes de l’Alimentation, façon d’avancer masqué ?) diffuse depuis quelques jours une nouvelle campagne radiophonique dont le message consiste à

Sucre
Voilà une campagne marketing d’information qui délivre un message clair sur un sujet pas forcément évident, et que je trouve assez bien ficelée : la Collective du Sucre (qui s’est renommée subtilement CEDAL – Centre d’Etudes de l’Alimentation, façon d’avancer masqué ?) diffuse depuis quelques jours une nouvelle campagne radiophonique dont le message consiste à expliquer en gros que manger moins de sucre ne signifie pas absorber moins de calories.
Il ne s’agit pas de la première campagne menée par les industriels du sucre (qui sont un peu les pétroliers de l’alimentation), tant il est vrai que la profession cherche à se défendre de sa position d’accusé idéal quand on parle d’obésité, en dénonçant d’une façon assez maline la petite arnaque que constitue parfois le discours sur les produits soi-disant allégés.
J’ai trouvé cette fois la démarche intéressante pour plusieurs raisons :

  • les spots radio sont courts, clairs et didactiques
  • ils renvoient sur une URL martelée en signature et très facile à mémoriser : alaplacedusucre.com
  • du coup, si l’on est un tant soit peu concerné par sa ligne ou même simplement son hygiène de vie, il est facile de retrouver toutes les informations sur le site, très bien documenté et claire également

Bon ok, ça reste du marketing organisé par un lobby autrefois puissant et en perte de parts de marché, mais je trouve que l’interaction media traditionnel/web fonctionne bien.


9 commentaires

  1. En même temps, je pense qu’il y a des gens qui préfère prendre des calories que du sucre, pour le diabète par exemple. Donc leur publicité n’est pas forcément une publicité pour le sucre, mais c’est très didactique c’est vrai !

  2. En général, je déteste ce genre d’opération de lobbying. Mais là, le site web est honnête. Et franchement, je suis convaincu que la complexité de nourriture industrielle engendre des excès de poids. Quand un produit est simple, on comprend facilement si il est gras ou sucré.
    Maintenant, avec les plats préparés, on ne se rends plus bien compte de tout celà.

  3. Eiffel, je pense que ce n’est pas tout à fait exact, l’obésité est due à une consommation excessive d’aliments (lipides, glucides, protéines etc.).
    Le sucre en lui même ne fait pas grossir, et heureusement pour moi 😉
    (vue ma pause Mars quotidienne !!!!!)

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.