Facebook sur mobile : des pubs qui traquent les applis des utilisateurs ?

Facebook serait actuellement en train de préparer son modèle de publicité pour sa version mobile. L’application résultante pourrait être capable de capter les applications installées sur le smartphone de son utilisateur afin d’adapter ses publicités affichées.

Le célèbre réseau social de Mark Zuckerberg serait actuellement en train de préparer son modèle de publicité pour sa version mobile. L’application résultante pourrait être capable, selon les sources du Wall Street Journal, de capter les applications installées sur le smartphone de son utilisateur afin d’adapter l’affichage de ses publicités, pour un ciblage encore plus efficace (ou flippant, au choix).

Selon les personnes contactées par le Wall Street Journal, il semblerait que les ingénieurs de Facebook soient capables de détecter les applications que les gens utilisent grâce à la fonctionnalité Facebook Connect, qui permet aux utilisateurs de se connecter à de très nombreuses applications, sites et services en s’étant auparavant inscrit via leur compte Facebook. La firme de Zuckerberg pourrait bien traquer les activités des utilisateurs de ces applications liées par Facebook Connect — la décision finale à ce sujet n’a cependant pas été prise.

L’objectif de cette technique pour Facebook est de parvenir à trouver des applications similaires (très certainement payantes), susceptibles d’intéresser l’utilisateur, afin d’en afficher les publicités directement dans le fil d’actualités de ce dernier.

Si un tel système de ciblage (vous avez dit flicage ? 🙂 ) venait à être mis en place, Facebook franchirait une ligne conséquente dans le domaine de la confidentialité et du respect de la vie privée. Loin du fonctionnement du ciblage publicitaire sur le Web, qui fonctionne en évaluation des liens de pubs précédemment cliqués par un utilisateur, l’accès à des données au sujet des applications que possède celui-ci pourrait poser de sérieuses problématiques et soulever de très nombreuses contestations.

Pour rappel, Facebook a déjà commencé à tester un système de publicité basé sur la localisation géographique de l’utilisateur, afin de pouvoir afficher des pubs locales en temps réel. L’accélération du développement de tels systèmes de publicité est dû à la récente entrée en bourse du réseau social, et à la volonté de ses investisseurs d’apporter de la valeur à l’application mobile, qui jusque là était vierge de tout affichage de ce genre. De récentes études auraient par la même occasion démontré que des publicités sur l’appli mobile fonctionneraient bien mieux en terme de nombre de clics que sur la version web… Reste à voir quelle seront les méthodes que Facebook implémentera, j’en suis sûr, très bientôt.

(Source)


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Alors là franchement, j’espère bien que les autorités publiques interdiront ce genre de système!
    Petite question: le taux de clic sur mobile n’est-il pas dû en grande partie à des clics d’erreur (petits écrans et gros doigts)???

  2. Pingback: Facebook sur mobile : des pubs qui traquent les applis des utilisateurs ? | SerenDeep | Scoop.it

  3. Pingback: Facebook sur mobile : des pubs trop intelligentes ? | App4Phone.fr

  4. Google analyse vos e-mails Gmail pour vous proposer des publicités « pertinentes ». Apple analyse vos achats Apple Store pour proposer d’autre Apps (genious Apps). En quoi est-ce plus choquant que Facebook analyse les données que vous lui avez confié en acceptant la connexion à une application ? Cela changera t’il le cours de votre vie ? Si un service est gratuit, c’est vous le produit.

  5. Pingback: Facebook sur mobile : des pubs qui traquent les applis des utilisateurs ? | En route vers le web mobile | Scoop.it

  6. @BT Web Creation
    En effet il y a une proportion importante de clics « d’erreur », il suffit de constater les taux de transformation bien inférieur sur mobile…

  7. Vu le peu de confiance qu’accordent les annonceurs à Facebook depuis quelques semaines (suite à son introduction calamiteuse en bourse, à son maigre trafic qualifié, etc..), il faudrait mieux qu’il fasse profil bas. Si jamais une frange de ses connectés venait à détester « l’image » de Facebook, le réseau social pourra faire ce qu’il veut en terme de fonctionnalité orientée utilisateur, le mal sera irréversible..

  8. Pingback: Revenues - Facebook Trading Facebook sur mobile des pubs

  9. Pingback: Facebook sur mobile : des pubs qui traquent les applis des utilisateurs ? | Veille & E-réputation | Scoop.it

Send this to a friend