Etats-Unis : ils plaident coupables d’avoir distribué des applis contrefaites

Aux Etats-Unis, deux personnes accusées d’avoir distribué des applications contrefaites ont plaidé coupables. Une première.

apps contrefaites

Selon les médias américains, il s’agit d’une première. Nicholas Anthony Narbone, âgé de 26 ans, et Thomas Allen Dye, 21 ans, ont tous les deux plaidé coupable. Ils ont été accusés d’avoir aidé à la supervision du site Appbucket.net qui aurait distribué plus d’un million de copies d’applications faisant l’objet de droits d’auteurs et ce, sans aucune autorisation. Appbucket.net fait partie de ces sites qui se proposent en alternative aux stores d’application officiels comme Google Play Store.

Nicholas Anthony Narbone et Thomas Allen Dye verront leurs sentences prononcés entre juin et juillet prochain. Ils peuvent encourir jusqu’à 5 ans de prison.

Nous avons plusieurs fois évoqué ces stores alternatifs pour des raisons de sécurité, étant donné que les fichiers que l’on y télécharge ne font l’objet d’aucune vérification et peuvent contenir des codes malveillants. Mais en plus d’être potentiellement dangereux pour vos données personnelles, certains de ces stores alternatifs peuvent également être illégaux. Selon le procureur, les téléchargements illégaux évoqués plus haut totaliseraient une valeur de 700.000 dollars. Un gros manque à gagner pour les développeurs.

Un autre individu serait impliqué, qui n’a pas plaidé coupable, mais qui risque les mêmes peines. Il s’agit d’un dénommé Kody Peterson, suspecté d’être le chef d’orchestre d’un site appelé SnappzMarket. On l’accuse d’avoir fait perdre encore plus d’argent aux développeurs d’applications Android. En effet, en une année, le site aurait distribué 1 million de copies illégales d’applications, ce qui correspondrait à une perte de 1.7 million de dollars pour les développeurs. Mais cette affaire serait encore en cours.

(Source)


Nos dernières vidéos

Répondre