Connect with us

Tech

En Chine, Apple enquête sur le travail illégal de stagiaires assemblant des Apple Watch

Apple a ouvert une enquête afin de déterminer si Quanta Computer, l’un de ses sous-traitants chinois a fait travailler illégalement des stagiaires charger d’assembler des Apple Watch durant la nuit.

Il y a

le

Y Combinator Chine législateurs travail
© Flickr / Elliott Brown

Apple a ouvert une enquête afin de déterminer si Quanta Computer, l’un de ses sous-traitants chinois a fait travailler illégalement des stagiaires charger d’assembler des Apple Watch durant la nuit.

Selon un article du Financial Times, la compagnie à la pomme aurait ouvert une enquête sur son sous-traitant Quanta Computer. Il semblerait en effet qu’Apple ait été prévenu d’un cas de travail illégal par une association de défense des droits des travailleurs basée à Hong Kong. De fait, une trentaine de stagiaires auraient contribué à l’assemblage d’Apple Watch dans l’usine située à Chongqing.

Pour Apple, ce cas de travail illégal n’est pas le premier

Selon les témoignages que les 28 étudiants auraient fournis à l’association Sacon, ces derniers auraient contribué à l’assemblage de la fameuse montre comme le font les employés classiques. De plus, ils auraient été contraints de travailler de nuit et de faire de nombreuses heures supplémentaires. Selon la législation chinoise, ces deux pratiques sont interdites dans le pays dès lors qu’il s’agit d’étudiants en stage au sein d’une entreprise. Ces derniers rapportent que leurs enseignants leur ont dit qu’ils n’auraient pas leur diplôme s’ils ne terminaient pas leur stage.

> Lire aussi :  Bon Plan : l'iPad 2018 de retour à 279€ au lieu de 359€ 🔥

L’association indique également qu’ « environ 120 étudiants » travaillaient à ce même étage dans l’usine, ce qui signifie que l’affaire pourrait concerner beaucoup plus de personnes que les 28 stagiaires ayant témoigné.

Pour rappel, la compagnie à la pomme a déjà fait face à de tels cas de travail illégal, si bien qu’elle a admis l’an dernier que plusieurs étudiants avaient déjà assemblé des iPhone X dans l’usine appartenant à Foxconn. Ce dernier est déjà la cible de nombreuses critiques puisqu’ils a également forcé des étudiants à assembler des PlayStation 4 ou des appareils Amazon.

De fait, l’enquête d’Apple devrait déterminer si de telles pratiques ont effectivement été mises en vigueur dans l’usine chinoise de Quanta Computer. Le porte-parole a précisé : « Nous avons une tolérance zéro pour la non-conformité à nos normes et nous allons entreprendre une action rapide et mettre en place une réponse appropriée si nous découvrons des violations ».

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests