Tuto du mardi : voici comment savoir si vos données sur Facebook ont été partagées avec Cambridge Analytica

Un site permet de vérifier si vos données ont été partagées avec la société Cambridge Analytica.

Selon Facebook, le scandale des données a affecté plus de 87 millions de personnes (une information qui est démentie par Cambridge Analytica).

Faites-vous partie de ces utilisateurs affectés ?

Hier, le réseau social a commencé à notifier les personnes dont les données ont pu être partagées avec cette entreprise (et à sensibiliser les autres utilisateurs sur l’accès aux données par les applis tierces).

Mais si vous n’avez reçu aucune notification, il existe également un outil en ligne (repéré par Matt Navara, responsable social media chez The Next Web) pour savoir si vos données ont été partagées.

Un outil en ligne

C’est très simple, il vous suffit de vous connecter à votre compte Facebook, puis d’aller sur ce lien. La page n’est pas encore à 100 % en français, mais le message m’indiquant que mes données n’ont pas été partagées était déjà été traduite au moment où j’ai écrit cet article :

« Selon nos rapports, ni vous ni vos amis ne vous êtes connectés à This Is Your Digital Life. Par conséquent, il ne semble pas que This Is Your Digital Life ait partagé vos informations Facebook avec Cambridge Analytica ».

Si vous faites partie des personnes affectées par le scandale, vous devriez voir un message différent.

Pour rappel, les personnes affectées par ce scandale sont celles qui ont téléchargé l’application « This Is Your Digital Life » (créé par un chercheur de Cambridge) ainsi que leurs amis. En effet, avant 2014, la plateforme de Facebook permettait aux développeurs tiers de collecter des informations sur les amis des personnes qui ont téléchargé leurs applications.

Et c’est le développeur de « This Is Your Digital Life » qui a partagé ces données avec Cambridge Analytica (la société qui a travaillé pour la campagne de Donald Trump).

La majorité des personnes touchées par le scandale sont aux Etats-Unis. En France, moins d’une centaine de personnes ont téléchargé « This Is Your Digital Life ». Mais cela aurait permis de collecter les données de plus de 200 000 utilisateurs de Facebook.


Un commentaire

Commenter