Brut, c’est 120 millions de vues en seulement 4 mois

Une réussite française qui veut s’exporter aux USA.

La tendance « No-web » fait un carton, que ce soit en Europe ou Outre-Atlantique car avec sa mise en avant des vidéos natives et du Live, Facebook redessine le paysage des médias. Parmi ceux qui ont pris de l’avance en France, il y a MinuteBuzz qui a décidé en octobre 2016 de fermer son site web et de ne faire que des vidéos.

Peu de temps après, Brut apparaissait

Cofondée par Renaud Le Van Kim, l’ancien de Canal+ qui a juré de ne plus faire de télévision, cette page Facebook n’a pas de site web. Elle se contente de poster des vidéos de quelques dizaines de secondes ainsi que des Live.

En mélangeant l’actualité avec le ton décalé des réseaux sociaux, ce nouveau média a su séduire une audience de millenials (des jeunes internautes de moins de 35 ans), qui représentent les trois quarts des abonnés, avec un nouveau type d’info.

L’une de ses vidéos les plus virales a été postée en janvier. Elle évoquait le « sale quart d’heure » que l’équipe de Trump a passé lors de son audition devant le Sénat grâce à Bernie Sanders (la vidéo se termine avec un extrait de Snoop Dogg) : plus de 13 millions de vues.

L’ascension du média français est fulgurante. Au mois de mars Le Monde évoquait près de 100 millions de vues cumulées. Mais aujourd’hui, cette statistique est dépassée.

Lors d’une émission consacrée à Brut ce samedi, l’Atelier des Médias de RFI présente les nouveaux chiffres : 120 millions de vues sur Facebook, sachant que Brut est aussi présent sur d’autres plateformes comme YouTube et Snapchat.

Et les ambitions de Brut ne sont plus limitées au public francophone. Le média prépare déjà une version pour les Etats-Unis, et à d’autres thématiques comme la culture ou le sport.

(Sources : 1 / 2 / 3 )


Nos dernières vidéos

Répondre