Connect with us

Smartphones

Face ID : les policiers ont interdiction de regarder l’écran des nouveaux iPhone

Lors de l’appréhension d’un suspect, les autorités américaines ont pour consigne de ne pas regarder les écrans des iPhone équipés de Face ID au risque de les verrouiller.

Il y a

le

iPhone X police américaine

Alors que de nombreuses questions étaient déjà soulevées par l’utilisation du système de déverrouillage digital Touch ID, Face ID semble répondre aux mêmes problématiques. Déjà présente sur l’iPhone X puis sur les nouveaux smartphones d’Apple, la technologie de reconnaissance faciale se bloque après cinq essais infructueux et demande un code d’accès. Dès lors, il peut être beaucoup plus difficile d’y accéder pour les autorités.

Ne surtout pas bloquer les iPhone

Comme l’indique Motherboard dans un article daté du 12 octobre, les policiers américains ont été informés qu’ils ne devaient plus regarder le smartphone des suspects si celui-ci embarquait Face ID. En effet, le média indique s’être procuré une copie de la présentation issue de la société spécialisée Elcomsoft. Selon les documents, l’entreprise informe les autorités sur les nouvelles normes de verrouillage et leur conséquence. Selon la loi, la police américaine ne peut pas obliger un suspect à taper son code de déverrouillage, en vertu du cinquième amendement, qui empêche les personnes de s’incriminer elle-même. Néanmoins, la législation ne détermine pas encore l’attitude à adopter avec Face ID. Par conséquent, Elcomsoft explique que les policiers ne doivent pas regarder les iPhone pour ne pas faire les cinq tentatives et devoir se confronter au fameux code.

Document Elcomsoft iPhone

© Elcomsoft

C’est un événement qui s’était produit lorsqu’Apple avait dévoilé l’iPhone X, une keynote durant laquelle la technologie de reconnaissance faciale n’avait pas fonctionné. Compte tenu du fait que l’appareil était passé entre plusieurs mains (donc plusieurs visages), le mécanisme s’était finalement bloqué.

De fait, des policiers ont déjà obligé un suspect à présenter son visage devant le téléphone, un cas qui serait (officiellement) une première depuis le déploiement de Face ID. Âgé de 28 ans, le suspect était accusé de posséder de la pornographie sur son iPhone.

> Lire aussi :  Apple officialise 70 nouveaux émojis sur iPhone, Apple Watch et Mac

Pour rappel, les entreprises seraient également en mesure de déverrouiller les smartphones d’Apple à l’aide du boîtier GrayKey, ou de la société Cellebrite.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests