Suivez-nous

Séries

Europol démantèle un site de streaming illégal de plus de 2 millions d’utilisateurs

Europol a annoncé la fermeture d’un site de streaming illégal dont les gains s’élevaient à plus de 15 millions d’euros.

Il y a

  

le

 
netflix etat creations
© Unsplash / JESHOOTS.COM

Si plusieurs Français viennent d’être condamnés pour avoir lancé des sites illégaux de streaming sportif, c’est au tour d’Europol d’annoncer une nouvelle réussite dans sa lutte contre la diffusion de contenus piratés.

Plus de 15 millions d’euros de profit

Dans un communiqué daté de mercredi 10 juin, Europol a indiqué que les autorités avaient arrêté 11 suspects dans différents pays comme l’Espagne, l’Allemagne, la Suède et le Danemark. Tous sont accusés d’avoir contribué à la création et l’entretien de sites de streaming illégaux regroupant plus de 40 000 chaînes TV, séries et films —issus de services comme Netflix, Amazon Prime Video ou encore HBO.

Cette opération de grande ampleur a mené les autorités en Espagne, où les suspects étaient les plus actifs. De base, les activités illégales se focalisaient sur le streaming sportif dans le pays, puis elles se sont élargies à d’autres pays et d’autres contenus, dont certaines ciblaient le marché suédois. Plus globalement, la plateforme était active en Europe, mais aussi au Proche-Orient et en Asie.

Le site de streaming illégal rassemblait plus de 2 millions d’utilisateurs pour des profits atteignant les 15 millions de dollars. Lancé en 2014, celui-ci acceptait les paiements via PayPal, virement bancaire ou encore cryptomonnaie via des serveurs dédiés aux transactions situés en Pologne.

Lors des arrestations, les autorités ont fouillé 15 lieux et saisi pas moins de 4,8 millions d’euros en voitures de luxe, bijoux ou cryptomonnaies. Un montant de 1,1 million de dollars a également été gelé sur d’autres comptes bancaires. D’autre part, plus de 200 serveurs ont été démantelés par Europol.

S’il est encore difficile de savoir quelle est la peine encourue par les suspects, il est certain que les autorités risquent de ne pas leur faire de cadeau. En France, le tribunal de Renne a statué hier que les cinq personnes accusées de streaming sportif écopaient de peines allant de la simple amende jusqu’à la prison ferme (6 mois). De leur côté, RMC Sport et Canal+ se sont réjouis du jugement prononcé et de la protection de leurs intérêts.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Totology

    12 juin 2020 at 13 h 28 min

    Les kingkong de la porno, des photos de kid, des torrents, de tor, de ipfs, de freenet, de i2p, de blablabla sont les prochains. N’oubliez pas Snowden. Ils ont depuis 10-15 ans vos ips qui s’en va partout même avec TOTOR et les VPN. L’article se trouve sur le guardian. Ils décryptent les plus grands VPN et les contrôlent toutes. Linux est Backdoorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests