Connect with us

Actualités

Drone : Airware met la clé sous la porte après avoir levé 118 millions de dollars

La nouvelle fait l’effet d’une bombe dans le secteur des drones, car personne n’avait vu venir la faillite de Airware. Fondée en 2011 à Newport Beach aux États-Unis, l’entreprise n’était pas un petit acteur dans l’univers des drones, elle avait notamment réussi une levée de fonds à hauteur de 118 millions de dollars depuis sa création et avait racheté le français Redbird en 2016.

Il y a

le

Airware ferme ses portes

Les millions de dollars et les nombreux partenariats avec des grandes marques comme Caterpillar par exemple n’auront pas suffit à maintenir à flot l’entreprise Airware, qui a sans doute grandi trop vite, avec des ambitions au-delà de ses moyens, dans l’espoir de devenir le leader du marché des logiciels de drones

Le spécialiste des drones Airware ferme ses portes

C’est le site TechCrunch qui a publié l’information de la fermeture de la société AirWare, ayant eu l’opportunité de s’entretenir avec un salarié licencié, qui a souhaité rester anonyme. L’annonce est d’autant plus incroyable, car comme nous l’annoncions en introduction, en 2016 la société américaine avait racheté le français RedBird, en 2017 Caterpillar avait noué un gros partenariat avec l’entreprise, de nombreuses levées de fonds faisait rentrer régulièrement des dizaines de millions de dollars.

Des levées de fonds médiatiques qui se concrétisaient souvent avec des contrats par la suite, comme en Juin où l’assureur Everest Insurance avait tissé un partenariat, pour ses expertises après les catastrophes naturelles de grandes envergures, en utilisant la cartographie par drone. La dernière grosse nouvelle de la société ne date que d’une semaine, où Airware annonçait l’ouverture d’un bureau au Japon !

> Lire aussi :  Une formation en ligne pour les pilotes de drone de loisir

Autant de nouvelles qui ne laissaient pas supposer qu’Airware fermerait ses portes. un responsable de l’entreprise a confié à TechCrunch : « Alors que nous travaillions sur les différents pivots nécessaires pour nous positionner à long terme, nous avons manqué de ressources financières. C’est donc avec le cœur lourd que nous avons informé notre équipe, nos clients et nos partenaires que nous allions liquider nos activités”.

Il semble que la raison de cette fin d’activité soit directement liée à la conception de drones maisons, qui non seulement n’auraient pas connu de succès et qui auraient été extrêmement coûteux depuis les bureaux d’études, jusqu’à la commercialisation. C’est donc en s’éloignant de son cœur de métier les logiciels pour drones et en voulant s’attaquer au monde du hardware, que les choses se seraient gâtées…

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests