Femme à lunettes

– La boulangère : "… va falloir que j’aille chez Afflelou" – Moi, poli : "Pourquoi ?" – la boulangère : "Parce-que j’ai plus de lunettes !" – Moi, re-poli, avec un petit temps de retard à cause que j’ai pas compris tout de suite : "Arf" C’est après que j’ai réalisé que, en vue

– La boulangère :
"… va falloir que j’aille chez Afflelou"
– Moi, poli :
"Pourquoi ?"
– la boulangère :
"Parce-que j’ai plus de lunettes !"
– Moi, re-poli, avec un petit temps de retard à cause que j’ai pas compris tout de suite :
"Arf"
C’est après que j’ai réalisé que, en vue de combler un petit creux gourmand, je venais d’acheter son dernier gâteau.
L’a fait l’Ecole du Rire, la boulangère.


8 commentaires

  1. Je la connaissais, cette histoire, mais avec des tartes aux pommes.
    – Va falloir que j’aille chez Afflelou…
    – Pourquoi ?
    – J’ai plus de tarte aux pommes.
    Je la trouve bien plus drôle comme ça (bon d’accord, il faut savoir qu’Alain Afflelou fait mieux les tartes aux pommes que les lunettes…)

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies