Suivez-nous

Drones

En Chine, des gangs utilisent des drones pour transmettre la peste porcine aux cochons

En Chine, le trafic aérien a été perturbé par des gangs utilisant des drones visant à transmettre la peste porcine africaine aux animaux des éleveurs. L’objectif : faire pression sur ces derniers pour faire baisser les prix.

Il y a

  

le

 
Un drone DJI Phantom
© Pixabay / fill

Si le scénario est digne d’un épisode de Black Mirror, il est pourtant bel et bien d’actualité en Chine. Les autorités ont été obligées de suspendre certains vols commerciaux à cause de l’utilisation illégale de drones et de la réaction des éleveurs.

Plusieurs gangs ont effectivement utilisé des drones transportant des objets infectés par la peste porcine africaine. Ceux-ci avaient pour objectif de lâcher ces objets dans les fermes de plusieurs éleveurs afin que leurs animaux soient touchés par le virus à leur tour. Ils espéraient ensuite que les propriétaires des porcs revendent leurs animaux à bas prix afin qu’eux-mêmes puissent ensuite vendre la viande comme si elles étaient saines.

Ces mêmes gangs ont aussi pour habitude de faire croire à la rumeur d’une infection des animaux, même si ce n’est pas le cas, afin d’obtenir des réductions.

Pour se défendre, des fermiers ont utilisé des systèmes de brouillage, dont l’objectif était d’empêcher que les drones puissent passer au-dessus des élevages et transmettre l’infection aux porcs. L’idée est évidemment efficace sur les drones, sauf que le dispositif d’un éleveur a aussi impacté le trafic aérien dans la région de Zhaozho, au nord-est de la Chine.

Plusieurs membres du personnel aérien ont déclaré une perte de signal au-dessus de cette région, ce qui a mené à la découverte de ce système de défense. Néanmoins, les autorités n’ont pris aucune sanction à l’égard de l’utilisateur de ce brouilleur.

Crise du porc en Chine

Il faut savoir que le prix du porc a flambé il y a quelques mois en Chine, justement à cause de l’épidémie de peste porcine découverte pour la première fois au cours de l’été 2018. Environ un an après cette découverte, le prix de la livre de porc était en proie à une augmentation de plus de 46%. De leur côté, les autorités affirment que la situation est sous contrôle, tout en multipliant les importations faites depuis l’Union européenne, le Canada ou même les États-Unis.

Des baisses de frais de douane de 4% ont aussi été annoncés ce lundi 23 décembre, faisant passer les droits d’importation de 12% à 8% en Chine.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick

    25 décembre 2019 at 10 h 30 min

    On commence à comprendre que toutes ces épidémies à répétition ne sont pas dues au hasard, et que la main de l’homme y est parfois pour quelque chose.

    En général, un intérêt financier, et peu importe que cela résulte en une catastrophe pour la population.
    Et ils ne sont même pas suffisamment intelligents pour voir qu’un jour ou l’autre, eux-mêmes seront affectés par ce qu’ils auront répandus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests