Suivez-nous

Tech

Ce chef d’entreprise est écroué pour avoir mis en danger la Royal Navy

Carl Tiltman a utilisé de faux résultats de test pour vendre sa technologie de numérisation sous-marine.

Il y a

  

le

 
Carl Tiltman
© Sky News

Carl Tiltman est un chef d’entreprise spécialisé dans la confection de sonar à balayage pour les sous-marins. Cette technologie est vendue à plus de 1,4 million, et notamment à la Royal Navy. Avant d’être à la tête de cette entreprise, Carl Tiltman a travaillé au ministère de la Défense. Fort de cette expérience, il en a profité pour tromper son ancien employeur en vendant son sonar à balayage, ainsi que quelques équipements de sécurité.

Dans son argumentaire de vente, il s’avère que M. Tiltman a cité de faux résultats pour séduire la Royal Navy et ainsi écouler ses sonars. Cependant, en utilisant ces arguments erronés, Carl Tiltman a mis en danger les militaires lors d’opérations d’entraînement. Lorsque la Cour de la Couronne s’est rendu compte de la situation, le juge a décrété : « la fraude de M. Tiltman a causé ou contribué à causer des pertes et des dommages financiers très importants […] jusqu’à mettre en danger la vie et l’intégrité physique du personnel militaire ».

Un verdict largement justifié

Le LIDAR vendu par Carl Tiltman aurait pu gravement nuire à la vue des marins qui l’ont utilisé lors de séances d’entraînement.

Le juge a dit à M. Tiltman, que son infraction était d’une extrême gravité et qu’il avait violé la confiance qui lui était accordée. Devant cette  infraction, un verdict a été rendu, Tiltman a été condamné à deux ans de prison ferme pour fraude par abus de pouvoir et à trois ans et quatre mois pour fraude par fausse représentation, qui seront purgés simultanément. Suite à cela, son entreprise a déposé le bilan.

Carl Tiltman n’a pas uniquement abusé de la confiance de la Royal Navy, il a également trompé l’ensemble de ses équipes qui ont longuement œuvré pour mettre en place de tels systèmes. Une affaire quelque peu surréaliste dans laquelle il parait incroyable qu’une institution comme la Royal Navy ait pu faire confiance aveuglément à cette entreprise.

5 Commentaires

5 Commentaires

  1. trub

    13 janvier 2020 at 18 h 05 min

    Ce n’est la première anecdote du genre concernant la défense anglaise .Il y a eu le cas d’un faux détecteur de mine qui a été vendu en masse à travers le monde pour l’armée anglaise et qui devait permettre ( enfin c’était le but ) de trouver des bombes sous les voitures .
    Le patron d’entreprise a simplement utilisé le principe des baguettes de sourcier en métal ( un support en plastique ( manche ) et un bout de ferraille tordu à 90 °)pour leur donner une forme plus pro .Les anglais s’en sont aperçus plusieurs mois voir année après , lorsqu’ils ont chercher à comprendre son fonctionnement …
    En fait c’est le libéralisme économique anglais qui veut ça , l’anarchie , seul l’argent compte avant tout .

  2. Ortho

    13 janvier 2020 at 18 h 55 min

    Marins qui l’ont utilisé

  3. Susan

    13 janvier 2020 at 23 h 15 min

    Mon dieu les fautes dans cet article…

    « aurait pu gravement nuire à la vue des marins qui l’on utiliser lors de séances d’entraînement. »

    • Eric

      14 janvier 2020 at 8 h 57 min

      C’est corrigé, merci !

  4. aucunfutur

    14 janvier 2020 at 12 h 37 min

    Bof pas surprenant, toute une tradition d’incompétence dans la défense britannique s’est renforcée depuis 1945, les budgets n’ont pas cessé de fondre et quant on voit la genèse des chars britannique dans les années 20 et 30, on se dit que l’existence d’une royal navy et d’une royal air force performante pendant la 2e guerre mondiale tient plus du miracle que de la bonne gestion des programmes.
    Si on regarde leur fusil d’assaut standard, celui-ci ne peut être servi que par un droitier, sous peine d’accident de tir pour le gaucher (ce qui est arrivé souvent semble t’il), ils en ont rigolé dans un épisode de la série MI-5, il y’a eu l’affaire du char challenger 1, à peine en place que le 2 a dû être mis en prod pour le remplacer … Puis la royal navy n’a fait que fondre depuis 1945, se faisant dépassée par la royale, depuis plusieurs décennies, la flotte sous-marine britannique ne peut fonctionner qu’avec l’école de sous-mariniers de la france, car ils n’ont pas assez de sous-marins pour justifier un programme de formation des spécialistes, la france n’a pas plus de sous-marins, mais fait l’effort peu rentable de poursuivre la formation en interne, en conservant les gens à ne rien faire en attendant de nouvelles recrues, ce qui fait que nous, nous avons encore la possibilité de le faire, de leur filer des spécialistes pour former les leurs ou assurer une période d’intérim et de leur trouver des places pour en former 1 fois toute les années bisextile, les nuits de pleine lune.
    Et y’a eu aussi des pb avec les hélicoptères de combat, les avions de combat, y’a t’il quelque chose qui marche dans la défense britannique dont on peut se dire que cet un atout pour l’OTAN ? Pas sûr, au pire ça tiendra une ligne de front en position défensive au besoin et comme d’hab ça sera à nous de faire les marionnettes dans les offensives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests