Suivez-nous

Crypto-monnaies

Facebook l’admet, la cryptomonnaie Libra pourrait ne jamais voir le jour

Dans la section facteurs de risques pour ses résultats trimestriels, Facebook admet que rien ne garantit que la cryptomonnaie Libra verra le jour.

Il y a

le

Portefeuille Calibra
© Calibra

Il y a un mois, Facebook a officialisé le projet Libra, une cryptomonnaie dont le lancement est prévu pour 2020. Techniquement, Libra n’est pas la cryptomonnaie de Facebook puisque le projet sera géré par la Libra Association, dont fait partie le numéro un des réseaux sociaux, mais également d’autres entreprises, dont Visa, PayPal, Stripe, Booking, Spotify ou encore Coinbase.

Néanmoins, Facebook est bien entendu l’initiateur de ce projet et une fois que la cryptomonnaie sera lancée, l’entreprise intégrera des systèmes de transferts d’argent via Libra sur sa plateforme et elle lancera également un portefeuille numérique baptisé Calibra.

Récemment, Facebook a présenté ses résultats trimestriels aux investisseurs et bien entendu, le projet Libra faisait partie des sujets évoqués. Comme le rapporte CNBC, dans la section facteurs de risques du rapport qu’il a déposé auprès des autorités américaines, l’entreprise admet que Libra pourrait ne jamais voir le jour.

Libra menacée par les gouvernements ?

Depuis son officialisation, aux États-Unis et en Europe, des législateurs et des gouvernements se disent préoccupés par ce projet de Facebook. Aux USA, même Donald Trump est monté au créneau. « Je ne suis pas un fan de Bitcoin et d’autres cryptomonnaies, qui ne sont pas de l’argent et dont la valeur est très volatile. (…) La monnaie virtuelle de Facebook Libra aura peu d’impact ou de fiabilité. Si Facebook et d’autres entreprises souhaitent devenir une banque, elles doivent rechercher une nouvelle charte bancaire et être soumises à toutes les réglementations bancaires, mais à l’instar d’autres banques, nationales et internationales », a déclaré le président américain il y a trois semaines.

Mais en plus des obstacles que peuvent représenter les gouvernements et les législateurs, il y a aussi « l’acceptation de cette monnaie par le marché » qui est « soumise à une incertitude importante. »

Tenant compte de ces facteurs, Facebook écrit dans sa section facteurs de risques que rien ne garantit que Libra sera mise à disposition du public en temps voulu, ou qu’il sera mis à disposition. « Nous ne possédons aucune expérience préalable significative de la technologie de la monnaie numérique ou de la blockchain, ce qui pourrait avoir une incidence défavorable sur notre capacité à développer et à commercialiser avec succès ces produits et services », lit-on aussi dans le rapport.

« Nous savons que le lancement de Libra sera un processus long et que nous ne pouvons le faire seuls », déclare également un représentant cité par CNBC. « La collaboration avec les régulateurs, les décideurs et les experts est essentielle au succès de Libra. C’est la raison pour laquelle Facebook et d’autres membres de l’Association Libra ont partagé nos plans très tôt. »

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests