Suivez-nous

Réseaux sociaux

Cet adolescent a créé un faux compte de candidat aux élections et Twitter l’a certifié

Le profil d’un homme politique, créé de toutes pièces par un lycéen, a été validé par Twitter.

Il y a

  

le

 
twitter
© Presse-Citron.net

Il s’appelle Andrew Walz, vient du Rhode Island, et il est candidat pour intégrer la Chambre des représentants en novembre prochain. De manière tout à fait logique, il s’est donc créé une compte Twitter pour communiquer avec les électeurs. Après vérification par les équipes du réseau social, son compte a fini par obtenir le badge bleu de certification. Problème : Andrew Walz n’existe tout simplement pas, il est le fruit de l’imagination d’un lycéen qui s’ennuyait pendant les vacances scolaires.

Twitter va devoir revoir son processus de vérification des comptes

Le jeune homme, âgé de 17 ans, a donc inventé le profil de cet homme politique républicain dans le but de tester les techniques de luttes contre la désinformation mises en place par Twitter. Il lui a donné un nom et lui a créé un visage généré à partir du site This Person Does Not Exist. La création d’un faux site Internet a aussi permis de rendre l’opération plus crédible. Il a ensuite créé un compte Twitter à Andrew Walz. L’opération a parfaitement fonctionné et le profil a été rapidement certifié.

Selon CNN, l’erreur ne viendrait qu’en partie du réseau social. Twitter s’appuie en effet sur Ballotpedia dans le cadre de son processus de vérification des candidats. Cette encyclopédie est généralement très fiable mais elle a visiblement des failles. Le jeune adolescent avait pris soin de fournir des informations sur son faux candidat au en remplissant un faux questionnaire sur le site. En le voyant sur Ballotpedia, les vérificateurs de Twitter n’ont pas cherché plus loin et aucun justificatif d’identité ne lui a été demandé.

Le compte d’Andrew Walz a depuis été supprimé par Twitter mais cette histoire n’a pas fait rire tout le monde, à commencer par les candidats bien réels qui mettent parfois très longtemps pour obtenir leur badge bleu.

Ce raté tombe assez mal pour la plateforme qui a pourtant mis les bouchées doubles ces derniers temps pour lutter contre les manipulations électorales. Les fausses nouvelles pourraient ainsi désormais être indiquées avec des étiquettes de couleurs vives. Sous le tweet, une correction serait alors effectuée par des journalistes et des vérificateurs de faits.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,7 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jimmy Cram

    29 février 2020 at 20 h 34 min

    Ces réseaux sociaux sont tous bidon, je n’ai pas de compte donc je ne m’y connecte pas, donc, je n’utilise pas, faites de même SVP…
    Pour partager des vidéos, photos, informations, courriers, utilisez le plus simple… l’email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests