Un exchange se fait voler 60M$ en crypto-monnaies mais la confiance règne

En l’espace de quelques mois, deux plateformes d’échanges japonaises ont été victimes de piratage : après Coincheck qui a perdu 530M$ en janvier dernier, c’est récemment Zaif qui a été prise pour cible. Dans le hack, elle aurait perdu pas moins de 60M$. Le cours des crypto-monnaies n’a cependant pas bougé suite à l’annonce.

zaif

(c) Zaif.jp

La sécurité est un réel enjeu pour les crypto-monnaies

Si les acteurs institutionnels ont aujourd’hui du mal à investir sur les crypto-monnaies, c’est parce qu’il y a un réel défi au niveau du stockage de ces devises électroniques. Les piratages des dernières années n’est que l’illustration de cette difficulté.

Les plateformes d’échange de crypto-monnaies sont les premières cibles des pirates puisqu’elles voient transiter chaque jour des sommes colossales. Selon certaines sources, Coinbase stockerait l’équivalent de 20 milliards de dollars en crypto-monnaies dans ses comptes. Heureusement, la quasi-totalité des fonds est placé sur des « cold wallets » – non connectés à internet – qui permettent d’éviter tout risque de vol.

60 millions de dollars ont disparu chez Zaif

Dans le cas de Zaif, la plateforme d’échange de crypto-monnaies japonaise aurait été victime d’un vol de 60 millions de dollars. L’opérateur a expliqué dans son communiqué qu’un tel montant avait été conservé sur son « hot wallet » (portefeuille stocké en ligne), ce qui est surprenant.

Le régulateur des marchés financiers japonais avait cependant exigé de Zaif qu’il améliore ses opérations suite au piratage massif de Coincheck, en janvier dernier. La plateforme se positionne aujourd’hui comme le 35ème plus gros exchange au Japon.

Vers un remboursement rapide ?

Dans ce piratage, Zaif s’est fait subtiliser du Bitcoin, Bitcoin Cash et du Monacoin. Sur la totalité des fonds volés, environ 1/3 appartenait directement à la plateforme, tandis que le reste était la propriété de ses clients. A l’heure actuelle, le trading est toujours suspendu sur cette plateforme.

Alors que les plateformes tirent aujourd’hui des revenus conséquents du trading de crypto-monnaies, il ne serait pas surprenant de voir Zaif rembourser assez rapidement l’intégralité des fonds volés à ses clients. En l’occurrence, il aura fallu « seulement » 2 mois à Coincheck pour rembourser les 540 millions de dollars qui avaient été volés en janvier dernier.

Selon les dernières information, Zaif aurait cédé la majorité du capital de son entreprise en l’échange de 44,59 millions de dollars – ce qui permettra de faciliter le remboursement des clients lésés.

Le marché n’a pas réagi à la nouvelle

Alors que le piratage de MtGox en 2014 ou celui de Coincheck en janvier ont largement impacté le cours des crypto-monnaies, ce n’est pas le cas de celui-ci. L’exemple de Coincheck qui a été en mesure de rembourser ses clients rapidement a probablement permis de rassurer le marché sur de tels risques.

Ces derniers mois, les devises électroniques ont enregistré leur pire déconvenue depuis longtemps, elles semblent cependant se stabiliser depuis quelques jours maintenant.

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.