Connect with us

Sciences

Sur Encelade, la NASA pourrait utiliser un atterrisseur qui ressemble à une araignée

En association avec la NASA, Autodesk a dévoilé le concept d’un atterrisseur dont la forme n’est pas sans rappeler celle d’une araignée. L’objet pourrait être utilisé pour aller sur des satellites éloignés comme Encelade et Europe.

Il y a

le

atterrisseur Autodesk NASA
© Autodesk

Le Jet Propulsion Laboratory, né d’une collaboration entre la NASA et Caltech, s’est associé aux ingénieurs d’Autodesk afin de mettre au point un nouveau concept d’atterrisseur. Pour se faire, ils se sont appuyés sur l’aide précieuse d’un logiciel de conception basé sur l’intelligence artificielle, avant de dévoiler l’atterrisseur lors d’une conférence.

Le résultat est assez impressionnant en ce que l’objet a réellement le design d’une araignée faite de métal (si ce n’est le nombre de pattes).

atterrisseur Autodesk NASA

© Autodesk

Un atterrisseur beaucoup plus léger que ses prédécesseurs

En effet, la NASA songe à un nouveau moyen de concevoir des atterrisseurs afin de pouvoir atterrir sur des lunes plus lointaines, à l’exemple des satellites de Saturne et Jupiter, respectivement baptisés Encelade et Europe. Actuellement, les atterrisseurs exploités par l’agence gouvernementale sont assez lourds, ce qui rend la mission plus coûteuse et plus difficile. De fait, un nouveau concept tel que celui-ci pourrait permettre de réduire le coût et la complexité d’une exploration, tout en permettant à l’objet de 80 kilos d’embarquer plus de matériel scientifique lors de son voyage.

Mark Davis, directeur principal de la recherche industrielle chez Autodesk, a déclaré à The Verge : « JPL a donné à l’entreprise un objectif très clair : trouver un moyen de réduire le poids. Lorsque nous leur avons parlé pour la première fois, ils nous ont dit que des réductions de masse de 10% n’étaient pas très intéressantes […] C’était donc un objectif initial que nous nous étions fixé ».

Si ce concept venait à être exploité, Encelade pourrait être un candidat parfait pour une exploration avec cet atterrisseur. En effet, le satellite bénéficie d’océans d’eau sous-glaciaires récemment découverts par les scientifiques, ce qui signifie qu’une forme de vie pourrait exister sur la planète. Néanmoins, cela n’a été prouvé pour l’instant, si ce n’est la présence de molécules organiques complexes sur le satellite.

Il y a quelques jours, il a également été révélé que la NASA avait signé un contrat avec la fondation Breakthrough Starshot du milliardaire Yuri Milner, une entité qui se penche déjà sur l’analyse des sursauts radio rapides (FRB).

D’ici là, voici un enregistrement audio de la NASA qui permet d’entendre le son entre Saturne et Encelade.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests