Suivez-nous

Tech

En Chine, la situation d’Apple ne semble pas près de s’améliorer

Plusieurs analystes de JPMorgan et le Credit Suisse indiquent que la situation d’Apple en Chine pourrait ne pas s’améliorer dans les mois à venir.

Il y a

  

le

 
Apple iPhone
© Pexels / Tyler Lastovich

Voilà quelques mois qu’Apple éprouve plusieurs difficultés en Chine, une situation qui n’a pas été simplifié lorsque Google a été dans l’obligation de stopper la licence Android de Huawei et Honor, deux marques chinoises.

En effet, plusieurs internautes ont enjoint la population à boycotter les produits américains, particulièrement ceux de la marque à la pomme, en signe de protestation. Si le fondateur et patron de Huawei a tenté de calmer le jeu, plusieurs analystes affirment que la situation de la firme américaine n’est pas prête de s’améliorer.

Mais pourquoi la situation d’Apple resterait complexe en Chine ?

Dans leur dernier rapport respectif, JPMorgan et le Crédit Suisse assurent que la situation d’Apple en Chine reste plutôt précaire. Le premier indique effectivement que les objectifs de vente et de livraisons des iPhone ont été revus à la baisse, là où le second évoque des « problèmes structurels plus profonds » pouvant impacter le cours de l’action de l’entreprise. Pour le Crédit Suisse, ces problématiques sont dues à une forte concurrence sur place, certainement représentés par d’autres constructeurs proposent des smartphones de qualité à des tarifs agressifs, à l’exemple de Xiaomi ou d’Oppo.

Dirigés par Matthew Cabral, les analystes du Crédit Suisse indiquent en effet : « Au-delà des préoccupations macroéconomiques et commerciales, nous pensons qu’une concurrence locale agressive et un avantage écosystémique plus étroit en Chine demeurent des défis structurels plus profonds pour Apple, sans solution facile à court terme ».

JPMorgan se veut un peu tout de même un plus objectif quant à la situation d’Apple en Chine, déclarant ainsi : « La dégradation de l’environnement macroéconomique et son impact probable sur les dépenses de consommation à l’échelle mondiale nous poussent à réduire nos estimations des livraisons d’iPhone, ce qui a pour effet de réduire légèrement les perspectives de bénéfices à court terme ».

Les analystes menés par Samik Chatterjee ajoutent à cela, sur une note plus positive : « Nous trouvons que les inquiétudes des investisseurs concernant la perte de parts d’Apple en Chine sont quelque peu exagérées, étant donné le déclin continu des expéditions d’iPhone en Chine au cours des dernières années, auxquelles Apple a toujours été habituée en tirant parti de sa forte présence sur les marchés développés et APAC ex-Chine ».

Pour rappel, un analyste de Goldman Sachs avaient estimé les pertes d’Apple si la marque à la pomme venait à être banni de Chine. Selon lui, le groupe pourrait perdre pas moins de 30% de ses profits, soit 15 milliards de dollars par an.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests