Connect with us

Internet

Fake Photos : le plugin SurfSafe identifie les images truquées et retouchées

Pour lutter contre les photos truquées et retouchées provoquant de la désinformation, l’extension SurfSafe les détecte et en avertit l’utilisateur.

Il y a

le

SurfSafe, une extension qui détecte les fake photos

De la même manière que les fake news, les fake photos (ou photos truquées) sont un véritable fléau d’Internet. Pour lutter contre ce phénomène – qui crée parfois des polémiques infondées – nombreux sont les développeurs à réfléchir à des logiciels capables de détecter les images retouchées.

SurfSafe, un antivirus pour les photos truquées

Et si les images photoshopées ont diverses utilités, elles sont aussi devenues un puissant support de désinformation. Les organismes de vérification des faits ont du pain sur la planche pour débusquer ces fameuses images, parfois à l’origine de polémiques ou de scandales totalement fictifs.

C’est pourquoi Ash Bhat et Rohan Phadte, étudiants de l’Université de Berkeley, ont mis au point un plugin de navigateur qui permet d’identifier les images truquées. Baptisé SurfSafe, le plugin, disponible dès maintenant, permet aux gens de vérifier n’importe quelle image qui apparaît dans leur navigateur. L’outil compare instantanément cette photo au contenu de plus de 100 sites d’information de confiance (à l’exemple du New York Times, de CNN et de FoxNews) et à des sites de vérification de faits comme Snopes pour voir si elle y est déjà apparue.

L'extension SurfSafe identifie les images trafiquée sur Twitter

« Nous voulons que SurfSafe devienne une solution analogue à un logiciel antivirus », dit Ash Bhat. « Nous voulons scanner votre fil d’actualité à la recherche de fausses nouvelles pendant que vous naviguez ».

Le procédé a, évidemment, quelques limites. Si SurfSafe ne trouve aucune image correspondante dans sa base de données, il est incapable d’indiquer s’il s’agit d’une image modifiée ou non. Dans ce cas, l’utilisateur verra simplement qu’il n’y a pas de correspondance, même s’il s’agit d’une fake photo.

Une base de données communautaire pour compléter

SurfSafe n’est donc pas une solution parfaite, mais c’est un bon début. D’autant plus que l’algorithme dispose d’un second moyen de vérification. Lorsqu’un utilisateur surfe sur Internet, le plugin enregistre une empreinte de chaque image visionnée. Dans le cas où les photos sont similaires, mais partiellement modifiées, elles auront des empreintes très proches, bien que pas tout à fait identiques. « Si une image est photoshopée, seule une partie de l’image est différente, de sorte qu’en fin de compte, nous pouvons dire que ces images sont assez similaires », dit Phadte.

Dans ces cas de figure, si le plugin trouve correspondance partielle avec des empreintes stockées dans sa base de données, celui-ci affichera les images en questions en privilégiant le cliché le plus ancien, celui étant le plus susceptible d’être l’original. Les utilisateurs pourront alors indiquer que l’image a été retouchée ou trompeuse pour prévenir les prochains internautes. Ainsi, plus l’outil sera utilisé, plus il sera efficace.

Le plugin est disponible sur Chrome, Firefox et Opera sur PC uniquement, mais une version mobile est en cours de développement.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. sb

    23 août 2018 at 12 h 55 min

    Intéressant, mais ce serait bien de donner un lien.
    D’autre part, sur le site que j’ai trouvé (https://www.getsurfsafe.com/), il n’y a l’extension que pour Chrome, et elle est introuvable dans le catalogue de Firefox.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests