Comment l’OM a encouragé les femmes à faire un contrôle de la poitrine

Retour sur l’opération #ControleDeLaPoitrine lancée par l’Olympique de Marseille pour promouvoir le dépistage du cancer du sein.

L’année dernière en France, 50.7 % des femmes seulement ont effectué un dépistage du cancer de sein. Le chiffre est encore plus alarmant à Marseille où seulement 36.7 % des femmes ont décidé de faire une analyse pour voir si elles sont porteuses de cette maladie. Face à cette statistique désastreuse et pour la 25e édition d’Octobre rose, l’Olympique de Marseille s’était engagé et avait décidé de prendre les choses en main pour inciter toutes les femmes à effectuer un « contrôle de la poitrine ».

Le contrôle de la poitrine, un geste indispensable en football et pour la santé

Le fonds de dotation de l’équipe phocéenne, OM Attitude, et MacCann Paris se sont rassemblés pour lutter contre le cancer du sein. «L’OM souhaite s’engager dans cette lutte en apportant son expérience en matière de contrôle de la poitrine, geste technique parfaitement maîtrisé par les joueuses et les joueurs de l’OM» a ainsi écrit le club. Un moyen intelligent de détourner un terme bien connu des amateurs de ballon rond pour soutenir une cause importante.

Une campagne de sensibilisation massive

« Nous nous sommes servis de la puissance de la communauté de l’Olympique de Marseille et de la détermination de son équipe féminine pour créer une campagne d’envergure nationale et inciter les femmes à effectuer un examen médical » a déclaré Riccardo Fregoso, directeur de la création de McCann Paris.

Pendant toute la durée de l’opération de sensibilisation, les français étaient invités à partager sur les réseaux sociaux une vidéo de leur propre contrôle de la poitrine en challengeant amis et familles d’en faire autant via le hashtag #Controledelapoitrine. De nombreuses personnalités ont joué le jeu : les présentateurs Estelle Denis, Hervé Mathoux, le chanteur M.Pokora, les humoristes Malik Bentalha et Titoff, des grands chefs comme Lionel Levy mais aussi des médecins, des politiciens ou des stars de la télévision.

L’objectif de la campagne était de faire remonter le taux d’examen du cancer du sein afin d’endiguer la propagation de cette maladie et de limiter les victimes. Mission accomplie, car après cette manifestation, plus de 17 % des Marseillaises ont effectué des consultations.

Le cancer du sein, premier cancer chez la femme, est responsable de près de 12 000 décès chaque année. Quand il est détecté tôt, la guérison peut être obtenue dans plus de neuf cas sur dix, d’où l’importance du dépistage  qui est gratuit pour les 50-74 ans.


Nos dernières vidéos

Répondre