Bill Gates investit 80 millions pour la construction d’une smart city

Le co-fondateur de Microsoft et milliardaire Bill Gates a annoncé qu’il contribuait à hauteur de 80 millions de dollars à la construction d’une smart city en Arizona. Uneville aux allures futuristes.

smart city Bill Gates

© Flickr / Masaru Kamikura

Bien qu’il ait été dépassé par Jeff Bezos dans la course à la première place pour être l’homme le plus riche du monde, l’homme ne semble pas vraiment s’en faire. Après tout, il a encore un peu d’argent sous le matelas. Très connu pour sa philanthropie et sa fondation Bill et Melinda Gates, l’entrepreneur a récemment annoncé dans un billet qu’il allait financièrement contribuer à la recherche sur la maladie d’Alzheimer. En parallèle de cet investissement, il va aussi se focaliser sur la construction d’une future smart city qui verrait le jour dans le désert de l’Arizona, située à près d’une heure de Phoenix.

Concernant la définition d’une smart city, l’on pourrait caractériser celle-ci comme une ville 2.0 qui héberge des infrastructures réseau haute vitesse ainsi que des data centers, des voitures autonomes… En bref, une ville à la pointe de la haute technologie. Voici ce que dit le communiqué de la société immobilière chargée du développement sur place : la ville « va créer une communauté avant-gardiste, fondée sur la communication et les infrastructures technologiques de pointe, conçue autour des réseaux à haut débit, des centres de données, de nouveaux modèles technologiques de distribution et de fabrication, de voitures et centres logistiques autonomes ».

À propos de la logistique du projet, le journal The Arizona Republic rapporte que c’est la société immobilière Mt. Lemmon Holdings, contrôlée par Bill Gates, qui a acheté le terrain. Par la suite, cette dernière a charger l’entreprise Belmont Partners de développer le projet. D’ailleurs, le nom de cette future ville futuriste sera celui de l’entreprise : Belmont.

Belmont smart city

Un lieu stratégique pour la future smart city

Le site n’a pas été choisi au hasard puisque la future ville sera parfaitement placée sur l’axe d’un autoroute dont la construction a commencé cet été. Belmont sera crée sur une étendue désertique de plus de 100 kilomètres, soit presque la taille de Paris, comme le rapporte Le Monde. Environ 80 000 unités résidentielles seront construites sur 200 000 hectares, sans compter l’espace en plus qui accueillera aussi des écoles, des bureaux, et des espaces commerciaux.

Le projet de Bill Gates et de ses entreprises n’est pas sans rappeler l’ambition de Google, qui souhaite faire du quartier de Quayside à Toronto une smart city. Cette dernière serait le projet de Sidewalk Labs, l’une des filiale d’Alphabet.


Nos dernières vidéos

Répondre