Connect with us

Crypto-monnaies

Bitcoin Whales : qui sont ces acteurs qui bousculent la crypto-monnaie ?

Parmi les gros propriétaires de la crypto-monnaie, seuls un tiers seraient réellement actifs.

Il y a

le

bitcoin whales
(c) Pexels - energepic.com

On les appelle les « Bitcoin whales ». Comme dans le milieu des marchés financiers classiques, le concept de « baleine » (whale en anglais) fait référence à des acteurs qui ont suffisamment de puissance pour bousculer un marché. C’est grâce à leurs réserves financières qu’ils peuvent provoquer des variations significatives sur le cours d’un actif. En l’occurrence, il s’agit ici du Bitcoin.

Un marché contrôlé par une poignée d’individus

Aujourd’hui, il n’y a que quelques acteurs dans le monde qui possèdent plusieurs milliers de Bitcoins. Une étude montre même que 62% de tous les Bitcoins disponibles sont détenus par 0,01% des portefeuilles de stockage. Encore plus que dans les marchés financiers traditionnels, le pouvoir dans le marché des crypto-monnaies est concentré dans les mains de quelques acteurs. Ces derniers ne sont pas tous connus. Et surtout, tous n’ont pas envie de l’être.

Ces derniers mois, plusieurs de ces gros portefeuilles auraient été en activité. Début septembre, un gigantesque portefeuille de Bitcoins associé à la sulfureuse marketplace du darknet Silk Road et inutilisé depuis 2011, a commencé à migrer plusieurs millions vers des plateformes pour échanger ses crypto-monnaies. En août, un autre portefeuille aurait vendu pas moins de 50 000 Bitcoins abruptement, ce qui aurait entrainé une chute du cours du Bitcoin d’environ 15%.

Un tiers des Bitcoin Whales serait actif

Pour autant, il semblerait que leur impact au quotidien soit assez limité, notamment du fait que bon nombre d’entre eux ne soient pas très actifs. Une étude menée par Chainanalysis a tenté de mettre un profil sur chacun des 32 plus gros détenteurs de Bitcoins dans le monde. Certains sont connus et influencent la pensée autour des crypto-monnaies, tandis que d’autres ont toujours conservé leur anonymat.

Dans cette étude, Chainanalysis a donc étudié une population de 32 portefeuilles qui possèdent actuellement environ 1 million de Bitcoins. Cela représente environ 6,3 milliards de dollars au cours du jour. Parmi cette population, la société a déterminé 4 profils différents :

  • Les Traders : ces acteurs sont les plus actifs, ils achètent et vendent régulièrement du Bitcoin sur le  marché. Au total, 9 portefeuilles détiennent environ 332 000 Bitcoin, soit légèrement plus de 2 milliards de dollars. La plupart d’entre eux ont construit leur fortune en 2017, ils sont donc assez récents sur le marché.
  • Les Mineurs / Early-adopters : ces acteurs ont beaucoup plus d’ancienneté que les traders, bien qu’ils détiennent une quantité de la crypto-monnaie assez similaire. Au total, 15 acteurs détiennent 332 000 Bitcoins, soit 2 milliards de dollars au cours actuel. Leur activité est relativement faible, après une période en 2016 et 2017 où beaucoup d’entre eux ont sécurisé leurs gains en vendant la crypto-monnaie.
  • Les Criminels : souvent associée aux différents trafics illicites, le Bitcoin n’en est pas pour autant contrôlé par les criminels. En effet, ce sont seulement 3 portefeuilles qui représenteraient 125 000 Bitcoins sur le million d’unités étudiées par Chainanalysis. Selon toutes vraisemblances, 2 d’entre eux seraient liés à la plateforme défunte Silk Road – tandis que l’autre serait issu du blanchiment d’argent.
  • Les Perdus : ce concept fait référence à de larges portefeuilles qui n’ont plus eu d’activité depuis 2011. Il semblerait que les propriétaires de ces portefeuilles de Bitcoins ont perdus les clés privées pour accéder à leur fortune. Cet argent est donc perdu à jamais. Cela représenterait quasiment 1,3 milliard d’euros sur les 6,3 milliards d’euros étudiés ici.

Ci-dessous, un graphique qui illustre la répartition de la population étudiée :

Analyse des Bitcoin Whales

(c) Chainanalysis

Conclusion : quel est leur réel impact ?

Selon Chainanalysis, les craintes liées à l’impact et le pouvoir de ces méga-portefeuilles de Bitcoins sont exagérées. En effet, l’étude ci-dessus montre qu’il n’y a en réalité qu’un tiers de ces « Bitcoin Whales » qui sont réellement actifs (les traders). Et quand bien même ils seraient actifs, il semblerait que ces acteurs auraient tendance à investir à l’opposé de ce que font les plus petits investisseurs.

En l’occurrence, quand le cours du Bitcoin a lourdement chuté en janvier, ces gros traders auraient eu tendance à acheter la crypto-monnaie. Ils auraient donc contribué à stabiliser le cours de la devise (certes, toujours très volatile) – une preuve selon Chainanalysis qu’ils ne sont pas là pour « spéculer ».

Ci-dessous, l’activité recensée par les traders de la catégorie des Bitcoin Whales :

trading whales bitcoin

(c) Chainanalysis

Source

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Seb Gouspillou

    18 novembre 2018 at 10 h 30 min

    Ah, on aime se faire peur… les 0,01% de portefeuillles qui détiennent 62% des bitcoins, quelle blague. Parmis ceux là, les wallets de Coinbase, de Kraken, de bitfinex… donc de millions de personnes. Du coup, un article pour rien; enfin, presse citron, pourquoi ne demandez vous pas à la communauté avant de publier des trucs si sensationnels qu’ils devraient vous paraître suspects.?

    • Jean-Guillaume

      18 novembre 2018 at 15 h 18 min

      Si la communauté était un peu plus curieuse que toi, elle aurait probablement cliqué sur le lien relatif à ces chiffres (dans cet article), et elle aurait remarqué que les exchanges détiendraient environ 15% de la masse totale de Bitcoins 🙂

    • Emmanuel Ghesquier

      18 novembre 2018 at 18 h 37 min

      Demander l’avis de la communauté avant de publier !!! Elle est bonne celle là, il y a des régimes politiques pour ce genre de choses… où les gens doivent écrire ou lire ce que d’autres veulent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests