Bloïc : un mort bien vivant.

Le dernier podcast de Loïc sur amateurisme du podcast vs. professionnalisme des media traditionnels m’inspire quelques réflexions.

Le dernier podcast de Loïc sur amateurisme du podcast vs. professionnalisme des media traditionnels m’inspire quelques réflexions.

Loïc affirme que la quintessence du podcast se situe pour une grande part dans son amateurisme, et surtout par son amateurisme audible, à savoir : pas de coupures, pas de montage, pas d’editing audio. En résumé, le podcast contiendrait ce petit supplément d’âme par rapport au show radio traditionnel du fait de sa spontanéité, un peu comme le blog par rapport à l’article de presse.
Mouais, peut-être, sauf que pas vraiment tout à fait complètement à fond d’accord.
Je pense au contraire qu’un bon podcast peut garder la spontanéité de l’amateurisme tout en subissant quelques retouches au montage. Un podcast plein de euh…, avec des passages sans grand intérêt, du bruit de fond et qui s’éternise lassera vite l’auditeur, même si l’ensemble du contenu est intéressant. Il y a une écriture radio comme il y a une écriture presse ou une écriture blogs.
Et il y aura certainement une écriture podcasts (peut-être un mix de tout ça justement ?).
Un podcast mal préparé ou mal monté pourrait plutôt être comparé à un billet de blog mal écrit et constellé de fautes de syntaxe ou d’orthographe.
Un minimum de travail sur l’enregistrement ne nuira pas à la spontanéité. Et puis la technique ne fait pas tout, il y a la voix, le ton, l’intérêt que suscite immédiatement un bon speaker.
Pour avoir vécu plus jeune l’arrivée aux forceps, puis la libéralisation des radios FM, j’ai pu voir l’évolution rapide vers la professionnalisation de ce média nouveau dans les années 80, sur un métier complètement neuf dans lequel tout était à faire et pour lequel même les principaux acteurs n’avaient ni repères ni savoir-faire.
Je ne souhaite bien sûr pas la même évolution au podcasting, bien au contraire, et c’est pour cela que je pense qu’il faut un minimum de professionnalisme, sans quoi il ne restera encore une fois que de la place pour les grands média sur ce nouveau créneau (voir l’abîme entre les rares radios associatives ayant encore droit à un petit bout de fréquence, et par exemple NRJ, qui était elle aussi une radio-amateur en 1981).
Maintenant mon point de vue sur la façon dont évolue l’activité blog et podcasts de Loïc ces dernières semaines.
Mon intuition me dit que Loïc va finir à la TV ou dans un ministère dans les deux ans qui viennent (quelque soit le gouvernement, d’ailleurs, là n’est pas la question). Le garçon est maintenant trop connu, trop sollicité et presque trop médiatique pour rester un simple blogueur, même s’il reste l’un des plus influents. En gros le costume de blogueur commence à devenir un peu étroit pour ses épaules, et son blog ne sera certainement plus dans les mois qui viennent le coeur de son activité. Ou en tout cas pas tel que nous le connaissons aujourd’hui, même s’il continuera très probablement à l’alimenter régulièrement.
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le blog de Loïc est dejà en train de subir une mutation en devenant presque un média audio-vidéo-Tv à part entière (ce qui personnellement n’est pas pour me déplaire) dans lequel on trouve autant, voire davantage de billets audio et vidéo que d’écrits.
Pourquoi j’y attache autant d’importance ? Parce-que le blog de Loïc est l’un des trois ou quatre blogs les plus lus de France, et que les évolutions de celui-ci auront forcément une influence – même subliminale – sur les autres, qu’on le veuille ou non.


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. je pense que si tu veux " professionnaliser un peu un peu c est quoi … petit à petit le un peu va augmenter et tu vas te retrouver dans un autre contexte avec les contrainte de ce contexte … comme dans les radio libre que tu site petit à petit cela ce professionalise ce qui amène les contraintes de ces contraintes la première chose qui saute ce sera la spontanéité … Et cela est irréversible et arrivera dans le phénomène blog et podcast … Cela arrive dans toutes les activitées … Dans mon domaine de predilection le vol … au début on faisait des baptèmes dans un champs n’importe ou maintenant si tu fais cela tu n’as plus un client … Avant je vendais un rêve maintenant une prestation c’est totalement différent et le problème c’est de ce retrouver la dedans est ce que mon métier et ma passion est de vendre du rêve ou la prestation demandé est ce qu un podcast brut de pomme est sympa ou est ce que je le monte en passant 10 fois plus de temps donc obligé de me professionnalisé et donc pour rentrer dans les frais de faire une coupure pub etc etc
    Tous les débuts d’ activitées sont géniaux ensuite tu peux en vivre en les professionalisant et à ce moment la est ce que tu t y retrouve la questions est la pour certains oui pour d autres non et un mixe des deux n’a jamais été la bonne solution …

  2. Salut Presse-Citron,
    Ravie que tu aimes the Black Halos…soon in France ! Nice est peut-être pas loin de chez toi…moi j’y serai…
    Pierre, d’accord juste sur le fait que monter un podcast avec une écriture soignée prend énormément de temps, est indispensable à mon goût et demande tellement de temps que je me pose la question de la rémunération évidemment; mais même payée je crois que je continuerai comme maintenant parce-que j’aime le montage pour mettre en valeur la spontanéité et les ratages…:)
    Amicalement
    Annie Viglielmo
    http://www.meltingpod.com
    http://www.meltingtalks.com

  3. > Annie – nice to see you here.
    Pourquoi tant de scrupules ou de précautions quand il s’agit de parler de faire du cash avec un podcast?
    Cette pudeur est toute française… j’ai visité plein de blogs/forums où les podcasteurs français se posent la question du bout des lèvres.
    T’as un bon show, une audience solide et tu consacres l’essentiel de ton temps à enregistrer/mixer tes shows, il est temps de passer à la caisse, non?

  4. Vu le parcours de Loic (grandes école), ses qualités de chef d’entreprise et ses ambitions, je te rejoint tout a fait sur le fait qu’il ne vas pas tarder a saisir la balle au bond pour devenir le représentant officiel de la blogosphère francaise auprès du gouvernement. D’ailleurs c’est plus ou moins déja le cas.. C’est très bien pour lui, moi le seul truc qui me gène c’est sa "tiédeur" politique, son ego un peu trop visible, et le fait que son blog s’adresse un peu trop aux "jeunes battants" issus du meme milieu que lui.. en fait son univers ne me fait pas vraiment rever, mais c’est très personnel comme critique..
    Je préfère un bon vieux Luc Saint-Elie qui n’a pas la langue dans sa poche ! Mais je reconnais que Loic a au moins le mérite de se bouger et qu’il est sans doute très sympatique. Et puis.. Qui ne tente rien n’a rien..

  5. Et je rajouterai qu’un Podcast avec plein de "heu.." est rapidement inaudible et insupportable à l’écoute. Pour moi c’est un critère décisif quand au choix de m’abonner au podcast ou pas (outre son intéret). Ca ne coute rien de bosser un minimum le montage, surtout avec la facilité des outils actuel (non je n’ai pas parlé d’ilife 06)..

  6. Salut presse citron. D’accord avec toi sur l’avenir de loic 🙂 mais aussi avec Jiminy juste au dessus. pour avoir a=envie de s’abonner et d’écouter égulièrement faut que ça soit un minimum bossé et monté.. @+

  7. "Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le blog de Loïc est dejà en train de subir une mutation en devenant presque un média audio-vidéo-Tv à part entière (ce qui personnellement n’est pas pour me déplaire) dans lequel on trouve autant, voire davantage de billets audio et vidéo que d’écrits."

    Je crois que l’on va en parler ce soir…

Répondre