Connect with us

Actualités

Facebook a une nouvelle idée pour vous aider à socialiser

Dans le cadre d’un nouveau test, Facebook met en avant les points communs pour encourager les utilisateurs à « se connecter ».

Il y a

le

Facebook ne cesse de faire des tests pour améliorer son réseau social. Et récemment, notre confrère CNET a révélé l’un de ces tests. Baptisée « things in common » ou « les choses que vous avez en commun », cette fonctionnalité devrait vous inciter à discuter ou à entrer en contact avec d’autres personnes avec lesquels vous n’êtes pas (encore) amis sur Facebook, en mettant en avant les choses que vous avez en commun.

Ces indications des choses en communs avec d’autres personnes apparaissent au-dessus des noms de certains utilisateurs, sur les commentaires de pages.

Ainsi, par exemple, si quelqu’un a fréquenté la même université que vous, habite dans la même ville, ou travaille dans la même entreprise, Facebook peut mentionner ces points communs sur la nouvelle étiquette.

CNET a pu confirmer l’existence de ce test, qui a lieu aux Etats-Unis, auprès d’un représentant de Facebook. « Connaître des choses qu’ils ont en commun aide les gens à se connecter », a-t-il déclaré. « Nous testons l’ajout d’un label ‘choses en commun’ qui apparaîtra au-dessus des commentaires des personnes avec lesquelles vous n’êtes pas amis mais avec lesquelles vous pourriez avoir quelque chose en commun. »

> Lire aussi :  Facebook veut aussi lancer des lunettes de réalité augmentée

La fonctionnalité pourrait doper les nombres de commentaires

Ces informations proviennent des profils. Et, bien entendu, seules les informations publiques seront affichées sur ces étiquettes. La fonctionnalité « choses en commun » respecte les paramètres de confidentialité de l’utilisateur.

Si vous gérez une page Facebook, cette fonctionnalité pourrait être intéressante. En effet, en voyant ces étiquettes, les internautes peuvent être plus susceptibles de répondre à un commentaire laissé sur les publications de votre page. Il est également possible que grâce à ces indications, les gens soient plus susceptibles d’avoir des discussions constructives, et moins susceptibles de tenir des propos haineux.

Mais bien entendu, il est aussi possible que certains utilisateurs ne souhaitent pas que ces informations ne soient pas visibles à chaque fois qu’ils écrivent un commentaire quelque part.

Récemment, Facebook a aussi lancé une fonctionnalité qui permet à des mentors et des mentorés de se rencontrer grâce aux groupes.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests