Des SDF en guise de bornes Wi-Fi

C’est le genre de nouvelles qui laisse perplexe, et qui lance très vite le débat. Aux Etats-Unis, une agence de communication propose un accès à internet dans les rues par le biais d’authentiques bornes Wi-Fi humaines. Au nombre de 13, ces personnes sont des sans-abris.

C’est le genre de nouvelles qui laisse perplexe, et qui lance très vite le débat. Aux Etats-Unis, une agence de communication propose un accès libre à internet par le biais d’authentiques bornes Wi-Fi humaines. Au nombre de 13, ces personnes sont des sans-abris.

Pour pallier le problème de réception dans les festivals ou pour combler les mobinautes les plus exigeants en quête de rapidité, BBH-Labs a trouvé une solution. Reprenant le principe des journaux de rue, l’entreprise est allée à la rencontre de SDF et leur a proposé un job simple : porter un T-shirt sur lequel est écrit « Je suis Clarence (par exemple), un hotspot 4G. » tout en se trimbalant un appareil qui convertit la 4G en Wi-Fi, rendant le web accessible aux passants ou aux visiteurs des grands salons.

Dévoilée lors du SXSW (South by Southwest), l’opération fait grincer de nombreuses dents. BBH a beau rappeler que les personnes employées sont rémunérées 20 $ par jour et qu’elles sont libres de recevoir des dons sur un compte PayPal spécialement créé pour l’occasion, l’image d’une misère exploitée et rabaissée entache sérieusement l’initiative.

Clarence vient de la Nouvelle-Orléans, Louisiane. Il préfère le terme « sans logement » à  celui de « sans-abri ». Il a perdu sa maison à la suite de l’ouragan Katrina et a connu des difficultés financières depuis. Il se considère comme un bon gars et essaye d’être amical avec les gens.

Sous cette courte description de Clarence, le site « Homelesshotspots.org » suggère de faire un don de 2 $ pour 15 minutes de surf via la borne. L’initiative, que BBH décrit comme étant « de charité », serait également un bon moyen de « donner aux sans-abris la possibilité de coopérer avec le grand public et de discuter avec des gens […] pour raconter leur histoire. »

Il y a ceux qui ne sont « pas contre » cette opération ; d’autres qui la jugent totalement déshumanisante. C’est sans compter sur la sempiternelle question des dangers des ondes sur la santé qui fait son grand retour. A vous de juger.

(source)


Nos dernières vidéos

25 commentaires

  1. j’avoue ne pas savoir quoi penser. D’un côté si cela peut permettre à quelques uns de trouver du boulot, pourquoi pas. Par contre 20$ de la journée c’est un peu de l’abus…

  2. Si l’idée WI – Fi pour aller plus vite est complètement conne… J’aime bien l’idée d’être déconnecté,
    Borne WIFI est un boulot comme un autre, il y a des toubibs, des programmeurs, des mécanos, des instructeurs ULM et maintenant des bornes WIFI, tous on leurs avantages et inconvénients, je n’aime pas la hiérarchie dans le travail car dans ces conditions c’est le mexicain l’homme le plus riche du monde qui gagne…

  3. Je trouve ça bien, c’est bien payé 20 USD par jour pour porter un t-shirt sachant que dans beaucoup de pays le salaire minimum est encore très bas (moins de 5 USD par jour).

  4. en quoi est-ce si dégradant !!! il vaux mieux laisser les SDF ou ils sont, sans s’en préoccuper ? le simple fait que ce soit des SDF est la partie qui choque. Si c’était une autre catégorie de personne ( étudiants, employés,..) cela le serait moins ?
    ils ont accepté de porter ce T-shirt, et de faire relais wifi, so what !!

  5. P… de bien pensants !
    Les SDF ne sont obligés à rien, ils veulent ou ils veulent pas. Je ne vois pas en quoi gagner 20$ par jour est dégradant, vous préférez les voir mendier ?
    Moi aussi je préfèrerais qu’ils aient un vrai job, mais je ne peux pas le leur proposer, alors en attendant ?

  6. On ne dit plus SDF mais « itinérants » !! (lol)
    En tout cas, ok pour le buzz…. mais le cancer alors ? Je croyais que le wifi ça pouvait être craignos, les études n’ayant pas encore été toutes bien faites :/

  7. je n’en peux plus de ce manque de respect, de la personne humaine …de l’atteinte à son intégrité physique, tout cela pour que quelques passants nantis puissent utiliser leurs smartphones et balancer trois tweets useless
    Bref je ne vais pas me répandre … mais il y a de quoi en faire des tonnes sur ce coup !.

    Autre chose, faire un Bad Buzz n’est pas toujours une réussite financière , se relever d’une image entachée est plus que difficile ..surtout chronophage le temps étant de l’argent .. au moins sur ce point j’espère que pour cette agence le retour sera impactant .Le New york times , et le Washington Post sont sur la brèche : « Avons-nous perdu notre humanité? » etc.. etc.. .

  8. Paulo et les bien pensants :
    « Les SDF ne sont obligés à rien, ils veulent ou ils veulent pas »

    Et voici dans le press le nouveau concept du Supertramp , l’individu libre de ses choix : je reste dubitatif ..
    Et l’obligation de juste se nourrir ??en ravalant sa fierté quotidiennement .. quand « vouloir » est juste un luxe parfois inatteignable.
    Bien entendu qu’il ne va pas cracher sur 20$ !! juste plus assez de recul pour se poser se genre de question …survivre point barre. Des solutions ?
    Je préfère que l’agence, puisqu’elle semble enclin à aider les les plus démunis, le fasse directement sans « rentabiliser  » cette exploitation dégradante et dangereuse .
    A ce propos même si le press n’est pas le lieu ..
    Le froid est encore là , les restos collectent en ce moment .

  9. Bonjour,

    C’est juste lamentable. Des milliers d’année d’évolution pour en arriver là.

    Je comprends pas d’ailleurs pourquoi il n’y a pas encore une entreprise qui démarche les SDF pour leur acheter un rein ou un peu de leur foie ? Après tout, ça leur ferait un peu d’argent non ? Ou comme dit sur G+, 50 cents pour être utilisé comme marche pied de 4×4 ? (je précise que je suis en mode ironie…)

    La société d’après demain me fait peur… Il n’y a jamais eu autant de richesse dans le monde et paradoxalement autant de pauvres. Mais notre société applaudit quand il y a 100 millionnaires de plus par an et à coté 15% de hausse du chomage… Cherchez l’erreur… Rien ne se perd, rien ne se crée, tt se transforme. L’argent que prenne les uns n’ira pas aux autres…

    Relisez cet excellent article d’un millionnaire américain : http://tinyurl.com/7d9oxch

    bon courage à tous

  10. Renseignez vous un peu et voyagez, vous verrez qu’il y a des métiers bien plus humiliant voir même extrêmement choquants.

  11.  » L’initiative, que BBH décrit comme étant « de charité »…  »
    Vous en connaissez beaucoup des sociétés (des patrons) qui donne du boulot juste par « charité »…???

    Quitte à disposer des bornes wifi un peu partout, autant le faire sur des mats fixes (non humain)…! C’est moins compliqué en terme d’organisation, non ?

    Un salaire de 20 $ pour porter le boitier wifi, c’est déjà ça de pris (je vous l’accorde) mais qu’en est-il du salaire pour la participation (littéralement la vente de son image) dans une campagne publicitaire ???

  12. Heu, vous trouvez choquant le mec qui beugle dans un micro qu’il y a des promos dans le rayon fromage a carrouf ? Vous trouvez choquant les vendeurs de chichis sur la plage ? Vous trouvez choquant le mec qu’on paye pour poser une pub de lessive sur sa voiture ? Vous trouvez choquant le clapin qui veux alpague à la sortie des grandes surfaces pouv vous vendre une énième chaudiere ou assurance vie ?

    Vous voulez savoir ce qui est choquant et donc personne ne semble se plaindre ?

    Les cruches qu’on place a coté des voiture au salon de l’auto avec pour seul critère: La taille de son tour de poitrine, et la longueur de sa jupe.

    Les employés d’autoroute qu’on paye au Smics pour rester planté dans la cahute du peage avec 2 pause pipi par jour.

    et j’en passe …

    Avant de vous offenser d’un « metier » qui n’est rien de plus qu’un VRP, commencez par regarder tout ses metier dont on ne s’offence pas et qui sont pourtant dégradant ou pénible.

    Pour le SDF, voyez plutot ça comme le beau gosse qui vient vendre un aspitateur, ou la jolie minette qui vous tend un flyer pour une soirée dans telle ou telle boite. C’est juste un agent publicitaire.

    Rien de choquant.

  13. Pingback: Cette Semaine du Côté High-Tech… - é-mag - Le blog de Ma Planète Mieux - é-mag – Le blog de Ma Planète Mieux

  14. Je trouve que cela est bien,20$ pour nous ce n’est rien,pour lui ces 20$ représentent la frontiere entre manger tous les jours et crever de faim.De plus,il lui est permis de recevoir des dons.Ceux qui trouve cela honteux, n’ont qu’a donner 20$ par jour a un clochard sans rien demander en échange. QUI LE FAIT???????

  15. J’aime l’idée, je ne pense pas qu’il faut voir le coté obscure de l’idée. Sur le principe si ça part d’un bon fond (a but non lucratif) je pense que donner un but a ses SDF perdu et exclu de la société leur remontera le moral.

Répondre