Connect with us

Tech

L’ex chef de la sécurité de Facebook répond aux critiques de Tim Cook (Apple)

Alors que Tim Cook a largement jugé Facebook et Google sur la façon dont ils traitaient les données personnelles des utilisateurs, l’ancien chef de la sécurité de la plateforme s’est empressé de répondre sur Twitter.

Il y a

le

Alexa Stamos directeur sécurité Facebook
Alex Stamos © Flickr / Dave Maass

Il y a quelques jours, le PDG s’est rendu à une conférence qui se tenait au Parlement européen de Bruxelles. Lors de ses déclarations, il n’a pas hésité à envoyer plusieurs piques à Facebook et Google, arguant du fait qu’Apple ne fondait pas son business model sur la publicité et les données personnelles. Ce n’est pas la première fois que Tim Cook tacle Facebook de la sorte, profitant du scandale Cambridge Analytica et de la récente faille déclarée par le réseau social. Concernant Google, les critiques du PDG s’appuyaient sur la fermeture de Google+, qui a suivi la découverte d’une large faille de sécurité. De fait, Cook a déclaré que les agissements des deux compagnies s’apparentaient à « de la surveillance ». L’ancien directeur de la sécurité de Facebook, Alex Stamos, s’est empressé de lui répondre afin de donner son avis sur la question.

L’ex directeur de la sécurité juge Apple pour sa position en Chine

Stamos a apporté une réponse sur Twitter, indiquant : « Je suis d’accord avec presque tout ce que Tim Cook a dit dans son discours sur la vie privée aujourd’hui, ce qui explique pourquoi il est si triste de voir que les médias rapportent ses propos sans les placer dans le contexte des actions d’Apple en Chine ». Avec ces propos, l’ancien chef de la sécurité accuse clairement Apple de ne plus permettre à ses utilisateurs d’utiliser des VPN, outils indispensables pour contourner la muraille de Chine virtuelle. Compte tenu de l’importante surveillance en vigueur dans le pays, les internautes sont obligés d’installer des VPN s’ils veulent échapper à la censure.

I agree with almost everything Tim Cook said in his privacy speech today, which is why it is so sad to see the media credulously covering his statements without the context of Apple’s actions in China.https://t.co/UIxJovocFc

— Alex Stamos (@alexstamos) 24 octobre 2018

Il met également en lumière les conditions dans lesquelles sont fabriquées les appareils de la marque à la pomme : « Nous ignorons les conditions de travail dans lesquelles nos beaux appareils sont fabriqués, la censure et la surveillance nécessaires pour y expédier des applications, les conséquences environnementales des fermes à Bitcoin chinoises alimentées au charbon ».

> Lire aussi :  iPhone XS : une image fuite de chez Apple

Pour rappel, Stamos a conservé son poste de directeur durant trois ans avant de démissionner il y a près de trois mois. De fait, il était en poste durant l’ingérence russe que le réseau social a subi pendant la période des élections présidentielles américaines, soit le premier gros scandale de l’entreprise depuis la création de Facebook. Il était également présent lorsque l’affaire Cambridge Analytica a été révélée publiquement.

Lors de son départ, il a déclaré vouloir se consacrer à ses activités d’enseignant chercheur à l’université de Stanford. Pour sa part, la numéro deux de Facebook Sheryl Sandberg a déclaré qu’elle se réjouissait « de collaborer avec lui dans son nouveau rôle ».

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests