Baidu prépare le lancement de son bus autonome en Chine

Le géant chinois Baidu a révélé qu’il venait de terminer la production de son centième bus autonome, une nouvelle annoncée juste avant le lancement de la flotte en Chine.

Baidu bus

Si les acteurs majoritairement évoqués lorsqu’il s’agit de véhicules autonomes sont plutôt Google, Uber et d’autres entités américaines, les entreprises chinoises ne sont pas en reste. Pour rappel, Baidu constitue la première lettre de l’acronyme BATX, équivalent des GAFA américains, aux côtés d’Alibaba, Tencent et Xiaomi. Considéré comme l’une des plus grosses entreprises tech du pays, il était logique que Baidu s’intéresse de près aux véhicules autonomes. Lors de la Baidu Create 2018, conférence des développeurs d’intelligence artificielle qui se tient chaque année, la société a fait plusieurs annonces concernant les véhicules autonomes.

De fait, celle-ci a indiqué que ses autobus autonomes seraient bientôt prêts à entrer en scène dans les rues de Chine. Produites dans l’usine de King Long à Xiamen, dans la province de Fujian, dans le sud-est de la Chine, les navettes du nom d’Apolong pourront transporter jusqu’à 14 personnes lors d’un trajet. Outre le fait que Baidu ait diffusé, en direct, les images de son 100e autobus sortant de la chaîne de production, la firme semble définitivement prête à se lancer dans le pays. D’abord, les navettes autonomes seront déployées dans les aéroports, les lieux touristiques, et dans certaines zones contrôlées de près.

Baidu se focalise sur sa plateforme et non la fabrication de voitures

Concernant la plateforme de conduite autonome, il s’agit d’un système open source baptisé Apollo, qui compte aujourd’hui quelques 116 partenaires représentés par Valeo, Suning Logistcs ou encore Jaguar Land Rover. Lors de la conférence, Baidu a annoncé une importante mise à jour du système, qui permettra de mieux prendre en charge la conduite autonome dans certaines zones délimitées. Grâce à ces nouveautés, la firme espère que le plus grand nombre de sociétés utilisera sa plateforme Apollo.

Comme l’indique Robin Li, fondateur de Baidu : « 2018 marque la première année de commercialisation de la conduite autonome. De la production en série d’Apolong, nous pouvons vraiment voir que la conduite autonome fait de grands progrès, faisant passer l’industrie de zéro à un ».

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.