Elon Musk prédit (encore) la fin du monde !

C’est l’une des marottes d’Elon Musk, le fondateur de Tesla et Space X. Le génial homme d’affaires considère que l’Intelligence Artificielle est une menace majeure et ne perd jamais une chance de le rappeler… même si lui-même travaille dans le domaine !

La Corée du Nord ? Donald Trump ? Vladimir Poutine ? Les extraterrestres ? Des Hackers? Qui déclenchera l’apocalypse ? Pour Elon Musk, la principale et majeure menace pour la survie de l’humanité est l’intelligence artificielle. Un fait qu’il a rappelé à l’occasion d’une discussion organisée par sa start-up Neuralink, spécialisée dans la nano-biotechnologie. Selon lui, les efforts pour assurer la sécurité de l’IA ont « 5 à 10% de chance de succès ». Autrement dit, on est presque déjà foutu…

Une guerre contre les machines dans 10 ans maximum, selon Elon Musk

Une déclaration qui fait écho à une prédiction de 2014. Il annonçait alors qu’il existait un risque très élevé que « quelque chose de très dangereux se produise dans les 5 ans à venir. Dix ans tout au plus ».

Selon lui, malgré tous les efforts qui peuvent être réalisés, notamment à travers l’organisation Open AI, il suffirait d’un projet déviant ou mal anticipé pour que tout se termine. D’une seule intelligence artificielle trop avancée, qui décide qu’éradiquer l’espèce humaine est la meilleure solution pour elle-même ou la planète.

La fusion homme-machine, meilleure solution pour survivre ?

C’est aussi face à ce défi qu’il a créé la start-up Neuralink, pour « développer des solutions pour contrer cette probabilité ». La clé de notre survie serait donc dans la nano-biotechnologie. Vous ignorez de quoi il s’agit ? L’idée est de créer des interfaces homme/machine pour arriver à terme, à une sorte de « fusion ».

Concrètement, Neuralink travaille déjà sur un implant cérébral destiné à « augmenter nos capacités ». Si l’objectif à court terme est de soigner des maladies comme l’épilepsie ou la dépression, il veut surtout nous permettre de développer nos capacités et nous éviter de « devenir l’esclave d’une intelligence artificielle » comme il le disait il y a plusieurs mois. En clair, il nous faudra devenir des cyborgs pour éviter un scénario à la Terminator. Pas sûr que la perspective soit si réjouissante. D’autant qu’en suivant la logique d’Elon Musk, on peut aller plus loin, car si la machine considère que la version cyborg est inférieure, à la 100% machine, elle n’hésitera pas à faire une mise à jour…


Nos dernières vidéos

Répondre