Suivez-nous

Objets connectés

La Chine utilise des lunettes connectées pour détecter les personnes atteintes du coronavirus

Une startup chinoise a développé une paire de lunettes intelligentes capables de prendre la température des personnes à un mètre de distance.

Il y a

  

le

 
startup lunettes connectees
© Flickr / Marco Verch

Si la France est en confinement total depuis bientôt deux semaines, la Chine sort peu à peu d’une situation similaire mise en place dans beaucoup de régions dès la fin du mois de janvier. Il y a quelques jours, le pays a même enregistré un total de zéro nouveau cas de coronavirus sur le territoire. Même si cela veut dire que le pays va devoir gérer les retours sur le territoire, entre autres, le défi n’est plus le même et la situation va doucement vers une amélioration.

Quand la Chine utilise les technologies pour lutter contre le coronavirus

Dans ce contexte toujours particulier, une startup chinoise baptisée Rokid a développé une paire de lunettes connectées dont l’objectif est bien particulier. En effet, le dispositif est capable de prendre la température des passants à un mètre de distance, le tout en se basant sur la « réalité thermique augmentée sans contact ». Avec cet outil, le pays espère bien déceler d’autres cas de coronavirus, si toutefois il y en a encore, tout en respectant les mesures de sécurité qui fixe la distance entre les personnes à un mètre minimum.

Les lunettes connectées de la startup sont actuellement utilisées à Xixi Hongyuan, une zone de terres humides située en banlieue de Hangzhou non loin de Shanghai. Toutes les personnes qui souhaitent pénétrer dans la zone en question doivent passer devant des gardes qui portent le dispositif thermique pour la prise de température.

D’autres zones du pays profitent aussi de dispositifs similaires, dont la police chargée de la circulation routière à Hangzhou depuis janvier. Des outils similaires sont aussi déjà utilisés dans les hôpitaux ou les aéroports afin que toutes les personnes qu’y s’y trouvent puissent être testées.

Évidemment, une telle paire de lunettes et sa technologie ne sont pas fiables à 100%, mais cela peut permettre de déceler certains cas tout en montrant aux populations que les autorités chinoises ont la situation bien en main.

L’utilisation d’une telle technologie dans le cadre de la lutte contre le coronavirus en Chine n’est pas sans rappeler la mise en place d’un dispositif de reconnaissance faciale qui permet l’identification des habitants même lors du port du masque. Pas sûr que cette dernière soit mise de côté une fois la pandémie terminée, sachant que beaucoup de manifestants de Hong Kong avaient l’habitude de porter un masque pour conserver leur anonymat.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests