Suivez-nous

Auto-Moto

Les camionnettes de livraison autonomes envahissent la Californie

Le DMV propose d’autoriser les tests de camionnettes et véhicules légers autonomes pour les livraisons en Californie.

Il y a

le

Véhicule autonome
© Unsplash - Ihor Dvoretskyi

Le DMV (Department of Motor Vehicles) est un organisme qui gère les permis de conduire et la circulation automobile dans chacun des États Américains. C’est encore l’un des rares organismes où il faut se rendre physiquement – et souvent attendre pendant de longues heures – pour passer son permis de conduire et immatriculer une nouvelle voiture.

Alors que 62 sociétés ont déjà obtenu du DMV l’autorisation de tester près de 700 véhicules autonomes sur les routes californienne (voir la liste ici), une seule société (Waymo) a reçu l’autorisation de tester des véhicules autonomes sans conducteur sur une zone délimitée (voir carte ci-dessous). Tous les autres véhicules autonomes autorisés doivent obligatoirement avoir un conducteur à bord.

Zone de circulation de Waymo

© Waymo – Zone de circulation des véhicules autonomes Waymo

Un permis spécifique pour favoriser l’autonomie

Le DMV Californien vient de prendre une nouvelle initiative en faveur des véhicules légers autonomes destinés à effectuer des livraisons.  Il propose en effet de permettre à des constructeurs de tester leurs véhicules sur le réseau routier californien. Cette initiative sera précédée d’une période de 45 jours d’appel à commentaires ouverte au public jusqu’à la fin du mois de mai. Après cette date, le DMV tiendra une réunion publique pour expliquer sa position et son approche et recevoir les commentaires. Une précédente réunion de ce type s’est déjà tenue le 18 octobre 2018 pour faire le point sur les essais en cours.

Cette autorisation qui sera assortie d’un permis délivré spécifiquement à chaque constructeur est destinée à faciliter le développement et l’utilisation de véhicules autonomes légers, c’est-à-dire des camionnettes et petits véhicules de livraison de moins de 4,5 tonnes. A noter que les véhicules autonomes testés devront obligatoirement avoir un conducteur dans le véhicule et devront effectuer des livraisons gratuites.

La Silicon Valley est probablement aujourd’hui la zone au monde où circule le plus grand nombre de véhicules autonomes. Tous les constructeurs automobiles et un grand nombre de sociétés de technologie comme Apple, Intel, Nvidia, Samsung, Qualcomm, Baidu, Lyft et Uber développent un ou plusieurs véhicules qu’ils testent sur les routes locales.

Waymo semble cependant avoir une longueur d’avance puisqu’il dispose de la seule autorisation pour véhicules sans chauffeur, et d’une flotte d’une centaine de véhicules autonomes stationnés dans son garage de Mountain View, dans les locaux de Google X.  L’État de Californie n’est pas le seul état américain à faciliter le développement de l’utilisation des véhicules autonomes puisque l’Arizona a donné une autorisation de test à Google depuis 2017.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests