BlackBerry détient désormais 0,0% de part de marché

On savait que BlackBerry avait connu des moments difficiles ces dernières années et que sa présence dans le mobile était de plus en plus compromise, mais en voyant les résultats du dernier trimestre 2016, on peut clairement dire que c’est déjà terminé. Avec une part de marché de 0% mieux vaut consacrer ses efforts dans un autre domaine.

Il est si loin le temps où l’on arborait fièrement un smartphone BlackBerry. Depuis des années, les ventes se sont effondrées et la marque n’a jamais réussi à inverser cette tendance, malgré une rare persévérance à tenter de garder un pied dans le secteur. Il serait donc temps de s’avouer vaincu car d’après les dernières statistiques, BlackBerry détiendrait 0,0 % de part de marché !

BlackBerry, des chiffres qui font peur

Le téléphone des cadres supérieurs à la pointe du progrès, n’est plus que l’ombre de lui-même et encore… Lorsque l’on voit que dans la dernière étude de Gartner, ses ventes ne rentrent même plus dans les cases, on peut facilement comprendre que l’entreprise a décidé de ne plus produire de téléphones au grand regret de certains fans et qu’il a confié cette tâche au chinois TCL.

Au quatrième trimestre 2016, il se serait vendu 431,5 millions de smartphones au niveau mondial, la marque BlackBerry aura réussi l’exploit d’en écouler 207 900 exemplaires. Tout de suite, on relativise mieux les 0,0%, car en réalité la marque canadienne détient 0,0482 % de part de marché. Un chiffre trop petit pour rentrer dans les cases de l’analyse du cabinet Gartner, qui a été contraint d’afficher un chiffre qui donnerait honte à n’importe quel PDG.

Les investisseurs de BlackBerry qui pensaient qu’ils leur restaient toujours une infime chance de repartir à la conquête du marché de la téléphonie mobile devront progressivement se faire à l’idée, BlackBerry n’est plus dans l’esprit des consommateurs et la marque a vécu son temps dans ce secteur.

source


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Si on prend la peine de lire correctement l’étude (comprendre « si on lit le titre du tableau 3 : Worldwide Smartphone Sales to End Users by Operating System in 4Q16 « ), il apparaît que ce ne sont pas les ventes de la marque BlackBerry qui représentent 0,0% du marché, mais les ventes de téléphone sous BlackBerry OS. Ce qui n’est pas surprenant vu que depuis le Priv (sorti il y a un an et demi, une paille…) tous les téléphones BlackBerry tournent sous Android et que BBOS est amené à ne plus évoluer à moyen terme.

    L’article est donc à coté de la plaque… reste à savoir si c’est un problème de compétence ou autre chose…

Répondre