Suivez-nous

Lifestyle

En 5 mois, ce vapoteur de 17 ans a les poumons d’un homme ayant fumé toute sa vie

La cigarette électronique a encore de nombreux secrets à révéler concernant la constitution des liquides utilisés, ce nouveau patient rouvre le dossier.

Il y a

  

le

 
Victime cigarette electronique
© Pixabay / Lindsay Fox

Le débat autour de la cigarette électronique est relancé, alors que les États-Unis sont en lutte depuis quelques temps contre ce phénomène, c’est aujourd’hui au Canada qu’un nouveau scandale vient d’éclater. Retournons 5 mois en arrière, un jeune canadien de 17 ans à la mauvaise idée d’investir dans une cigarette électronique. Aujourd’hui nous apprenons que cet adolescent a tout simplement failli perdre ses poumons.

Un nouveau cas au Canada

Plus surprenant encore, le journal de l’association médicale canadienne (CMAJ) décrit des lésions complètement différentes de celles observées au cours des derniers mois aux États-Unis, où plus de 2 000 patients on été diagnostiqués d’Evali qui signifie en anglais : « pneumopathies liées à l’utilisation de produits de cigarettes électroniques ou de vapotage ». Si jusqu’à présent le Canada n’était pas tellement concerné par ce type de maladies avec seulement 8 patients notables, les États-Unis en sont déjà à 42 morts depuis cet été.

Dans le cas de ce jeune canadien, les médecins ont déclaré qu’il s’agit d’une bronchiolite oblitérante, un diagnostic déjà attribué à un ouvrier qui travaillait dans une usine de popcorn et ui avait malencontreusement respiré du diacétyle (une substance qui donne le goût de beurre au popcorn). Plusieurs études ont déjà révélé l’existence de ce produit dans liquides de cigarettes électroniques, cependant aucun cas critique n’avait été repéré jusqu’à présent. Avec de telles révélations, on se rend compte que personne n’est réellement au courant de ce qui se trouve dans ces liquides aromatisés.

Après 5 mois de vapotage, ce jeune homme toussait tellement fort qu’il a du se rendre aux urgences, les médecins ont tout d’abord cru qu’il s’agissait d’une pneumonie avant de prendre son cas véritablement au sérieux. L’adolescent est resté hospitalisé 47 jours, et aujourd’hui encore le volume expiré de ses poumons n’est que de 45% de la norme pour son âge. Karen

Bosma, du Lawson Health Research Institute, a déclaré que ce cas est considéré « comme une obstruction aiguë. C’est similaire à quelqu’un qui aurait fumé toute sa vie et aurait une maladie pulmonaire aiguë ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

10 Commentaires

10 Commentaires

  1. Florian

    21 novembre 2019 at 17 h 24 min

    ahhh les fameux secrets de la vape : « Ce patient canadien était en bonne santé et vapotait quotidiennement des recharges aromatisées telles que pomme verte et barbe à papa, dans lesquelles il ajoutait lui-même régulièrement du THC, l’ingrédient psychoactif du cannabis (légalisé en 2018 au Canada). »
    CQFD, vous pouvez arrêter les articles de ce genre.

  2. Fab

    21 novembre 2019 at 17 h 29 min

    « La cigarette électronique a encore de nombreux secrets concernant la constitution des liquides utilisés »

    Faudrait peut être arrêter la diabolisation presse-citron, c’est pas votre premier article dans le genre. Oui ce n’est pas un produit anodin, oui ça doit être régulé, contrôlé… Mais par pitié ne tenez pas ce genre de discours.

    L’information à retenir de cette triste nouvelle est surtout que le consommateur doit s’informer. Auriez vous l’idée de manger / boire des plaquettes de beurre carbonisées ? L’image est grossière bien sûr !

    Si certains fabricants ne sont très scrupuleux et bénéficient de législations souples de part leur pays, l’amalgame n’est vraiment pas à faire. J’invite les plus curieux à réellement se renseigner surtout sur les effets à long terme car oui il y’a des vapoteurs qui pratiquent depuis presque 10 ans et bizarrement il n’y a eu d’affaire sanitaire que lorsque des fabricants malhonnêtes avaient opéré ou lorsque l’utilisation initiale a été détournée.
    On voit qu’un nombre de pneumologues reconnus sont d’avis à laisser leurs patients vapoter plutôt que de continuer à fumer. On voit des pays engagés dans l’arrêt du tabac soutenir la vape.

    Et pour votre info ça doit faire plus de 6 ans que les fabricants français ont retiré toute trace de diacétyle des compositions de liquides et arômes… Justement pour ce genre de risque qui est par ailleurs est non systématique.

  3. Breng

    21 novembre 2019 at 19 h 53 min

    Quel dommage qu’une affaire déjà élucidé depuis quelque temps ressorte d’une façon honteuse. Et oui mettre du thc dans sa cigarette électronique n’est pas recommandé ainsi que les produits vendu en sous mains.
    J’ai une chose à dire merci de ne pas écrire de torchon quand on ne connais pas le sujet ou que l’on ne prend pas le temps de se renseigner.
    Fake News pour changer sur la cigarette électronique

  4. Patrick

    22 novembre 2019 at 13 h 49 min

    La cigarette électronique a été élaborée pour arrêter de fumer, pas pour commencer à fumer, ni pour continuer de fumer.

    Or toute la publicité, tout le packaging est fait pour séduire les plus jeunes, et les inviter à fumer, car vapoter, c’est fumer.

    La cigarette-électronique doit revenir dans le champ médical, comme les patchs, et n’être vendue que sur ordonnance d’un médecin… uniquement pour ceux qui veulent arrêter de fumer et qui n’arrivent pas à le faire seul.

    • Jscema

      22 novembre 2019 at 13 h 51 min

      N’importe quoi ! Au contraire il faut que ce soit facile et ludique pour ne pas rebuter les fumeurs.

      • Patrick

        23 novembre 2019 at 12 h 16 min

        Ne pas rebuter les fumeurs.. et attirer les plus jeunes.

        Même moi qui n’ai jamais fumer, en voyant les packagings aux belles couleurs acidulées, j’avais presque envie d’en acheter, tant cela paraissait attrayant et ludique.

        Heureusement que je connais le dessous des cartes, mais un ado,lui, ne le saura pas forcément, et se fera avoir.

  5. Devil

    22 novembre 2019 at 23 h 42 min

    Cet article est à charge contre la cigarette électronique et complètement du côté de l’industrie du tabac, c’est dommage.

    Les morts sont aux USA car ils ont utilisés une huile de cannabis… Les fumeurs de cigarettes électroniques en France ne toussent pas, les poumons ne deviennent pas noirs, les liquides sont réglementés strictement, et beaucoups vapotes depuis 10 ans, énormément ont arrêtés, tout le corps médical le dit et le redit, c’est aujourd’hui ce qu’il y a eu de plus efficace dans l’histoire de l’humanité dans l’arrêt du tabac. Donc merci de ne pas decredibiliser la cigarette électronique au profit du tabac… Parceque ne nous trompons pas, on sait tous que le tabac tue, la cigarette donne le cancer, donc arrêtons merci presse citron de préciser qu’en Europe tout se passe bien et qu’aux us c’est du à des huiles de cannabis illégaux contenant des substances très dangereuses.

    • Patrick

      23 novembre 2019 at 12 h 22 min

      On est tous d’accord que le problème principal, c’est le cannabis.
      Pour l’instant, car l’imagination des marchands est telle, qu’ils sont capables d’inventer d’autres huiles tout aussi toxiques.

      Par ailleurs, cela ne touche pas que les USA. Par exemple, à Dijon et à Lyon, il y a un magasin qui commercialise du chanvre (la plante du cannabis),avec vitrine sur la rue. Et une belle publicité directement sur leur vitrine. Au mépris de la loi.
      Alors, vous pouvez vous attendre que des problèmes se posent très bientôt.

  6. Vince

    25 novembre 2019 at 14 h 00 min

    Non le problème n’est pas le cannabis..

    Et oui tout ceci est de la désinformation, ça tourne en boucle sur beaucoup de médias, et ça fait le beurre de l’industrie du tabac. On a beau nous dire, le tabac coute plus cher, on fume moins.. Y’en a beacoup qui vapote surtout ! Et le lobby du tabac le sait bien.

    Le problème c’est qu’on sait depuis le début qu’on ne doit pas vapoter d’huile, de beurre etc.. Que c’est nocif. (diacétyl etc)
    Donc si après tu mets de l’huile de canna dans ton liquide, faut pas s’étonner !

    • Patrick

      1 décembre 2019 at 12 h 05 min

      Bien sûr que si le problème c’est le cannabis.
      Ce qui ne signifie pas que la nicotine et autres substance ne causent pas non plus de soucis.

      Mais le cannabis est un sacré problème de santé, pas seulement physique (pour les poumons et autres organes) mais pour le mental. Car il réduit peu à peu la volonté de maîtriser sa vie et de régler soi-même ses difficultés du quotidien.
      Aussi pour supporter ces difficulté qui s’accumulent, on prend davantage de cannabis : cela s’appelle de la dépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests