Avec Sketchup, Google démocratise la 3D

SketchUpOr donc nos chers amis de chez Gougole continuent peinards leur douce conquête de le monde.
Cette semaine, ou plutôt la semaine dernière, c’est donc chez @Last Software qu’ils se sont invités, pour racheter la petite société du Colorado et la technologie de modélisation 3D de son logiciel SketchUp

SketchUpOr donc nos chers amis de chez Gougole continuent peinards leur douce conquête de le monde.
Cette semaine, ou plutôt la semaine dernière, c’est donc chez @Last Software qu’ils se sont invités, pour racheter la petite société du Colorado et la technologie de modélisation 3D de son logiciel SketchUp

L’idée sous-jacente : puisque la modélisation en trois dimensions de l’intégralité des bâtiments et reliefs de la planète Terre représente un travail absolument gigantesque, pourquoi ne pas déléguer celle-ci à des millions de petites mains en leur fournissant un logiciel intuitif et facile à utiliser, et en le proposant gratuitement.
Ainsi Madame Michu (ou Monsieur Bitrut) vont pouvoir s’amuser à reproduire leur home sweet home sur écran, en découvrant les joies de la 3D (ouah c’est quoi « extruder » ?), et envoyer le résultat de leur travail d’un clic à Google pour que leur maison apparaisse enfin en relief et sous toutes les coutures sur le fabuleux Google Earth.
Parce-que pour le moment, la maison de Monsieur Bitrut, sur Google Earth elle est plutôt un peu du genre 1D : écrasée.
Car c’est là qu’est l’astuce : SketchUp vient maintenant avec un plugin Google Earth qui va permettre de proposer facilement des réalisations 3D à l’intégration dans Google Earth, ainsi chacun va pouvoir construire son petit bout de planète.
Bon j’ai l’air d’ironiser comme ça mais je trouve ça plutôt bien, une sorte de grid computing à la sauce (géo)graphique, la mise en commun des compétences de chacun au service d’une cause commune d’un objectif partagé.
C’est plutôt que cette histoire me touche car je suis un utilisateur de longue date de SketchUp, du temps ou je tâtais un peu de la 3D pour certains clients et surtout pour mon plaisir, c’est grâce notamment à ce logiciel que j’avais ébauché les plans en trois dimensions de notre futur appartement, que même les gars qui faisaient les travaux s’en servaient pour bien comprendre ce qu’on voulait.
Et c’est vrai que ce soft est un vrai bonheur, très ludique à utiliser. Enfin pour un soft de 3D.
Alors hein, SketchUp, même pas peur.


4 commentaires

  1. De mémoire il y avait déjà une version gratuite très allégée mais je n’en suis plus certain. La version payante était bien moins chère que maintenant de toute façon.

  2. Pingback: ILoveSketch, la 3D au bout du crayon | Presse-Citron

  3. Pingback: Google Building Maker, un modélisateur 3D en ligne de bâtiments | Presse-Citron

Répondre