Suivez-nous

Tech

Ça y est, « l’homme volant » Zapata a réussi sa traversée de la Manche

La deuxième tentative de Franky Zapata a été la bonne, l’homme volant a réussi à traverser la Manche à bord son flyboard ce jour.

Il y a

le

homme volant Francky Zapata
© Getty Images / Xinhua / Jie Ke·chen

Voilà deux semaines que Franky Zapata a rendu son projet public, indiquant qu’il souhaitait effectuer une traversée de la Manche sur son flyboard, plateforme volante qu’il avait dévoilée lors du 14 juillet. À l’occasion de la Fête nationale, l’homme avait réalisé un vol impressionnant de plusieurs minutes afin de présenter les capacités de son appareil alimenté par du kérosène transporté dans son sac à dos.

Défi relevé pour l’homme volant et son flyboard

Suite à ce premier exploit, l’homme volant avait alors fait part de sa volonté de traverser la Manche, un nouveau défi périlleux représentant plusieurs dizaine de kilomètres. Il avait alors échoué une première fois il y a un peu plus d’une semaine, indiquant par la suite que cela ne l’empêcherait pas de retenter l’expérience. Ce matin, il a finalement relevé le défi avec succès.

En effet, Franky Zapata, autrement surnommé l’homme volant, a effectué son décollage à 8h15 du matin à Sangatte, ville du Pas-de-Calais pour s’engager une distance de 35 kilomètres. Il a alors effectué une halte à mi-parcours afin de se réapprovisionner en kérosène sur une plateforme disposée en mer. Compte tenu du fait que le flyboard ne dispose que d’une dizaine de minutes d’autonomie, il était dans l’obligation de faire une pause dans ses vingt minutes de trajet pour espérer aller au bout.

C’est justement là que l’homme volant avait échoué la première fois. Son équipe avait expliqué que la plateforme disposée en mer avait été agitée par les vagues, ce qui a fait raté son atterrissage à Zapata. Ce dernier était alors tombé à l’eau et avait été secouru par ses collègues, mais il ne s’était heureusement pas blessé. Il avait tout de même dû s’occuper des réparations du flyboard, abîmé par la chute en mer.

Ce dimanche 4 août, l’homme a donc parcouru les 35 kilomètres séparant Sangatte de St Margaret’s Bay, situé en Angleterre. Il lui a fallu une vingtaine de minutes, comme annoncée, et une vitesse de 160 à 170 km/h.

L’on ne sait pas encore exactement quelle application pourrait avoir un tel appareil, mais l’armée française a déjà largement fait part de son intérêt pour le flyboard de Franky Zapata.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    5 août 2019 at 18 h 55 min

    Bravo à Franky Zapata.
    Je pense que beaucoup aimeraient voler ainsi dans les airs en n’ayant sous les pieds qu’une petite plate-forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests