Suivez-nous

Tech

COVID-19 : cette IA pourrait prédire si vous allez être testé positif

Des chercheurs ont créé une intelligence artificielle qui identifie les personnes susceptibles d’avoir le COVID-19.

Il y a

  

le

 

Par

coronavirus masque pandémie
© leo2014 (via Pixabay)

Alors que de nombreux pays utilisent ou développent des applications de contact tracing, des chercheurs du King’s College London, du Massachusetts General Hospital et de l’entreprise ZOE ont développé une intelligence artificielle qui serait capable d’identifier les personnes susceptibles d’avoir le COVID-19 à partir des symptômes.

Afin de créer cette IA, les chercheurs ont utilisé les données provenant d’une application appelée COVID Symptom Study. Plus de 3,3 millions de personnes dans le monde ont téléchargé cette app pour donner des informations sur leurs états de santé et s’ils ont des symptômes comme une toux persistent, de la fièvre, de la fatigue ou encore une perte de goût et d’odorat. Au total, 18 374 utilisateurs de cette application ont indiqué avoir fait un test COVID-19. Sur cet échantillon, 7,178 personnes ont été testées positives.

« Les chercheurs ont ensuite créé un modèle mathématique qui prédit avec une précision de près de 80% si un individu est susceptible d’avoir le COVID-19 en fonction de son âge, de son sexe et d’une combinaison de quatre symptômes clés : perte d’odeur ou de goût, toux sévère ou persistante, fatigue et sauter des repas », lit-on dans un communiqué de la King’s College London. L’objectif est de fournir une aide dans les endroits où l’accès aux tests est limité. Et deux études cliniques devraient débuter prochainement aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Dans son communiqué, le King’s College London indique également que ces recherches permettent de savoir lesquels des symptômes associés au COVID-19 étaient les plus susceptibles d’être associés à un résultat de test positif. Et selon les chercheurs, il ne faudrait pas se focaliser sur les symptômes qui sont également associés à la grippe. « […] la perte de goût et d’odeur (anosmie) était particulièrement frappante, les deux tiers des utilisateurs testés positifs pour une infection à coronavirus signalant ce symptôme, contre un peu plus d’un cinquième des participants qui avaient un résultat négatif. Les résultats suggèrent que l’anosmie est un prédicteur plus fort de COVID-19 que la fièvre, soutenant des rapports anecdotiques de perte d’odeur et de goût comme symptôme commun de la maladie », lit-on.

À quoi cette IA pourrait servir ? Si l’application fait l’objet d’une large adoption, celle-ci pourrait permettre d’identifier ceux qui pourraient être susceptibles d’avoir le COVID-19 le plus tôt possible, dès l’apparition des premiers symptômes.

L’idée n’est pas tout à fait nouvelle. Comme nous l’évoquions dans un précédent article, Facebook a déjà lancé un sondage sur son réseau social afin de demander à certains utilisateurs s’ils ont des symptômes associés au COVID-19.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Patrick

    12 mai 2020 at 21 h 20 min

    Pas besoin d’application pour cela. Pour pouvoir vacciner 7 milliards d’habitant (dixit le directeur de la Fondation Bill et Melinda Gates), il faudra bien qu’on fasse quelques efforts du côté des tests.

  2. Pat

    12 mai 2020 at 21 h 25 min

    Petite précision, je voulais dire qu’ « on » fasse des efforts pour que les tests répondent « positifs » même si ce n’est pas le cas.
    Ce « on », ce n’est pas nous, évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests