Exportez et sauvegardez votre contenu Google Wave

Google Wave ne va pas tarder à fermer, dans une espèce d’indifférence générale, et rejoindra d’ici la fin de l’année le musée des flops de Google. Mais Google, qui prend soin de ses utilisateurs, et qui sait pertinemment que les plus experts sont aussi ceux qui ont contribué à son succès, anticipe la fermeture de

Google Wave ne va pas tarder à fermer, dans une espèce d’indifférence générale, et rejoindra d’ici la fin de l’année le musée des flops de Google.

Mais Google, qui prend soin de ses utilisateurs, et qui sait pertinemment que les plus experts sont aussi ceux qui ont contribué à son succès, anticipe la fermeture de Wave et offre la possibilité d’exporter et sauvegarder ses contenus Wave en local sur son PC.

Pour cela il suffit de se rendre dans son compte et de cliquer sur l’onglet « Export » : vous récupérez ainsi votre précieux contenu au format .zip, ainsi que les pièces jointes si vous le souhaitez.

Selon les explications de Google, cette fonctionnalité ne concerne que ceux qui ont peu de contenu. L’équipe de Google Wave travaille sur une méthode qui permettra de récupérer l’intégralité de ses contenus, disponible prochainement.

(source)


9 commentaires

  1. Quel immense flop que celui là quand même. Et mérité d’ailleurs. C’est dingue que Google se soit planté à ce point.
    L’idée en elle même était belle mais qu’est ce que c’était mal foutue. C’était un bordel sans nom, sans possibilité de gérer le tout soit même.
    Sans compter qu’ils n’ont jamais su expliquer quel était son intérêt. Bref…

  2. Dommage, j’aimais bien google wave…
    Je lui avais trouvé pas mal d’utilisations pratiques mais pour moi, la plus grosse bêtise aura été de ne pas ouvrir le service à tout le monde. J’aurais pu l’utiliser plus souvent mais j’étais le seul à avoir un compte.

  3. « Je lui avais trouvé pas mal d’utilisations pratiques »
    *******

    Lesquelles par ex? Bon le truc est mort mais c’est qqch qui m’intéresse.
    J’ai essayé de l’utiliser aussi, mais au bout de 5 ou 6 échanges à une dizaine, c’était devenu un bordel sans nom, tu ne savais pas ce qui avait été modifié, fallait tout scruter.
    Le pire étant la gestion des contacts qu’il était impossible de modifier (pour pas te retrouver avec 12 nicolas et 8 émilie).

    Dommage car l’idée était belle ouais. Mais ils avaient peut-être un peu trop d’avance…

  4. Ce qui est surtout dommage, c’est de ne pas, au final, avoir pu correctement profiter du buzz planétaire généré par la sortie de ce produit.
    Je pense qu’une intégration directe à Gmail aurait pu permettre de faire évoluer l’email, au moins pour les geeks.
    Mais la sortie progressive, bien qu’ayant fortement contribué au coté exclusif et responsable en partie du buzz, a plus que desservi le lancement.
    Très belle histoire malgré tout!

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.