Connect with us

Internet

La banque en ligne a convaincu plus de 50% des français

Selon une étude récente publiée par le cabinet Deloitte, les français sollicitent toujours plus le canal digital pour gérer leurs comptes bancaires. Par ailleurs, près de la moitié d’entre eux (5 sur 10) sont prêts à « passer dans une banque en ligne, sans agence » pour réduire leurs frais bancaires.

Il y a

le

banque en ligne

Relation bancaire : « Je t’aime, moi non plus »

Deloitte résumé la relation entre les français et leur banque d’une manière assez réaliste : « je t’aime moi non plus ». En effet, si les français sont d’éternels insatisfaits des services offerts et de la tarification de leur établissement, ils ne vont pas pour autant changer de banque.

A l’occasion de cette 8e édition de l’étude Deloitte sur les « relations banques et clients », on apprend que 74% des français consultent désormais leurs comptes sur internet, et 35% via une application mobile. Ils sont également 69% à réaliser des opérations de comptes directement sur internet, et 60% à se renseigner sur internet pour des produits offerts par leur banque.

Si le conseiller bancaire « physique » reste aujourd’hui un intermédiaire rassurant pour le client, ce dernier commence cependant à s’en désolidariser : l’étude Deloitte montre que près de la moitié des français se disent prêt à migrer vers une banque en ligne.

> Lire aussi :  La néobanque Qonto lève 20 millions d'euros pour se lancer sur le marché européen

Parmi les raisons évoquées :

  • 15% des français estiment que leurs frais bancaires sont trop élevés
  • 13% des français jugent que leur service client est insuffisant
  • 10% des français affirment que leur banque n’est pas assez reconnaissante

La banque en ligne est gratuite

Si la banque traditionnelle n’hésite pas à facturer toutes les opérations basiques (en moyenne, le coût d’un compte bancaire était de 197 euros en 2017), la banque en ligne a su s’affranchir de tous ces frais. Elle va même plus loin en attribuant une carte bancaire gratuite selon le niveau de revenu justifiable.

A titre d’exemple, un établissement comme Hello bank!, filiale en ligne de BNP Paribas, offre un compte courant et une carte bancaire gratuite à tous ses clients sous condition qu’ils justifient d’un revenu de 1 000 euros au minimum. Une prime de 80 euros au moment de l’ouverture du compte vient même couronner le tout.

Visiter Hello bank!

> Lire aussi :  En cas de faillite d'une néo-banque, que risque le client ?

Les français frileux avec les chatbots

Si la banque en ligne a la cote auprès des français, les fameux chatbots inspirent beaucoup moins la confiance. En l’occurrence, ce sont moins de la moitié des français qui affirment être prêt à partager leurs informations avec un robot. Seuls les jeunes entre 15 et 34 ans y sont favorables, mais seulement pour « des problématiques simples ».

Alors qu’on a d’un côté Orange Bank qui lutte vraiment pour rendre son chatbot « Django » intelligent, de l’autre on a Hello bank! qui s’appuie sur un chatbot Messenger simplifié pour accompagner sa jeune clientèle au quotidien. Une année après son lancement, ce sont environ 3 000 personnes qui utilisent tous les mois le chatbot Hello bank! pour obtenir des informations sur les services de l’établissement.

hello bank

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Duroisin

    25 septembre 2018 at 16 h 12 min

    Bonjour. Je souhaite. Souscrire. Un compte. Boursorama

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests