Suivez-nous

Tech

Cette entreprise prétend utiliser l’IA pour construire des sites mais ce sont des humains qui font le boulot !

Tout le monde aime parler d’intelligence artificielle. Même ceux qui n’en font pas vraiment comme c’est le cas d’Engineer.ai.

Il y a

  

le

 
Mars cerveau radiation
© Unsplash / Robina Weermeijer

Quand on parle d’intelligence artificielle, c’est un peu comme le nouveau « buzzword » tendance, que l’on répète à l’envie, pour paraître branché, mais aussi pour attirer les investisseurs. De la lutte contre le cancer du sein à la fabrication du meilleur whisky du monde, l’intelligence artificielle se décline désormais à toutes les sauces. Mais cela mène aussi à de sacrées dérives comme c’est le cas de la start-up indienne Engineer.ai.

Des ingénieurs à la place de l’intelligence artificielle

Cette start-up indienne revendiquait donc avoir créé une intelligence artificielle capable de de développer des applications. Plutôt séduisant sur le papier pour réduire les coûts. Mais, selon un rapport du Wall Street Journal, l’entreprise utilisait en fait des ingénieurs pour développer ces applications ! Plutôt gênant quand on sait Engineer.ai avait réussi à attirer plus de 30 millions de dollars de financements.

L’entreprise a clairement utilisé la hype autour de l’intelligence artificielle pour réussir à faire son buzz. Officiellement, ce serait pour réussir à vivre économiquement jusqu’à ce son système d’automatisation basée sur l’intelligence artificielle voit vraiment le jour. Mais, le fait que cela n’ait pas été assumé publiquement pose tout de même quelques problèmes.

L’entreprise revendiquait pouvoir aider à particulier à construire 80% d’une application en moins d’une heure grâce à son outil. Dans les faits ce sont pourtant bien des ingénieurs qui se chargent d’assembler le code, en Inde et ailleurs.

Le responsable financier de l’entreprise a lancé une plainte en justice en début d’année expliquant ce même problème. Selon lui, le fondateur de l’entreprise revendique que 80 % de son système d’automatisation est prêt alors qu’il aurait à peine commencé.

Selon les investisseurs, une start-up qui s’appuie sur le mot « intelligence artificielle » dans ses pitchs serait capable d’attirer jusqu’à 50% de financements supplémentaires. Mais dans le même temps, ils estiment qu’au moins 40% des entreprises trichent sur la marchandise comme Engineer.ai. Leur but est donc de trouver les quelques perles..

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests