Suivez-nous

Tech

Bientôt une loi contre les « fake news » à Singapour ?

Un autre pays veut lutter contre les « fake news ». C’est Singapour qui se lance désormais dans la danse…

Il y a

le

Facebook fake news

Après la Malaisie et tous les autres, Singapour se lance

Légiférer contre les fake news. C’est un concept qui a le vent en poupe un peu partout sur la planète. La Russie en parlait il y a seulement quelques jours, tout comme la France par le passé ou encore la Malaisie. Là-bas, une loi passée il y a un an, punit la diffusion de fake news de peines qui peuvent atteindre les six mois de prison.

Une situation qui semble inspirer Singapour. La ville-Etat veut désormais passer une loi qui permettra au gouvernement de supprimer le contenu qui viole la « Protection from Online Falsehoods and Manipulation Bill » (Projet de loi sur la protection contre la fausseté et la manipulation en ligne). La proposition a été faite par un comité qui recommande aussi de forcer les sites à publier des corrections ou des avertissement quand une nouvelle est fausse.

Fake news et politique

Le cas de Singapour est intéressant, parce qu’il ne s’agit pas forcément d’un pays que l’on peut qualifier de dictature « dure », elle y est plutôt qualifiée de bienveillante. Le gouvernement n’y a pas forcément d’intérêt à vouloir contrôler les médias.

Mais dans le même temps, le pays, véritable exemple d’un point de vue numérique, peut sembler particulièrement exposé. Réseaux sociaux et sites web sont la première source d’informations du pays. Les 3/4 des 5,6 millions d’habitants accèdent à l’information via leurs smartphones.

Au mois de septembre dernier, le ministre des Transports tirait déjà la sonnette d’alarme, décrivant les fake news comme une menace pour la sécurité nationale, estimant que les internautes surestimaient souvent leur capacité à discerner une fake news.

Pour autant, cette législation inquiète dans un pays qui a tout de même déjà mis en place des limitations pour le contenu pornographique, raciale ou extrémiste. Le pays n’est ainsi classé que 151 par Reporters sans Frontières… Pas sûr que ce genre de loi qui donne autant de pouvoir au gouvernement permette d’améliorer les choses…

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Patrick

    2 avril 2019 at 11 h 52 min

    Désolé de ne pas être d’accord avec ces lois d’exception.
    Il existe déjà des lois dans l’arsenal juridique de chaque pays pour faire face aux rumeurs mensongères.

    Un regard sur le passé autant que le présent, montre que ce sont les Etas eux-mêmes qui sont les principaux propagateurs de Fake News… surtout quand leur dirigeants veulent être élus ou conserver leur situation.

    Quant à la terre plate, personne au monde ne croit à cela.
    Pour moi, il s’agit d’une opération montée de toutes pièces pour créer un amalgame, et faire voter des lois d’exception, c’est-à-dire qui destinée à restreindre la liberté des citoyens.

  2. Jb Audras

    2 avril 2019 at 12 h 15 min

    Bonjour,
    La société automattic n’est pas l’éditeur de WordPress.
    Elle contribue à son développement comme beaucoup d’autres sociétés et le président de cette société tient un rôle important au sein de cette communauté mais Automattic n’en est pas l’éditeur pour autant. Merci d’avance pour votre rectification.

    Jean-Baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests