Suivez-nous

Cybersécurité

Canon également victime d’un ransomware

Après Garmin, c’est au tour de la société Canon d’être la cible d’un ransomware. 10 To de données auraient été subtilisés par les pirates.

Il y a

  

le

 
Canon cyberattaque
© Unsplash / Dollar Gill

Il y a quelques jours, c’est Garmin qui était victime d’une cyberattaque de type ransomware. À cause de cette dernière, les utilisateurs des montres connectées n’ont pas pu accéder aux services des appareils. Il semblerait que l’entreprise ait réglé le problème en payant une partie de la rançon demandée par les pirates en échange des données subtilisées.

« 10 téraoctets de données, des bases de données privées, etc » auraient été volés

Ce jour, c’est vraisemblablement Canon qui est la cible d’une cyberattaque similaire. Plutôt que le ransomware WasterLocker, c’est Maze qui serait à l’origine du vol de plus de 10 To de données, rapporte le média spécialisé Bleeping Computer. Au total, plus de deux douzains de sites appartenant à la marque seraient concernés —et seraient ainsi inaccessibles. Le site web américain de Canon affiche une page de maintenance à l’heure où nous écrivons ces lignes, les utilisateurs sont invités à revenir plus tard. Certains autres sites web ne semblent pas impactés.

Le média spécialisé cite aussi une source qui lui a partagé un message signé du département informatique de Canon. Selon celui-ci, la marque rencontrerait actuellement « des problèmes de système très répandus affectant de multiples applications, les équipes, le courrier électronique et d’autres systèmes peuvent ne pas être disponibles pour le moment ».

De son côté, Maze a indiqué qu’il était à l’origine de la cyberattaque visant Canon. Le groupe de pirates informatiques assure avoir subtilisé « 10 téraoctets de données, des bases de données privées, etc » sans pour autant évoquer le montant de la rançon demandé ni les preuves de l’attaque.

De son côté, Canon n’a pas affirmé clairement qu’il était visé par une cyberattaque, mentionnant simplement pour l’instant qu’ils « enquêtent actuellement sur la situation ».

Maze serait coupable de plusieurs attaques informatiques au cours de ces dernières années, dont celle ayant visé Bouygues Construction au mois de février dernier. Le groupe a pour habitude de voler les documents et de les partager publiquement dans le cas où l’entreprise ne paye pas la rançon.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus Cyber-sécurité

Bons plans VPN

Les meilleurs VPN

1
2
3