En 2018, le web serait plus lent qu’en 2017

Le temps qu’il faut pour voir le contenu principal d’une page aurait augmenté.

Avoir un site en responsive design ne suffit pas. Pour que les pages soient bien adaptées aux plateformes mobiles, il est également important de penser aux vitesses de chargement. Et malheureusement, il semblerait que les éditeurs de sites web n’aient pas suffisamment considéré ce paramètre.

Du moins, c’est ce que suggèrent des données de HTTPArchive, relayées par Search Engine Journal. HTTPArchive est un projet affilié à Internet Atchive, mais qui mesure les performances sur les requêtes vers les sites web.

Le constat est que les sites web, en général, seraient moins performants, en ce qui concerne un métrique appelé First Contentful Paint. En substance, c’est le nombre de secondes avant l’affichage du contenu principal sur un site web.

D’après les informations relayées par Search Engine Journal, le nombre médian mesuré par HTTPArchive serait de 5,9 secondes, soit une hausse de 22,9 % en un an.

SEJ évoque plusieurs paramètres qui contribuent à cette baisse de performances. « Le poids moyen des fichiers JavaScript a augmenté de 50,1% », « Le poids moyen d’un fichier CSS a augmenté de 36,8% », « Le poids moyen du HTML nécessaire pour créer une page Web a augmenté de 117,5% », « Le poids moyen des téléchargements de polices a augmenté de 18,3% », indique le site.

Or, que ce soit sur Facebook ou sur le moteur de recherche de Google, la vitesse de changement du contenu d’une page fait partie des paramètres pris en compte par les algorithmes pour donner de la visibilité ou non à un lien.

Bien entendu, si vous estimez que votre site est assez lent, vous pouvez opter pour les solutions proposées par Facebook et Google. Le réseau social propose un format baptisé Instant Article pour charger les articles plus rapidement sur mobile tandis que Google propose le format AMP, qui permet d’avoir des résultats similaires sur son moteur de recherche (et sur Twitter).

 


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.