Suivez-nous

Auto-Moto

Certaines Tesla accélèreraient toutes seules (et ce n’est pas l’Autopilot)

Selon certains utilisateurs, leur Tesla aurait un comportement inattendu en accélérant de façon impromptue à leur insu. L’autorité américaine de sécurité routière étudie la possibilité d’ouvrir une enquête.

Il y a

  

le

 

Par

Tesla intérieur
© Presse-citron

Normalement, une Tesla qui accélère, ralentit, freine et tourne toute seule ne devrait plus émouvoir personne, puisque c’est la raison d’être de son fameux Autopilot, le système de conduite autonome de la marque.

Encore faut-il que celui-ci soit enclenché. Ce qui apparemment n’est pas le cas dans les témoignages rapportés par de nombreux conducteurs, qui se plaignent que leur voiture accélère toute seule sans que ceux-ci aient sollicité la pédale. J’ai personnellement vu une vidéo dans un groupe privé Facebook montrant un conducteur aux prises avec ce qu’il prétend être une accélération spontanée sur un parking, lui valant de finir dans le décor. Cela étant, au vu de la vidéo, il est quasiment impossible de dire s’il s’agit vraiment d’un dysfonctionnement ou d’une fausse manœuvre du conducteur, mais je pencherais sans trop hésiter pour la deuxième hypothèse.

Toujours est-il que la National Highway Traffic Safety Administration (l’autorité américaine de sécurité routière) a déclaré vendredi qu’elle réfléchissait à l’opportunité de lancer une enquête sur « l’accélération soudaine et inattendue » de 500.000 véhicules Tesla, suite à une pétition regroupant des plaintes de propriétaires.

127 plaintes de conducteurs pour des accélérations inattendues

La pétition concerne les véhicules Tesla Model S (année modèle 2012-2019), Model X (2016-2019) et Model 3 (2018-2019). Elle cite également 127 plaintes de consommateurs, 123 véhicules uniques, 110 accidents et 52 blessures. Cela ne concerne à notre connaissance que des conducteurs américains.

« Comme c’est la pratique habituelle de l’agence dans de telles affaires, la NHTSA examinera attentivement la requête et les données pertinentes », a déclaré un porte-parole de l’agence dans un communiqué.

Tout le monde peut soumettre une pétition demandant à la NHTSA d’ouvrir une enquête sur un défaut de sécurité présumé. Après avoir effectué une analyse technique, l’Office of Defects Investigation de l’agence informe le pétitionnaire s’il ira de l’avant avec une enquête.

Ce n’est pas la première fois que Tesla fait face à des accusations de mauvais fonctionnement de véhicules. En novembre 2018, le fabricant d’automobiles électriques a résolu un recours collectif de clients qui prétendaient que leur voiture avait soudainement accéléré sans avertissement. Une autre plainte avait été déposée l’an dernier par Mena Massoud, vedette du film en direct de Disney Aladdin, qui prétendait qu’une suspension défectueuse avait fait se décrocher la roue de sa Model 3 un jour après son achat. Plus récemment, la NHTSA a ouvert une enquête sur des plaintes concernant des incendies de véhicules liés aux systèmes de gestion de la batterie dans certains véhicules des modèles S et X.

On sait aussi que Tesla a également fait l’objet d’une enquête sur des questions de sécurité concernant son système avancé d’aide à la conduite, l’Autopilot.

Déjà dans les années 80…

Cela étant, il convient de rester prudent au sujet de ces allégations. Ce n’est pas la première fois qu’une marque automobile est aux prises avec des accusations d’accélération spontanée. L’histoire de l’automobile est même ponctuée d’incidents de ce type, et de nombreux constructeurs y ont eu droit, à commencer par Audi, déjà aux USA, dans les années 80, puis Toyota. En France, c’est Renault qui a été à plusieurs reprises sur la sellette à cause d’un régulateur de vitesse prétendument défectueux.

Concernant le problème rapporté par les propriétaires de Tesla, même si l’on peut considérer que 127 plaintes ne sont pas anodines et méritent d’être regardées de près, cela reste marginal par rapport à 500.000 voitures en circulation, ce qui forcément, jette un doute sur leur véracité. Il n’est un secret pour personne que les américains ne sont pas les meilleurs conducteurs du monde, et que nombre de ces comportements fantômes ont souvent pour origine une fausse manœuvre. Il faut savoir que lorsque l’on enclenche le régulateur de vitesse adaptatif sur une Tesla et que la vitesse programmée par défaut est supérieure à la vitesse à laquelle on roule, la voiture accélère jusqu’à atteindre cette vitesse. Et comme sur les Tesla l’accélération est vigoureuse, cela peut surprendre, surtout à l’approche d’un virage. Autre élément qui peut induire une fausse manipulation : le levier permettant d’activer la marche avant ou arrière se trouve à droite du volant, à l’emplacement habituel du commodo d’essuie-glaces, et il en a la taille et l’aspect. Quand on débute à bord d’une Tesla, avec le manque d’habitude, il peut arriver de se tromper lors d’une manœuvre et de l’enclencher involontairement.

Peut-être que ces plaintes sont justifiées, mais je pencherais davantage pour une hypothèse plus plausible : comme en informatique, le problème se situe souvent entre le volant et le fauteuil…

D’autre part, il convient aussi d’être prudent avec la pétition en question puisque nos confrères de CleanTechnica prétendent qu’elle émane d’un « shorter » Tesla qui ne possèderait même pas de Tesla lui-même. Pour rappel, un shorter est un investisseur qui joue sur la baisse des actions d’une entreprise. Enfin, pour être tout à fait complets, précisons aussi que CleanTechnica fait partie des médias ouvertement pro-Tesla, avec les réserves que cela suppose en matière d’impartialité.

Nous avons contacté Tesla sur ce sujet, pas de réaction officielle pour le moment.

>> Mise à jour du 21/01/2020 : Tesla a répondu, et c’est clair et net.

8 Commentaires

8 Commentaires

  1. BRETON38

    20 janvier 2020 at 13 h 20 min

    En 10 min, tous les media ont repris l’info et édité le fait sans rien vérifier bien entendu et sans aucun commentaire comme vient de le faire presse citron, bravo pour vos interrogations au moment où Tesla commence à faire mal à certains constructeurs…

  2. Eragon

    20 janvier 2020 at 13 h 27 min

    NON, il n’y a aucune enquête, l’autorité concernée étudie la pertinence de faire une enquête. Il s’agit probablement d’une tentative de manipulation des cours basée sur l’idée que quelque soit la stupidité de l’information les médias la preprendront en coeur. Et ça ne rate pas.

    • Eric

      21 janvier 2020 at 14 h 15 min

      Exact, il fallait comprendre dans le sens « la NHTSA s’intéresse au dossier », mais c’est corrigé, soyons précis.

  3. Citron

    20 janvier 2020 at 21 h 35 min

    Ha bon , Tesla fait mal à qui ? Même si l’auto semble bonne, je suis pas sûr qu’ils arrivent à mettre à genoux les constructeurs historiques , surtout avec un seul modèle au catalogue qui se vend pas trop mal

  4. CHL17

    21 janvier 2020 at 9 h 21 min

    Tous les fabricants sont exposés à ces critiques issues de conducteurs ayant commis une erreur et souhaitant en retourner la responsabilité sur le constructeur . Erreur de pédale ou de commodo.

  5. Eric

    21 janvier 2020 at 14 h 16 min

  6. DreamyGo

    21 janvier 2020 at 14 h 21 min

    Bullshit encore et encore ! Vraiment je suis déçu de Presse Citron
    Les seuls propriétaire ayant porté plainte c’est ceux qui on enfoncés la pédale d’accélérateur par erreur à la place du frein en phase de ralentissement pour se garer. Les dégâts sont tellement hors de prix que les propriétaires ne prennent pas leur responsabilité et essaient de faire porter la faute à Tesla
    C’est tellement gros mais visiblement certains « Journalistes » tombent en plein dedans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests