Suivez-nous

Séries

Game of Thrones épisode 5 : le feu d’artifice ou la cohérence ?

Comme d’habitude, il s’agit là de l’analyse de l’épisode 5 saison 8 de Game of Thrones. Attention aux spoilers, donc.

Il y a

le

Game of Thrones cersei chateau
Game of Thrones © HBO

Bonjour à tous et bienvenue pour cette analyse et cet avis sur l’épisode 5 de la saison 8 de Game of Thrones. Les théories pour l’épisode final ainsi que les réponses à vos questions viendront dans une vidéo à part qui sortira mercredi.

S’abonner à Captain Popcorn

Il est toujours difficile d’apporter un jugement sur une œuvre qu’on adore et, qui, par certains aspects, semble sombrer du fait de maladresses d’écriture. Je ne parle pas ici des grands traits de l’histoire.

En soi, je n’ai contre le fait que Daenerys devienne une antagoniste et d’ailleurs, Emilia Clarke a donné une superbe performance.

Non, ce qui rend cette construction si précaire et décevante, c’est tout l’échafaudage scénaristique qui est supposé maintenir la cohésion de cette fin.

Dans les commentaires de précédentes vidéos, on m’a déjà fait le reproche d’être dur avec la série pour attirer le public, faire parler de moi, etc. mais rien n’est plus faux. Je suis un fan de la première heure des livres comme de la série et quand je lance un épisode, j’espère chaque fois que je l’adorerais.

Quoi qu’il en soit, Game of Thrones ne peut jamais proposer un épisode entièrement mauvais ou raté, ne serait-ce que pour deux raisons.

D’une part, il y a ces années d’histoire et ces personnages fantastiques, qui sont chers à nos cœurs et qui parviennent toujours à nous rappeler ces émotions partagées par une scène, un geste. D’autre part, il y a toujours cette qualité de production, le visuel de la série, sa mise en scène, qui sont très souvent au paroxysme de ce qui a jamais été accompli pour la télévision.

Évidemment, l’épisode propose un grand spectacle visuel et certains petits moments entre personnages sont réussis, mais l’incohérence règne sur cet épisode qui s’inscrit clairement dans la logique de la saison la plus hâtive et précipitée de toute la série.

Tout commence avec Varys qui écrit des messages. En résumé, il s’agit d’expliquer que Daenerys n’est pas la dernière Targaryen vivante et que Rhaegar a eu un fils qui a été caché par Eddard Stark, ce qui fait de Jon l’héritier légitime du trône.

Game of Thrones Varys lettre

Ma conviction, c’est que Varys a déjà fait partir certaines de ces lettres, ou, au minimum, qu’elles seront envoyées par quelqu’un d’autre, Tyrion notamment.

Sansa avait vu juste, évidemment, en révélant la vérité à Tyrion. Elle a semé la graine de la dissension dans le cercle très fermé des proches de Daenerys.

Parmi les facilités en revanche, il y a l’incroyable méfiance qu’Arya et Sansa ont nourrie presque immédiatement envers Daenerys venue sauver le Nord.

La fin de Varys

Après l’épisode 5, on a l’explication, il fallait que le retournement ultra violent de la mère des dragons trouve une forme de cohérence dans le comportement des deux filles Stark, sans doute Bran leur avait-il déjà spoilé la fin de saison avec son petit air de Robot mixeur qui adore troller.

Revenons à Varys qui a encore quelques petits oiseaux dans sa manche et qui tente de toute évidence d’empoisonner Daenerys grâce à cette enfant travaillant aux cuisines.

Encore une fois, le comportement extrême de Varys s’explique assez difficilement, mais s’il est facile de lui donner raison a posteriori après avoir vu le reste de l’épisode.

Au moins, la tentative d’empoisonnement est parfaitement cohérente avec l’épisode 4 et comme je l’avais souligné dans la vidéo théorie, c’était le moyen le plus rapide que pouvait tenter l’araignée pour piquer Daenerys. Dommage pour le peuple de Port-Réal.

Varys tente de convaincre Jon qu’il ferait un meilleur Roi, mais la loyauté de Jon l’empêche évidemment d’entendre un tel discours. Bizarrement, c’est en voyant cela que Tyrion décide de prévenir Daenerys de la trahison, la menace d’un probable empoisonnement ne l’avait pas alarmé plus que ça.

Game of Thrones Varys Jon

Quand Tyrion vient prévenir une Daenerys qui déprime à la fenêtre et se jette dans la gueule du Dragon, on peut y voir une double mise en garde. Aucun de ces deux personnages ne va bien finir.

Daenerys en Mad Queen

Game of Thrones Daenerys tyrion

Je me doutais fortement de la tournure qu’allaient prendre les événements dans cet épisode et dès que le visage défait de Daenerys est révélé, c’était une totale certitude, la Mad Queen était déjà là et King’s Landing était totalement foutue.

Évidemment, les confessions de Tyrion ne font qu’alimenter de plus belle la paranoïa galopante de la Reine.

Game of Thrones Daenerys triste

Quand Ver Gris vient chercher Varys, ce dernier n’a aucune illusion quant au sort qui l’attend. Il savait qu’il perdrait la vie et ne peut qu’espérer que ce qui a pu mettre en place auparavant suffira.

Game of Thrones Ver Gris arrestation

Certains se demandent peut-être à qui Varys a pu envoyer ces messages, et la réponse me semble évidente, à tous les seigneurs restants des 7 couronnes, à savoir pas grand monde au final et potentiellement aussi à la Citadelle des Mestres.

J’ai beaucoup apprécié la grandeur de Varys dans ses derniers instants et le pardon implicite qu’il accorde à Tyrion. Varys meurt dignement et debout, enfin confronté aux conséquences de ses innombrables machinations.

Game of Thrones varys tyrion

Il est particulièrement ironique qu’il soit puni pour la plus légitime d’entre toutes.

Je ne cache pas ma petite déception quant à l’absence totale d’implication des prêtresses rouges dans sa mort et sur le secret qu’il emporte avec lui sur les fameuses paroles entendues dans les flammes.

Game of Thrones daenerys dragon varys

Ce devait sans doute être quelque chose de mystique et merveilleux, par exemple « un jour, tu rejoindras tes boules en mode barbecue, ahahah, signé R’hllor. »

Le collier symbole de l’esclavage de Missandei finit au feu, et là encore, aucun doute sur le fait que Vers Gris n’a plus une trace d’empathie en lui et qu’il prendra soin de mettre en pratique le funeste dernier mot de sa bien-aimée qui aurait mieux fait de fermer sa gueule pour une fois.

Game of Thrones ver gris collier

Et là, mon petit doigt me dit que la population de la ville n’érigera pas une statue à Missandei. Ah, mais je suis bête, il n’y a plus de population, on s’en fout !

La scène de Jon et Daenerys n’a qu’un seul objectif, enfoncer le dernier clou dans l’isolement qui lui fait choisir la peur et la haine.

Jon professe encore une fois sa loyauté, mais Daenerys y répond par la colère envers Sansa et une dernière tentative de retrouver un amour et un réconfort qui pourraient tout changer, encore, peut-être que qui sont définitivement perdus, Jon n’étant pas capable de passer outre leurs liens familiaux.

Game of Thrones Daenerys Jon

Il est dommage que rien de tout cela ne soit exprimé et que Jon ne dise ni ne fasse rien d’intelligent ou même de gentil. Sur tout l’épisode, Jon semble ballotté comme une coque de noix emportée par le courant du destin et pas une fois il ne semble faire le moindre effort pour pagayer.

Daenerys a donc choisi la violence et l’ambiance de la salle du trône est digne de la salle de l’Empereur sur l’Etoile de la Mort.

Tyrion apprend que Jaime s’est fait capturer comme un idiot. Décidément, mauvaise passe pour le lutin et ça ne fait que commencer.

Alors que la population de la campagne aux alentours de la capitale se réfugie derrière ses murs, ce qui est un comportement logique quand une armée ennemie approche, on découvre les troupes déjà installées au pied de la falaise, côté Mer.

Game of Thrones habitants

Alors, bon, on suppose qu’ils sont tous arrivés par voie terrestre, sinon la flotte de fer les aurait cueillis et on remarque que sur cette partie des remparts, il n’y a aucun scorpion installé, ça tombe bien.

Game of Thrones armée lannister

Arya et Sandor passent en annonçant clairement la couleur, ils ont l’intention de tuer Cersei et ça arrangerait bien les affaires de tout le monde. Admettons.

Game of Thrones Arya Limier

Tyrion demande une sacrée faveur à Davos qui tient vraiment le Lannister en très haute estime pour accepter une telle prise de risque sans même en parler à Jon. Laisser Cersei Lannister s’enfuir, c’est de la trahison pure et simple et Davos est trop malin pour ne pas deviner les conséquences d’un tel service.

Les adieux entre Jaime et Tyrion

S’ensuit une belle scène entre Tyrion et Jaime, qui fait évidemment écho aux risque pris par Jaime quand il avait permis à son frère de fuir sa prison avant son exécution. Le plan de Tyrion consiste donc à obtenir la reddition de la ville pour en sauver la population et à permettre à Cersei et Jaime de prendre le large.

C’est une carte que Tyrion a parfaitement raison de jouer et ses aveux sincères d’amour à son frère sont particulièrement touchants.

Ce qui vient un peu ternir ce joli moment, c’est Jaime qui soudain fait comme s’il se foutait complètement du sort des innocents de King’s Landing, alors qu’il avait justement sacrifié son honneur pour les sauver quand Aerys 2 avait donné l’ordre de les tuer.

Malheureusement, le traitement de Jaime sur tout l’épisode est particulièrement pauvre. Les scénaristes ont jeté à la poubelle son évolution sur 8 saisons pour le résumer à une chose, son amour pour Cersei. Il avait changé, il avait choisi de la quitter, il a même voulu vivre son amour pour Brienne.

Game of Thrones Jaime Tyrion

Apparemment, Weiss et Benioff sont convaincus que tout ce cheminement du personnage ne servait qu’à prouver qu’il était fatalement prisonnier de son attirance pour sa sœur qui avait engagé Bronn pour le tuer.

Jaime se résume à cela et son principal impact sur les événements sera de réussir à faire sonner les cloches, mais là encore, pour rien.

Pourquoi Bran avait-il donc attendu si spécifiquement l’arrivée de Jaime ? Uniquement pour faire monter le suspense dans une fin d’épisode, mais absolument rien de cohérent avec les préoccupations de la Corneille aux trois yeux.

Je ne suis pas opposé au fait que Jaime cède à nouveau à ses démons, mais il aurait fallu au moins que toute la noblesse et les traits chevaleresques qui s’étaient exprimés en lui servent à quelque chose et au moins que Brienne soit présente pour sa mort.

Le lendemain, l’enfer est sur le point de se déchaîner et tout le monde attend. Jaime d’un côté et Arya et Sandor de l’autre s’introduisent dans la cité. Les deux seuls gars à porter des capuches, rien de très suspect, mais bon, les soldats ont autre chose en tête.

La compagnie dorée se déploie à l’extérieur des murs et, comme j’ai pu en discuter dimanche sur VL Radio avec un historien expert des sièges médiévaux, une telle tactique est totalement aberrante si la compagnie de mercenaire avait bien l’intention de combattre à cet endroit, ce qui semble évident.

Surtout on a Harry Strickland, le chef de la compagnie, juché sur un cheval blanc qui a cédé à la mode de la frange permanentée.

Souvenons-nous bien de ce cheval, puisqu’il résume le seul impact de la compagnie dorée sur toute la saison 8, à savoir fournir un poney fringant, oui comme l’auberge, à une Arya en PLS.

Game of Thrones lannister cheval

L’épisode s’évertue à suivre le destin du petit peuple, notamment d’une mère et sa fille et dès ce moment, le spectateur averti sait que tout ce petit monde va finir en côtelettes grillées.

Au moins, il faut reconnaître à l’épisode cet effort de donner quelques visages à ce million d’habitants et la série rejoint les livres dans la dénonciation des horreurs de la guerre en montrant ses résultats le plus concrets et terrifiants.

Dès que Daenerys lance l’assaut sur Drogon, on comprend que le danger mortel et l’incroyable précision des scorpions de l’épisode 4 s’est soudain volatilisée et que le Dragon vient de repasser du statut de cible de tir au pigeon à arme ultime et indestructible au souffle infini et à la puissance quasi atomique.

Game of Thrones fleche

Apparemment, les showrunners ne comprennent pas les notions de dosage, de subtilité, de cohérence et de juste milieu.

La compagnie dorée se fait exploser par derrière sans rien pouvoir faire. La seule utilité scénaristique de cette unité d’élite a consisté à tromper le spectateur naïf en lui faisant croire que Cersei avait une chance et qu’un combat épique s’annonçait.

Le feu dans la ville

Certains diront « Rien ne se déroule comme prévu, c’est ça qui est génial ». Alors, encore une fois, la surprise seule n’est pas une qualité en soi, dans un récit. Une surprise bien amenée et cohérente avec tout le reste, oui pourquoi pas, tant qu’elle est au service de l’histoire et des personnages.

Game of Thrones feu

Ceci dit, je n’ai pas été particulièrement choqué par la fin de la compagnie dorée ou la destruction express de la flotte de fer.

Certes, il n’y a aucune cohérence avec l’épisode 4, mais au moins on renoue avec une forme de cohérence avec ce qu’on avait vu depuis des années sur la puissance des dragons.

Je suis bien plus gêné par le dénouement de Jaime et Cersei, l’inutilité de Jon ou encore la brutalité imbécile du changement de comportement de Daenerys.

Attention, je l’ai déjà dit et je le répète, une Daenerys qui tourne mal ok, pourquoi pas, mais là, son comportement ne correspond absolument pas avec ce qu’on nous a montré d’elle jusqu’à présent.

Daenerys a déjà été dure, voire cruelle, mais jamais envers des innocents. Elle a déjà semé la destruction venue du ciel, mais toujours sur des soldats. On parle quand même de celle qui a décidé d’enfermer ses propres dragons parce que Drogon avait brûlé une enfant. Une seule.

Game of Thrones tyrion dragon

Et là, plutôt que de foncer sur le donjon rouge et Cersei, que fait Daenerys ? Elle massacre volontairement et méthodiquement la quasi-totalité des habitants de la ville. Pourquoi ? En mémoire de Ser Jorah et de Missandei, sérieusement ?

Il n’y a que les pires psychopathes qui feraient une chose pareille et, non, la série n’a jamais pris le temps de mettre en scène la naissance d’une psychopathe, désolé. Une conquérante oui, mais pas une personne capable de brûler femmes et enfants pour se faire un petit plaisir.

Game of Thrones épées

Ce qui est sûr, c’est qu’on a bien la vision de Bran, la cité survolée par un Dragon. Pour moi, il ne faisait guère de doute que cette destruction arriverait, j’espérais simplement qu’elle soit mieux amenée et qu’elle est une explication cohérente, tout simplement.

Daenerys prend sa décision

Lorsque Daenerys attaque malgré la cloche qui retentit, c’est un signal clair qui vient libérer la sauvagerie et le carnage qui sommeille dans toute armée prenant une ville.

Game of Thrones daenerys folie

Symboliquement, c’est Ver Gris qui commet la première horreur en exécutant par surprise un adversaire qui a rendu les armes. Ver n’est donc plus qu’une coquille d’humanité. Ce geste lance l’hallali, la mise à mort d’une cité.

Game of Thrones armée bataille

Jon est choqué et regarde faire, impuissant. Plutôt que de tenter de véritablement contenir ses hommes, comme un chef respecté le pourrait, surtout après une si courte bataille, il ne fait que sauver une femme parmi des milliers.

Pendant ce temps, Jaime se fait agresser par un Euron toujours aussi stupide. D’où sort ce combat, qui voulait voir ces deux-là s’entretuer ? Personne.

Game of Thrones combat euron jaime

Pourquoi Yara n’est-elle pas venue soutenir Daenerys comme elle aurait dû logiquement le faire ? Je n’en sais rien et je ne pense pas que Weiss et Benioff le savent vraiment non plus.

Con jusqu’au bout, Euron meurt convaincu d’avoir la gloire en ayant blessé un Jaime qui n’a plus sa main droite. La violence de ce personnage. Par pitié, lisez les livres pour découvrir le véritable Euron Greyjoy.

Les adieux de Sandor et Arya

Pendant que la ville tombe et que Cersei pleure en refusant d’y croire, on a enfin une belle scène avec Sandor et Arya sur la carte de Westeros.

Game of Thrones limier arya

Sandor prend conscience qu’elle mourra et parvient à la convaincre de ne pas devenir comme lui, de ne pas renoncer à la vie et à l’humanité pour se laisser consumer par une vengeance stérile. Voilà un message qui arrive tardivement pour Arya, mais voir de l’affection chez Sandor Clegane doit être suffisamment choquant pour la convaincre.

C’est vrai, le revirement d’Arya est très brutal, mais sa relation avec Sandor est si particulière et l’homme est tellement sincère que pour moi la pilule est bien passée.

On sait alors qu’on se dirige tout droit vers le fameux cleganebowl, cette confrontation si attendue. Gregor Clegane n’avait qu’un seul sentiment capable de le libérer de l’emprise de Qyburn, c’est bien sûr la haine.

Game of ThroGame of Thrones limier montagnenes milier montagne

Qyburn meurt des mains de sa créature, inévitable pour un Frankenstein bis, et tout le reste de la garde royale n’est rien face à un Sandor en pétard.

Game of Thrones milier mestre

En termes de pure chorégraphie, on a déjà vu bien mieux pour les combats de Sandor, mais la brutalité implacable de la Montagne impressionne, même si, sans son casque, il ressemble à un croisement entre Varys et Darth Vader.

Game of Thrones Montagne

On a un clin d’œil, si j’ose dire, à la mort d’Oberyn quand Gregor écrase l’œil gauche de Sandor, mais ce dernier reste un dur à cuire jusqu’au bout. Mon seul regret, c’est que Sandor ne voit pas vraiment les flammes dans lesquelles il se jette avant d’emporter son frère et sa victoire sur sa peur du feu reste plus symbolique que réelle.

Ce qui est clair, c’est que Qyburn avait fabriqué un soldat quasiment immortel, bien plus dangereux qu’un marcheur blanc par exemple. Beau boulot le mestre défroqué.

Game of Thrones limier montagne

J’en viens maintenant à la mort de Jaime et Cersei. Personne donc pour tuer la Reine et aucun stratagème derrière son enfant, elle était véritablement enceinte. Au final, son rôle aura été très restreint dans cette saison en termes d’interaction avec d’autres personnages. Je suppose qu’il n’y avait plus rien de nouveau à lui faire dire.

Game of Thrones jaime cersei

La série n’avait jamais évoqué la notion de Valonqar, du coup, il semble évident que la mort du personnage sera différente dans les livres.

Écrasée par le donjon rouge, l’incarnation de ce pouvoir qu’elle n’a jamais vraiment eu la carrure pour porter dignement, encore une forme d’ironie. Ce qui est réussi dans la scène, c’est qu’on va chercher jusqu’au bout l’humanité d’un personnage pourtant monstrueux, dommage que la série ne soit pas capable d’apporter le même traitement à Daenerys du moins dans cet épisode.

Game of Thrones jaime cersei

Alors que des explosions de feu grégeois de-ci de-là viennent apporter un peu de gaité colorée à l’enfer sur Terre, Jon appelle ses hommes à la retraite.

Euh, ok, pourquoi ne pas l’avoir fait avant ? Pourquoi soudain on l’écoute ? Je ne sais pas.

Toute la fin de l’épisode consistera donc à voir Arya survivre tant bien que mal, le tout avec une tronche qui n’est pas sans rappeler celle de la montagne. Une sorte de morte en sursis, ou même la mort, tout court, son incarnation, portée au final par un cheval blanc, comme le quatrième des cavaliers de l’apocalypse.

Game of Thrones jaime cersei

Alors bon ok, le cheval d’Harry Strickland a survécu par miracle, sans doute grâce à sa mise en plis, il ressemble plus à mon petit poney qu’à un destrier de guerre, mais bon, pourquoi pas, ce n’est pas le genre de détail qui me gêne le plus comme j’ai eu l’occasion de l’expliquer.

Game of Thrones arya

Certes, Arya a tenté de choisir la vie, de guider des survivants, mais elle les mène à la mort et avec la colère qu’elle a accumulé, on suppose que ses talents de sans visage seront destinés à Daenerys pour le dernier épisode.

Pensez à laisser vos questions et théories que ce soit en commentaire sous la vidéo ou sur Twitter pour la vidéo de mercredi. Je serai au Bordeaux Geek Festival les 8 et 9 juin prochain et je serai très content de vous y rencontrer.

Game of Thrones arya cheval

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

100 Commentaires

100 Commentaires

  1. Contra

    13 mai 2019 at 22 h 11 min

    Tout à fait d’accord avec votre critique, vous avez retracé toutes mes réflexions lors du visionnage de l’épisode.

    • Jim

      13 mai 2019 at 22 h 53 min

      On s’attendait à une saison spectaculaire, au final, nous avons une saison bâclée…
      10 épisodes aurait été mieux pour la partie des marcheurs blancs et la bataille du trône de fer…
      Et cette mort de Cersei et Jaime…
      On a été habitué à plus de souffrances..
      Après tout ce qu’elle a fait…elle est morte en martyr..

      • Nesse

        14 mai 2019 at 8 h 49 min

        Tout à fait d accord, Cersei méritait une mort plus digne.

    • Nicolas

      14 mai 2019 at 1 h 25 min

      Idem c’est exactement tous mes fonds de pensée !!

    • Vincent Meyer

      14 mai 2019 at 16 h 07 min

      Perso je suis absolument pas d’accord XD
      Ce que nous montre cet épisode c’est que les idéalistes sont bien souvent les pires crapules. Pensez à Mao, Staline et consort qui tuent la plèbe par millions dans un but qu’ils pensent supérieur à la vie humaine. Contrairement à d’autres ils n’ont pas conscience de faire le mal puisqu’ils pensent agirent au nom du bien. « Daenerys n’a jamais tué des innocents » ? Non elles à libéré les esclaves de maîtres qu’elle a crucifié. De quoi étaient t’il coupablent ? D’être née maîtres … En cela elle n’est pas plus juste que le système quelle dénonce (où le tort de l’esclave est d’être née esclave) tout en pensant au surplus agir au nom du bien. En définitive la série fait la promotion de l’humilité, écorne les hommes de pouvoir et en particulier les plus vindicatifs d’entre eux : les idéalistes dont daenerys et notre charmante représente.

      • Amichu

        14 mai 2019 at 18 h 12 min

        MERCI ! C’est exactement ça. Ca fait bien longtemps que Daenerys montre des signes de tyranie : elle tue absolument tous ceux qui ne sont pas d’accord avec elle !

        • lucky

          14 mai 2019 at 21 h 40 min

          Faut dire que c’est aussi une histoire de famille, qui durant 300ans, a purifiée sa lignée par l’inceste. La folie/rage (qui pourrait aussi être due à la relation avec un dragon) est légendaire dans cette maison.
          Comme dit dans la critique, j’ai trouvé la puissance sans fin (notament du souffre) du dragon bien disproportionnée ! L’allusion à la puissance atomique ù’a fait sourrir.

  2. Jocelyne PASQUIER CASSAGNES

    13 mai 2019 at 22 h 40 min

    Ne pensez vous pas que c’est Bran qui a pris possession du cheval blanc pour aider Arya ? Ce cheval a un côté surnaturel …

    • Laurent Bertrand

      13 mai 2019 at 23 h 52 min

      Il me semble qu’a l’ouverture des rempart par le dragon, on a un plan de vue ou le cheval d’Harry Strickland et mort au sol… Du coup je ne pense pas que ce soit ce dernier, mais un autre cheval lambda.

    • Yaolt

      14 mai 2019 at 1 h 17 min

      Le pouvoir de Bran se limite t’il seulement à ça ? Une chose est sûre, les scénaristes ont littéralement sabordé la série en faisant de Bran un professeur Xavier taiseux et antipathique. Bref, un vrai branleur ce Bran… Voilà un personnage clef de cette série dont la destinée ne mène nulle part, il avait pourtant un tel potentiel. Il n’est pas le seul dans ce cas, malheureusement beaucoup de nous héros terminent piteusement leur carrière comme de pauvre âme en peine. Très déçu de cette saison finale, c’est baclé. Je regrette l’irrévérence des scénaristes envers celles et ceux qui ont fait vivre cette série : nous.
      On commence une série par du médiéval à la fois brutal et stratège pour finir par du fantastique sans consistance. C’est un peu les avengers endgame, l’humour à la con en moins.

      • Nesse

        14 mai 2019 at 8 h 55 min

        Mélisande et ses mystères à la trappe, de même pour Varys (il a vu quoi dans le feu quand il a été émasculé).
        Tout le côté surnaturel à été oublié.

    • Rymmia

      14 mai 2019 at 4 h 57 min

      J’ai pensé en effet à une intervention de Bran. Je pense, en tout cas j’espère, que son absence sur cet épisode n’est pas anodine…

    • Nesse

      14 mai 2019 at 8 h 46 min

      Bran et ses mystères, il voit tout et sait tout, il va nous dires que port royal devait être purifié par le feu.
      Il aurait dû prendre possession de Daenerys et éviter une boucherie.

    • Frederic Perfetti

      14 mai 2019 at 12 h 39 min

      Bien sur !!!

  3. Boby

    13 mai 2019 at 23 h 03 min

    je je je je je je je je je. arrêtez la critique, c’est pas pour vous

  4. Nesse

    13 mai 2019 at 23 h 13 min

    Pauvre Daenerys, le peu d espoir qui lui restait était Jon(je le trouve complètement effacé dans cette saison)
    J espérais une mort différente pour Cersei
    Pauvre Varys le personnage le plus intelligent mort avec dignité aucun cri, Tyrion restera une mauvaise main de la reine, son jugement arrive, va t il rejoindre la famille Lannister dans l au-delà ? (qu il disparaisse j ai jamais aimé ce personnage)
    Sinon les images de port royal, jouissif et effrayant.
    Et surtout qui donnera le coup de grâce à reine des dragons, Jon ou le chevalier Arya qui retrouve ses émotions

  5. Cecile

    13 mai 2019 at 23 h 14 min

    Je suis complètement d’accord! J’ai tellement aimé cette série…. et ils nous offrent un final bâclé tournée à la va vite… arf… je suis déçue j’attendais pas mieux, j’espérais que la fin de la série me laisserais un goût de « allez encore un! » mais en faite non. Il y a déjà eu des moments qui m’ont déplu, mais là je regrette de n’en pas être resté sur une bonne impression.

  6. Lucie

    13 mai 2019 at 23 h 15 min

    Simplement merci pour tous vos articles que j’ai découverts cette saison et qui reflétaient à chaque fois mon ressenti. Je me suis sentie moins seule ^^

  7. Jipooz

    13 mai 2019 at 23 h 16 min

    C’est la meilleure critique que j’ai lue de cet épisode. Bravo, tout est dit.

  8. stef

    13 mai 2019 at 23 h 30 min

    Daenerys n’a pas sombré dans la folie destructive uniquement à cause de la perte de Jorah et de Missandei. Elle avait ça en elle depuis le début, à cause d’une grosse blessure narcissique (son histoire familiale, le fait que son frère l’a vendu comme un animal à Khal Drogo). Si elle a libéré les esclaves ce n’est pas par pure bonté désintéressée mais uniquement pour combler cette blessure d’avoir été traité elle même comme une esclave.
    Elle voulait que le peuple de Westeros l’adule en tant que sauveuse de l’humanité, de la même manière qu’elle a été adulé à Essos. Mais à la place elle n’a reçu que de l’ingratitude (à ces yeux). En fait Daenerys n’aime le peuple que lorsqu’il est en total accord avec sa « noble » cause, ce qui permet de flatter son égo.
    Et c’est justement ça qui montre qu’en réalité elle a toujours été un tyran en puissance.

    • Arthur

      14 mai 2019 at 12 h 43 min

      Je suis assez d’accord. Personne n’aime les missionnaires en armes.

    • Quentin

      14 mai 2019 at 15 h 20 min

      Absolument… Son côté sombre est apparu avec le réveil de sa blessure… C’est la réalité psychologique de l’être humain… Suffit de voir des crimes de passion qui réveillent des blessures.

  9. Rall

    13 mai 2019 at 23 h 38 min

    Déçu aussi par rapport à Daenerys.

    Ça fait 7 saisons qu’on nous la vend humaine (même si elle a parfois été dure et à dit à Qarth qu’elle prendrait ce qui lui revient de droit par le feu et le sang), elle aurait pour moi, du foncer sur le donjon rouge et non brûler la ville (qui ne correspond pas à son caractère que l’on nous montre dans les 7 saisons précédentes). La Saison 8 est trop rapide, les personnages ont leurs personnalités qui change bien trop vite, le téléspectateur est perdu.

    En gros maintenant l’épisode 6 c’est qui va tuer Daenarys ? (Il est loin le temps de game of throne ou l’on ne savait pas à l’avance ce qui allait ce passer).

    Personnellement, aucune mort ne m’a fait de la peine, elles sont bien trop rapide, et certaines franchement naze (Euron, Cersei, Jaime). Seul celle de la main de Cersei m’a fait rire.

  10. Cyprien Malherbe

    13 mai 2019 at 23 h 42 min

    Beaucoup de réflexions et de remarques très intéressantes, j’était venu pour comprendre si l’épisode était cohérent ou pas avec le reste de la série, je n’en sait toujours pas plus mais au moins je vois mieux où il voulait en venir.

  11. Toto

    13 mai 2019 at 23 h 42 min

    En fait ça ne parle pas d’incohérences mais de scènes que tu aurais voulu voir…

    Perso non je voulais pas que Brienne soit là à la mort de Jame donc il n’y aurait plus d’incohérences ? Wtf !

    Combien de versions doit on faire d’un épisode pour que ça réponde aux exigences de chacun ?

    Ce qui semble être des incohérences pour toi ne sont que des normalités que tu veux remplacer par tes propres incohérences…

  12. Mitthraw

    13 mai 2019 at 23 h 56 min

    Rechercher la cohérence a tout prix, c’est vraiment le fléau d’aujourd’hui. Il y en a dans toutes les œuvres de fiction. Et heureusement ! S’astreindre a tout prix a la cohérence, c’est laisser mourir plein de bonnes idées. Cet épisode était dans le haut du panier de Game of Thrones que ce soit sur le plan visuel, émotionnel et dans le traitement des personnages qui restent ambivalents jusqu’aux derniers instants. Ressentir de la pitié pour Cersei et haïr Daenerys alors qu’on l’a tellement aimé ! C’est ça Game of Thrones !

    • Klipfs

      14 mai 2019 at 9 h 57 min

      Merci Mitthraw pour ce commentaire et ce ressenti que je partage complètement ! Beaucoup de monde semble déçu de cet épisode … Alors que moi je l’ai trouvé spectaculaire de par ces scènes et ce brasier d’une violence incroyable. Puis cette volteface de certains certains personnages comme Daenerys qui révèle finalement sa vraie nature ; celle d’une mère des dragons avide de pouvoir et prête à tout pour arriver à ses fins. On est soudain amené à détester un personnage que l’on a appris à apprécier tout au long de la série et inversement on en vient à éprouver de l’empathie pour Cersei qui apparaît comme un personnage sensible et comme une bonne mère simplement prête à tout pour protéger ses enfants. Effectivement c’est ça Game of Thrones !

      • Yaolt

        14 mai 2019 at 13 h 10 min

        Que la reine des dragons pête un câble ne me surprend pas outre mesure, depuis le début de la série c’était possiblement le cas, plusieurs fois elle s’est montrée avide de pouvoir à en perdre la raison. Et quand on ressort du brasier vivant avec 3 dragonnets, on peut vite avoir la grosse tête, hein ?
        Cohérence n’est pas cohésion. Faut faire gaffe aux mots.
        Des incohérences, si si, ces derniers épisodes en sont truffés.

    • kiki

      14 mai 2019 at 13 h 56 min

      bravo bien d’accord
      c’est un peu le problème actuel de vouloir tout expliquer et d’émettre des jugements trop rationnels dans un récit qui ne l’oublions pas nous parle quand même de dragons cracheurs de feu, d’homme qui ressuscite, de femme qui résiste au feu, et j’en passe ..quand la logique tue la fiction!

  13. Fabien

    13 mai 2019 at 23 h 57 min

    Ahahah super article ! J’ai quand mm plus apprécié cet épisode que celui contre les marcheurs blancs, l’enfer de la guerre était très bien retranscrit, et j’ai immédiatement pensé à des images que l’on peut voir en Syrie notamment. Mais pour le reste, c’est vrai que c’est terriblement incohérent. Les scénaristes avaient matière à faire encore une saison pour correctement développer leur vision. J’ai peur pour les prochains films star wars!

  14. Anne sophie Carrette

    14 mai 2019 at 0 h 00 min

    Je partage tout ce que vous dites. En prime c’est très drôle. J’adore.
    Juste un bémol : le revirement de Daeneyris n’est pas si absurde. On se rappelle que son ascendant royal a viré fou. Il s’est mis à cramer tout le monde, mais n’a pas toujours été cinglé.

    • Dr. Bretzel

      14 mai 2019 at 10 h 34 min

      Malheureusement oui, si vous lisez l’histoire du chevalier errant de game of trônes.
      Vous comprendrez que le roi fou était le pire des choix. Un monarque complètement atteint par la consanguinité et pris de folie.

  15. Phil

    14 mai 2019 at 0 h 08 min

    Une fois de plus merci de verbaliser tout ce que je ressens sur ce nouvel épisode de la série.

    Un enchainement d’incohérence invraisemblable et un baclage total de toute la puissance des personnages et du scénario.

    Il est loin le temps du Winter is coming….
    Trop déçu

  16. Pierre

    14 mai 2019 at 0 h 09 min

    Belle chronique, très intéressante, et je te rejoins complétement sur la question des balistes qu’on nous a annoncé comme étant hyper dangereuses. D’autant plus que sur certains plans des murailles, certains balistaires semblent rester parfaitement immobiles alors que Danaerys les attaque…Un oubli de la production certainement, mais ça rajoute à l’effet pétard mouillé.

    En revanche je pense que le cheval dans la scène de fin n’est pas celui d’Harry Strickland. On voit le voit mourir lors de l’explosion de la porte, et il n’y avait à priori aucun autre cavalier à proximité.

  17. Loulou le pou

    14 mai 2019 at 0 h 15 min

    Impressions partagées: ce que l’on gagne en pyrotechnie, on le perd en finesse du script, en particulier dans les transitions.
    Mais bon, c’est un peu comme ça depuis la fin de la saison 6… il ne faut pas trop se focaliser dessus sinon ça gâche le plaisir. Ce qui compte c’est les 3 ou 4 lignes directrices que Georges a dû leur laisser !

    A part ça, la prophétie de la sorcière disait que c’était son frère qui tuerait Cersei. Le fait de l’avoir amenée dans les caves du donjon suffit à Jaime pour gagner le point ?
    Ou serait-elle vivante sous les décombres et Tyrion aurait encore un coup à jouer ?

  18. Julie

    14 mai 2019 at 0 h 27 min

    Moi, qui adore la reine des dragons difficile de digérer ce revirement. Ce qui peut expliquer un tel retournement de sa part est sans doute, qu’elle n’est plus une conquérante. Elle n’est plus légitime dans sa quête du trône et cela l’a fait basculer dans la folie. C’est perdu d’avance pour elle. Elle l’a tout de suite su quand elle a appris pour John.

    • mimi

      14 mai 2019 at 14 h 24 min

      comment ne pas basculer dans la folie, après les mois/années passés un coup dans le désert, puis se geler dans le nord, se faire vendre, maltraiter, passer son temps à essayer de convaincre tout le monde de la suivre, perdre ses plus proches (dragon et humain) pour en arriver à être sur le point de voir le job lui filer entre les doigts juste parce qu’il y a un mâle qui pourrait potentiellement se faire pistonner par la famille … elle fait un burn out voilà tout .. sauf qu’elle, elle a pas de certificat médical mais un dragon à la place voilà voilà 😀

  19. 4stro

    14 mai 2019 at 1 h 10 min

    Petit détail … On ne voit aucun cadavre des personnages principaux mort pendant l’épisode. A votre avis lequel (ou lesquels) vont réapparaitre ? 🙂

    • Jocelyne PASQUIER CASSAGNES

      14 mai 2019 at 7 h 18 min

      Jon Davos Tyrion Vers Gris …

      il me semble que tous les autres sont morts

  20. Babi

    14 mai 2019 at 1 h 26 min

    D accord à 100 % avec votre analyse. C’est très pertinent.

  21. George junior

    14 mai 2019 at 1 h 36 min

    Amusantes ces critiques étayées par des références à de sombres niaiseries hollywoodiennes comme Star Wars. Ici le « bloggeur » enfourche son poney ou plutôt son bourricot pour pourfendre un prétendu irrespect à ses chers livres, livres dont il s’imagine être le garant ultime, mieux avisé même que l’auteur. On exige du rationnel, voire de la rigidité, dans une œuvre d’héroic fantasy, où par contre la présence de morts-vivants ne gêne aucunement.
    Allez, Valar Dohaeris.

    • Lusso

      14 mai 2019 at 8 h 57 min

      Ah parce que l’heroic fantasy peut se permettre d’être incohérent et bancal juste parce qu’il y a de la magie et des dragons ? Vous vous rendez compte du ridicule de votre commentaire ?

    • Lucky Larry

      15 mai 2019 at 16 h 12 min

      Confondre cohérence interne du récit et éléments fantastiques ! Et ça ose donner des leçons.

  22. Kaouther Derouiche

    14 mai 2019 at 1 h 40 min

    Jon fait reculer ses hommes de manière plus ferme qu au début de l attaque parce que vers la fin il.a compris que Deneyris veut la peau ou les cendres pour être plus précis de tout monde y compris lui et ses hommmes. La noirceur de Denyris s explique par sa soif maladive du pouvoir (Comme ses ancêtres et surtout son père ). Elle n est pas la bonne targuerrienne. Le bon c est Jon. J espère que le dernier épisode les morts reviendront et remporteront tout. La fin ca sera le néant 🙂

  23. pro

    14 mai 2019 at 1 h 43 min

    Bonsoir. Et si tout cette épisode n’était qu’une vision de Bran.

    • StoneHeart

      14 mai 2019 at 9 h 52 min

      Ah là je di oui! une sorte de Twilight… c’est la seule chose qui pourrait sauver cette fin !

  24. Maldormi

    14 mai 2019 at 2 h 16 min

    Vous tentez sans cesse de vous justifiez en faisant croire à un grand recul, pourtant je ne lis qu une critique de fan déçu. Par exemple : pas de référence aux prêtres rouges pour la mort de varys (Je sais pas ce qu il vous faut). Vous faites la critique dune narration en ne prenant comme seule critère que la logique, que vous nommez cohérence. Or, en terme de narration, la logique c est aussi le déjà vu et la série doit composer avec des attentes sans précédent. Elle doit donc être jugé davantage sur sa dimension lyrique que sur sa cohérence, et heureusement. Que ça ne fonctionne pas pour vous est une chose , dissimuler ce mélange de déception (Vous attendiez trop) et d obligation d écrire quelque chose derrière l affirmation de l importance d une logique au delà de l émotion en est une autre. Bref votre besoin d écrire révèle malgré vous votre imposture

  25. Maldormi

    14 mai 2019 at 2 h 21 min

    En même temps vous faites des commentaires de trailer, c’est solide.

  26. Arianwen Guivarc'h

    14 mai 2019 at 2 h 54 min

    Certes. Je vois ceci un peu différemment.Daenerys a choisi fidèle à elle-même. Breaker of chains : elle libère par la mort. Elle détruit le trône et rend impossible pour quiconque de l’occuper y compris pour elle. Elle réalise que les rêves ne sont que des rêves. Elle est entourée de pleutres, envieux, égoïstes, mesquins, etc. Elle est seule absolument. Première de son nom : parce qu’elle laisse tomber le pouvoir justement. Mother of Dragons, cela toujours even un death elle sera. La mort l’attend mais le pouvoir suprême va disparaitre. Pour un temps au moins.Personne ne monte sur le trône.

    • rfrff

      15 mai 2019 at 13 h 53 min

      Rien compris Jean Claude Van Damme

  27. Anne

    14 mai 2019 at 3 h 01 min

    Arya qui tue Daenerys d’accord, mais que fait-on des Dothrakis et des immaculés ?
    Ou alors, Bran prend possession de Drogon et brûle tout.

  28. Headtly

    14 mai 2019 at 3 h 41 min

    le gars y pond une critique avant d’avoir bien regardé , le cheval blanc c’est pas celui de la compagnie dorée il c’est fait tuer lors l’attaque du dragon « y a un gros plan pourtant ou on voit qu’il est mort et admettons qu’il ne le soit pas,son maître mort il retourne dans port réal au lieu de se casser » c’est un cheval Doktraki « pas de selle etc « et pour Yara , l’attaque a été précipité, pas le temps de l’attendre « elle jouera surement un rôle dans le dernier .

  29. Rymmia

    14 mai 2019 at 4 h 54 min

    Je vous rejoins sur pas mal de points, même si je suis encore moins indulgente que vous sur la plupart.

    Il me parait en tout cas abherrant de constater à quel point la psychologie de chaque personnage, développée pendant 7 saisons, est à ce point complètement balayée au profit du simple spectacle visuel.
    Peut-être que l’évolution de chaque protagoniste aurait pu être crédible si elle avait été traité sur 10 épisodes au lieu de 6 ?

    En effet, la bipolarité de Daenerys aurait pu se justifier si on s’était attardé un peu plus sur la population de Port Real par exemple.

    Ce qui a toujours animé Daenerys, c’est son combat contre l’injustice (d’abord l’injustice d’être née « femme » dans un contexte où la femme n’est qu’un pion qu’on marie par stratégie politique, puis l’injustice de l’héritage qu’on a volé à sa famille, puis l’injustice sociale etc.).
    Bref, ce sentiment fait à la fois sa force et sa faiblesse.
    A chaque fois qu’elle s’est montrée cruelle jusque-là, on pouvait lui trouver tout de même des raisons (elle rétablissait une justice, même si parfois la sentence a pu se montrer rude ou disproportionnée).

    Dans cet épisode, en revanche, tout vole en éclats.
    Pour justifier le fait qu’elle décide de cramer gratos tous les innocents citadins au lieu de se contenter de foncer vers la tour pour assouvir sa soif de vengeance sur l’unique responsable, le scénario aurait pu au moins s’accorder un épisode intermédiaire qui justifierait qu’elle ne considère plus le peuple comme des innocents par exemple.
    En tout cas, à moins qu’on découvre dans le dernier épisode qu’elle est sous l’emprise d’un sort de possession démoniaque, pour moi, ce personnage est déjà au paradis des « sans queue ni tête ».

    Arya, c’est la même chose, dans un autre registre.
    Votre explication sur les liens spéciaux qu’elle entretient avec Sandor ne m’a pas complètement convaincu.
    Je trouve là encore que l’épisode réduit à néant toute la construction d’un personnage complexe, qui ne s’était même pas faite retourner le crâne quand il lui a fallu résoudre le sort des knights walkers, alors qu’elle n’était même pas galvanisé par sa soif de vengeance à ce moment-là.
    L’échange entre les deux compères ne m’a clairement ni émue ni convaincue.
    Au contraire, je trouve qu’il a atténué la caractéristique héroïque de cette combattante de l’ombre en rendant ses apparitions sur ces 2 derniers épisodes complètement inutiles.
    J’aurais trouvé finalement plus d’intérêt à ce qu’on ne la voit pas du tout durant ces 2 épisodes et qu’on se contente à la rigueur du plan final où elle apparait blessée dans la bataille avec le poney blanc qui vient à elle, pour renforcer le mystère.

    Pour Cersei, en effet, rien à en dire… Son personnage était de toute façon une coquille vide depuis la mort de son dernier fils, et en cela, je trouve que c’est le seul personnage qui garde une certaine cohérence. La part d’humanité se réveille en elle lorsqu’elle retrouve son bien-aimé face à la mort.
    C’est cliché mais cohérent.

    Jaime… No comment… Je ne comprends strictement pas l’intérêt de l’avoir fait dépuceler Brienne à l’épisode précédent si c’est pour le réduire au même toutou de Cersei qu’il était au tout début de la série juste après.

    De toute façon, mon avis sur l’épisode 4 est très négatif car je l’ai trouvé niais comme pas possible, une sorte de réponse compilée aux doléances des fans, sans grand intérêt.

    Ce qui m’a le plus choquée au final, c’est le combat en lui-même.
    Ce qui ressort de cet épisode, c’est : pourquoi s’être fait ch… à monter une armée d’une telle envergure pendant tant de saisons alors qu’avec 1 seul dragon, WonderDae arrive à décimer toute la flotte maritime et la quasi totalité de la cité ?

    En gros, pour récupérer le trône, il lui aurait suffit de quelques corbeaux pour repérer les « harpons » susceptibles de buter ses gosses, et avec ses 2 dragons, elle aurait de toute façon gagné les doigts dans le nez.

    Si on compare avec le précédent combat des knight-walkers, c’est complètement délirant.

    Bref, moi aussi à la base, je suis une fanatique de cette série.
    J’ai adoré construire des théories, j’ai adoré qu’on me les réduise à néant en me présentant systématiquement des événements auxquels je ne m’attendais pas.
    J’ai jamais autant chialé dans une série, même quand cela ne s’y prêtait pas forcément.

    Et malheureusement, je n’arrive plus du tout à être émue par aucun des personnages.
    Je le regrette…

    Je reconnais cela dit que je ne suis pas une grande adepte des scènes de combat, de grand spectacle ou d’effets spéciaux. Je ne prend du plaisir à ce genre de scène que rarement, ce fut le cas dans le Seigneur des Anneaux par exemple.

    Peut-être donc que je suis doublement déçue par ces épisodes pour cela.

    Cela fait en tout cas du bien de pouvoir un peu partager son opinion avec des personnes qui eux-mêmes ont quelques déceptions. On se sent moins seule.

    THEORIES FINALES :

    Soit Tyrion sur le trône, soit Arya si on reste dans la banalité.

    Si on part sur de l’incongru, Dae récupère bien le trône et commence alors un règne de terreur (la nouvelle Lannister).
    Elle fait exécuter Tyrion pour sa traîtrise et peut-être aussi Jon, devant ses ex-soeurs, histoire de faire un revival avec le début de la saison.
    Mais en toute fin, Bran nous réserverait une petite surprise de taille façon Retour vers le futur.
    On découvrirait que la Corneille à 3 yeux a vécu déjà plusieurs fois ces événements et qu’il essaie de les changer en intervenant sur le passé (d’où certains bugs comme le Hodor/Hold the door, le roi fou qui criait « burn them all », le jeune Ed Stark qui semblait avoir entendu Bran lors de la vision).
    Satisfait d’avoir tout de même réussi à solutionner la bataille des knight-walkers, La Corneille aurait donc été spectateur des derniers événements afin de trouver comment il devrait interagir avec le passé pour éviter cet ultime massacre.
    THE END.

    Une fin ouverte afin d’introduire le Spin-off (un spin-off qui pourrait, pourquoi pas, raconter la toute première version des événements. Une version ou le Roi Fou n’était pas encore fou et aurait donc régné, sans Stark, avec sans doute 1 ou 2 Lannister en guise de vautour, des complots dans tous les sens etc (bref, de quoi alimenter un spin-off en résolvant le problème de l’âge des éventuels personnages qui y joueraient).

    • Imoen

      14 mai 2019 at 9 h 46 min

      Pas trop d’accord avec votre opinion sur Daenerys, mais je vous rejoins sur beaucoup de choses, et notamment sur ça :
      « Et malheureusement, je n’arrive plus du tout à être émue par aucun des personnages. »
      Alors qu’il y a des moments tellement forts en émotions dans les premières saisons, c’est vrai que là, je n’en ai plus rien à faire non plus… Seule la mort de Viserion dans la saison 7 m’a mis une boule dans la gorge, c’est dire…

  30. Pippo

    14 mai 2019 at 5 h 37 min

    Encore et toujours pas d’accord sur bien des points…

  31. Ludovic

    14 mai 2019 at 6 h 57 min

    Tout à fait d’accord rien de cohérent dans le changement soudain de personnalité des personnages du grand n’importe quoi un john qui ne sert plus a rien une daenerys qui devient schizophrène. Apprendre à connaître un personnage pendant 8saison depuis l’enfance à l’âge adulte pour que d’un coup boum sa n’est plus le même personnage , j’était deja déçu de la fin des marcheurs blanc mais la serieux ,vraiment dégoûté d’avoir perdu mon temp avec cette série voila

  32. Cbx

    14 mai 2019 at 7 h 02 min

    J’ai pour cette saison la même sensation qu’avec la saison 4 de prison break. Il faut absolument finir la série donc on bacle. Bcp de choses ne sont pas super logiques, pas bien expliquées, pas bien mises en valeur. Bon il n’en reste pas moins que c’est une série de ouf et que je suis fan totale

  33. Jocelyne PASQUIER CASSAGNES

    14 mai 2019 at 7 h 12 min

    Tout le monde pense que Daenerys va mourir mais dans ce cas qu’adviendra t il de Drogon ? Lié à elle mourra t il aussi de sa belle mort si elle disparaît ? Car je ne vois personne capable de le tuer.

    • Goo

      14 mai 2019 at 7 h 46 min

      Jon… qui est le seul à pouvoir le monter hors Dany

    • Nesse

      14 mai 2019 at 8 h 28 min

      Il va se laisser mourir a petit feu,ou reste avec Jon.

  34. jicé

    14 mai 2019 at 7 h 13 min

    Impec, enfin un truc lucide sur les errements scénaristiques et les déceptions colériques que cela engendre.

  35. Manu

    14 mai 2019 at 7 h 19 min

    Merci pour cette analyse, tellement d’accord avec vous.
    Fidèle de la série depuis 1999, je suis énormément déçu par cette saison. La précédente marquait déjà une énorme rupture avec la richesse de l’écriture mais désormais on tombe dans les profondeurs du néant.
    Je pense que depuis la scène des dragons matant Jon et Daenerys s’embrasser il ne fallait plus attendre grand chose…
    Tous les ingrédients d’un bon navet hollywoodien sont éparpillés pour le plus grand plaisir des spectateurs qui veulent des explosions et du sang.
    Horrible épisode, pire que l’interminable bataille Winterfell en musique !
    A bientôt pour la dernière analyse.

    Nul doute qu’ils vont faire mourir des personnages importants de la façon la plus mélo-dramatique possible.

  36. Sency

    14 mai 2019 at 8 h 36 min

    Bonjour et merci pour ce résumé qui rejoint beaucoup mes propres observations.
    Un sentiment de précipitation et de nombreux non-sens mais qui ne gâchent pas tout le plaisir.
    Je tiens à rajouter deux détails :
    Déjà le feu grejois qui parseme les incendies est là pour nous faire comprendre, si on avait encore un doute, que Daenerys est devenue comme son père et à finalement exécuté son dernier ordre en brûlant Port-Réal.
    D’où venait ces feux ?
    Peut-être dissimulés par Cercei mais datant plus sûrement de l’époque où le roi fou en avait truffé la ville.
    L’analogie entre le père et la fille est consommée ( consumée oserais-je).

    Deuxième point : on sait que Got s’est largement inspiré de l’Histoire mais aussi de nombreuses mythologies.
    Or il y en avait une, importante plutôt oubliée jusqu’ici, celle nordique et ses fameux Nibelungen.
    Or là destruction de Port-Réal a tout de l’acte final du Goterdammenrung ( le crépuscule des dieux) où le Walahala ( la résidence des dieux : des maîtres donc) sombre dans les flammes.
    Il relate aussi la mort de Siegfried ( le chevalier qui domina Fafnir le dragon) et son funérailles lors du même événement, or c’est un peu la mort de la Daenerys que l’on connaissait que révèle cette épisode tout en flammes et surtout, c’est la promesse de son trépas prochain ( une mission pour Arya ?)
    Merci de votre lecture 😊

  37. Mac foof

    14 mai 2019 at 8 h 39 min

    Je pense qu’il y a une erreur dans vos observations, il va de soit que l’armée de Daenerys arrivée par la mer débarquant avec Jon et Thirion depuis Dragonstone, rejoint Davos sous les murailles non pas de King’s Landing mais plus vraisemblablement de Duskendale (Sombreval) depuis laquelle ils arrivent a pied lendemain. D’ou l’absence de scorpions installés. CQFD

  38. Romain

    14 mai 2019 at 8 h 50 min

    Mais Daenerys a perdu sa BFF !
    Pas d’accord avec tout, j’ai passé un bon moment. Ce barbecue géant ressemblait à une belle offrande au maître de la lumière.

    • Quentin

      14 mai 2019 at 15 h 28 min

      Lucifer

    • Quentin

      14 mai 2019 at 15 h 30 min

      Le seul commentaire qui a perçu la dimension énergétique de cette série et ses rapports à l’occulte.

  39. Imoen

    14 mai 2019 at 9 h 19 min

    Alors oui, c’est vrai, c’est pas hyper cohérent tactiquement encore une fois, et le scénario tire de nouveaux de bonnes grosses ficelles pour laisser tout loisir à Daenerys et ses troupes de faire un massacre. Plutôt d’accord donc sur certains points (même si j’ai toujours trouvé Jon bien lourdaud et un peu idiot, du coup son absence de réaction, surtout sous le choc, ne m’étonne pas plus que ça).
    …par contre, je ne suis pas trop d’accord avec les retournements de veste de Daenerys justement, et de Jaime.
    Je pense que Jaime est bêtement amoureux de Cersei (il l’a été toute sa vie), et d’apprendre qu’elle risque de mourir sans qu’il ne puisse la revoir est difficile à accepter pour lui. Pour moi, c’est peut-être un peu tiré par les cheveux et trop romantique pour certains, mais ça se tient (ils ont fait pire quand même, dans le traitement des personnages).

    Et pour Daenerys, je trouve que la montée en puissance de sa psychopathie est plutôt pas mal retranscrite.
    Ce n’est pas « juste » la perte de Jorah et Missandei, c’est la perte des deux personnes en qui elle avait le plus confiance, qui avaient toujours été là pour elle, qui auraient tout fait pour elle, et qu’elle aimait plus que tout au monde (à part le trône peut-être).
    Après, on l’a toujours présentée comme un peu borderline (quelques petites tendances impulsives quand même), mais bien tenue par ses conseillers. Elle n’en a plus, ou en tous cas, plus en qui elle a confiance…
    Et ensuite, elle a traversé des déserts et des mers, libéré des villes, rallié à elle des barbares, gagné des batailles pour le trône… elle s’engage bêtement dans une guerre qu’elle ne voulait pas mener par amour pour un mec, et non seulement il la rejette, mais en plus elle n’a aucune reconnaissance pour ce qu’elle a fait. Aucune, ni lui, ni sa famille, ni le peuple, ni les troupes du nord qui portent tous Jon aux nues. Elle est rejetée, isolée, affaiblie. Elle est toujours vue comme l’envahisseur venu du sud. Elle se sent trahie par Jon, Tyrion, Varys. Elle sait qu’elle ne peut pas rivaliser avec les liens familiaux entre les Stark et que Sansa fera tout pour la virer (je ne suis pas d’accord avec votre analyse de Sansa d’ailleurs).
    Bref, elle en veut au monde entier, elle a une soif de pouvoir et de vengeance dévorante, et comme elle n’a pas des gènes portés sur la coolitude… bah perso je comprends le pétage de plomb (je suis peut-être un peu soupe au lait aussi).

  40. Osheridan

    14 mai 2019 at 9 h 36 min

    Les critiques de votre critique sont au final comme cet épisode, un mélange de personne qui ont adoré et d’autres qui ont détestés.

    Le juste milieu est il possible ?

    En tout cas perso je ne crache pas du tout dans cet épisode, je l’ai trouvé troublant, puissant et donc marquant.
    La folie de Danny je l’avais deviné en parlant avec mon frere avant cet épisode et meme le précédent que le trône se disputerait entre Jon et Danerys, un peu comme le ‘liar game’ où à la fin il ne peut en rester qu’un. Et évidemment je voyais Jon remportait le jeu face à Danny mais en refusant son trophée, le trône, pour le donner à sa soeur Arya, non Sansa.

    Sinon oui, Danny est folle, elle l’a meme toujours été. C’est dans son sang.
    Elle a perdu dans un temps tres bref son preux chevalier à cause des marcheurs blanc, sa meilleure et seule amie à cause de Cercei et enfin son amour à cause des amis de Jon et sa famille.
    Elle pète donc un câble et tout par en brasier. Le feu a le pouvoir d’être tres purificateur..

    En tout cas une chose est sûre c’est qu’un dragon bien piloté ca vaut du 1 vs 30 000.
    La bataille elle la gagne à elle toute seule avec son dragon.

    La seule chose vraiment absurde que j’ai trouvé dans cet épisode c’est le début de la bataille quand Danny se lance en mode kamikaze sur la flotte des fer nés alors qu’elle avait perdu un dragon betemement comme ça à l’épisode d’avant. Au lieu d’y aller avec précaution car elle connait la puissante des balistes anti-dragon et leur nombre, elle y va quand meme franco et réussit son attaque en détruisant tout. Idem pour les balistes de la citadelle.
    Fallait etre fou pour faire cette attaque mais au moins elle a une bonne excuse, elle etait devenue folle par ce que j’ai expliqué (la perte rapide de ce qu’elle aimait le plus tres récemment, Jorah, Missandei, l’amour de Jon) et par son sang vicié.

    En tout cas tres bon épisode de carnage. J’ai rarement vu si CR n’est jamais un si gros carnage si bien réalisé.
    Là on a tapé dans le lourd, le brutal, le sauvage. Ca change du malsain ou du porno pour une fois. Dans GOT , on aura tout eu 🙂

  41. Artheos

    14 mai 2019 at 9 h 37 min

    Merci pour cette critique de l’épisode 5.
    Pour moi la saison manque tout simplement d’épisodes supplémentaires pour vraiment palier aux incohérences et raccourcis.

    Pour les théories sur la fin de la saison j’ai imaginé plusieurs choses :

    – Tyrion va devoir rendre des comptes et Jon le défendra. Il fera donc face à Daenerys qui n’aura d’autre choix que de déclencher un « Dracarys » sur lui. Jon, survivra comme elle au feu du dragon et prouvera aux yeux des Maîtres des Grandes Maisons qu’il est bien l’héritier du trône.
    – Je vois bien Arya utiliser son arc pour tuer ou initier l’attaque contre Drogon… On a vu qu’elle s’entrainait au tir à l’arc de nombreuses fois.
    – Qui, à part Tyrion, en veut plus à Daenerys que lui pour s’abroger le droit de la tuer à sa place ? En digne successeur de son frère, Tyrion deviendrait le QueenSlayer.(Il utilisera peut-être lui aussi la tyrolienne magique d’Arya pour apparaître face à la reine 🙂 )
    – Jon deviendrait le nouveau roi du Trône de fer et les dirigeants des 7 royaumes lui prêteront allégeance. En effet, les remplaçants de ceux qui sont mort on été annoncés dans cette saison…
    On retrouvera donc Sansa Stark pour le Nord, Gendry Baratheon (avec Arya qui acceptera de l’épouser pour qu’il soutienne Jon et pour être enfin en paix avec elle-même après toutes les horreurs qu’elle a vécu)pour les Terres de l’Orage, Bronn pour Hautjardin, Tyrion Lannister pour les Terres de l’Ouest, Asha_Greyjoy pour les Iles de Fer, Un Dorne inconnu mais apparemment vivant et Edmure Tully (je crois qu’il est encore vivant…) pour les Conflants.
    – Davos deviendra la Main du Roi.

  42. StoneHeart

    14 mai 2019 at 9 h 46 min

    OU Jon tue Drogon plutôt que de le monter car un pouvoir trop destructeur…
    Pour la mort de Dany, de toute évidence ça viendra d’Arya… mais il y aura bien une surprise dans le dernier épisode de la série, enfin j’espère !
    A moins ce qu’Arya tue de dragon et que Jon tu Dany…

  43. Reek

    14 mai 2019 at 10 h 09 min

    « Apparemment, les showrunners ne comprennent pas les notions de dosage, de subtilité, de cohérence et de juste milieu. »

    Dommage… L’equipe de GOT aurait surement pu utiliser votre aide.

    Au pif

    « on comprend que le danger mortel et l’incroyable précision des scorpions de l’épisode 4 s’est soudain volatilisée  »

    l’incroyable précision des scorpions avec l’effet de surprise. Sans, il me parrait plus difficile de toucher le dragon, pas vraiment d’incohérence…

    Ou alors on pourrai

    « je je je je je je je je je. arrêtez la critique, c’est pas pour vous »

    😀

  44. reek

    14 mai 2019 at 10 h 10 min

    L’incroyable precision des scorpions, avec et sans l’effet de suprise, ca change tout !

    • Lucky Larry

      15 mai 2019 at 16 h 10 min

      Ah ben oui, c’est par surprise qu’on arrive à faire 3 tirs parfaits à 500 mètres sur une cible mobile. C’est par surprise qu’un Bronn arrive à toucher Drogon en saison 7 ! Par contre, soudainement quand le dragon se retrouve face à des dizaines de scorpions, qui soudainement ne tirent plus à l’unisson et se recharge tout d’un coup lentement rien d’anormal.

      Arrêtez de critiquer les critiques de critiques, c’est mieux pour vous.

  45. Dr. Bretzel

    14 mai 2019 at 10 h 12 min

    Alors ma petit analyse en temps que fan d’histoire, fan du lore de Got, et de stratégie.

    Daenerys n’a pas eu une réaction illogique de la part d’un humain.

    Du temps des grecques et des romains, la tabula rasa était une stratégie d’attrition. Je rase tout une ville, un pays, pour mettre à genoux un peuple.

    De plus des troupes fatiguées et étrillées par de nombreuses batailles sont plus à même de mettre à sacs une ville. (violer, tuer, piller)

    Mais elle a fait une erreur stratégique colossale:

    Nous avons une des villes parmi les plus riche et importantes du continent qui est détruite. Quid de la reconstruction intenable financièrement.

    Une population soumise par un génocide.

    Des défections qui seront probable après ce massacre gratuit en contradiction avec l’esprit d’honneur chevaleresque de ce continent.

    Une image de barbare impossible à enlever pour les troupes et la descente directe du roi fou au pouvoir.

    Bref le pire des scénario possible.

    Cerceis à aussi fait d’énormes erreurs pourquoi les troupes ne se sont pas réfugiés dans les égouts et milliers de passages souterrains.
    Pareil pour la population !
    Pourquoi n’a t’elle pas utilisé de feu gregois ni de catapulte ou baliste en complément de scorpion.
    Pourquoi avoir mis la compagnie doré devant les murs et immobile ?? Aucun chef de guerre n’a jamais fait de chose aussi stupide.
    Coincer des hommes dos à un mur est le meilleur moyen de se faire écraser. Il faut être stupide.
    Et le pire… Comment la compagnie doré qui est sensé être une grande armée qui recouvre tout le devant des muraille disparaît avec l’explosion d’une porte… Wtf ! 😂
    Bref beaucoup d’illogisme dans cet épisode.
    Je veux bien que le dragon soit une arme ultime mais rien n’a eu d’impact.

  46. seguin

    14 mai 2019 at 10 h 15 min

    Bravo à ce commentaire auquel je souscris, une fois encore, à 100%. La réalisation et le jeu des acteurs était exceptionnels, mais le scénario terriblement bâclé. L’erreur majeure est d’avoir voulu privilégier la surprise au dépend de la cohérence de la série et des personnages. C’est faux de penser que le spectateur attend seulement de la surprise. La réalisation des évènements attendus, des prophéties en particulier aurait été bien plus jubilatoire. Et il y a avait matière à surprendre même en suivant cette voie. on pouvait envisager pleins de scénarios très différents avec la possibilité de s’écarter légèrement de la prophétie qui ne constitue qu’une trame floue qui ne s’éclaire que lorsque les événements réels surviennent. La mort des trois enfants de Cersei a su nous surprendre même si c’était attendu.
    Je prends seulement sur cet épisode l’exemple la mort de Cersei. On pouvait choisir le frère qui la tuerait (Tyrion ou Jaime). En supposant que ce soit Jaime, Par exemple, un scénario ou Circei prend l’avantage et prononce un ‘burn ’em all’ qui réveille l’humanité de Jaime et le conduit à commettre un second régicide. Ou encore Jaime (ou Tyrion) tue sa Soeur Circei pour lui épargner à mourir dans d’atroces souffrances comme Mance Rayder l’avait été par Jon. Ou un meurtre par jalousie à la suite de la révélation d’Euron, Ou un meurtre par accident en pensant la sauver ou un meurtre par Tyrion (ou Jaime) pour sauver l’autre frère de la folie meurtrière de Cersei, ou, ou, ou … Bref à deux scénaristes professionnels et en prenant leur temps ils pouvaient nous surprendre sans nous trahir.

  47. chess

    14 mai 2019 at 10 h 27 min

    Cela fait 7 saisons que Daenerys se livre à des exactions (mort de son frère sans aucune compassion, pillage et massacre des villes de Qarth, Astapor, Yunkai, Meereen, empalement des esclavagistes, incinération des khals…).
    Si au début on pouvait légitimement de demander si elle était guidée par son instinct de survie, sa soif de justice ou par sa soif de pouvoir (bend the knee) au moins depuis l’incinération des Tarly il n’y a plus aucun doute la dessus.
    Alors dire que le passage du coté obscure de Daenerys est trop brutal et mal amené est vraiment exagéré je trouve.

    • chess

      14 mai 2019 at 16 h 51 min

      Sur Essos elle avait déjà annoncé plusieurs fois qu’elle réduirait les villes en cendres (colère face au Spice King), sans oublier la scène ou elle donne des humains à manger à ses dragons (s5e5).

      A coté de celà bien sûr elle a eu des bonnes actions aussi, mais quand même ça fait un bout de temps qu’elle est psychopathe.

  48. Florian

    14 mai 2019 at 10 h 38 min

    J’ai trouvé cet épisode très « décevant ». Enfin… En réalité, je ne m’attendais à rien donc pas si décevant que cela. Juste pour Daenerys, elle a passe sa vie à chercher par la guerre à regagner « son » trône donc elle ne sait faire que cela. Lorsqu’elle a vu qu’elle avait gagné et sachant qu’elle n’a en fait jamais su être une dirigeante correcte, elle continue ce qu’elle sait faire : la guerre. Ca n’est pas plus cohérent, mais ça peut être un bout d’excuse. Mais oui. La cohérence manque. Jamie qui se prend une lame de 40 cm de part et d’autre (Euron le transforme en perle en gros) et le gars il survit. Il doit avoir plus de sang que la moyenne. Et le coup du guerrier qui combat malgré des blessures graves est éculé à force. On ne PEUT PAS, même avec la plus grande virilité martiale du monde, survivre à cela. Pêle-mêle : Arya qui abandonne la seule idée fixe qui l’a fait survivre jusque là. Le poney de la compagnie dorée qui se faufile dans une cité en flammes pour… quoi ? Alors que les cheveaux ont peur des flammes, il aurait du s’enfuir. Le jour de 5 centimères entre les portes du fort Réal quand elles se ferment (si des fois il y avait les clés à passer a ceux qui sont dehors ?). La future reine qui détruit sa capitale. Jon qui commande peau-de-zob. Les Dotrakhi qui sont toujours là alors qu’ils composaient l’avant-garde versus les marcheurs blancs et qu’ils se sont fait tous anéantir. Les scorpions qui deviennent 2 fois plus longs à recharger (et il y en a plus qu’un qui peut tirer des bateaux – sans doute les autres n’avaient-ils plus l’autorisation officielle). Jamie qui sait à nouveau se battre. Tyrion qui n’est pas suspecté alors que son frère s’enfuit par magie. Euron inifugé (le feu de dragon brûle aussi sous l’eau) qui trouve justement la plage secrète de l’autre côté de King’s Landing et a assez de forces pour se battre. Le dragon qui a bu 3.000 litre de pétrole et ne fatigue pas un seul moment… J’attends (comme depuis 10 ans) le prochain livre. On verra…

  49. Nesse

    14 mai 2019 at 10 h 57 min

    Si Tyrion meurt, la lignée des Lannister s’éteint, à moins que lady Brienne est enceinte.

  50. Rall

    14 mai 2019 at 11 h 08 min

    Encore une fois d’accord sur beaucoup.

    Que daenerys devienne folle, pourquoi pas. Mais 7 saisons a nous la vendre humaine et 3 épisodes pour la rendre folle. C’est trop rapide. La saison avance tel un TGV alors qu’avant c’était le rythme d’un métro parisien !

    Malheureusement ils veulent aller trop vite, expliquer des choses de manière trop succincte.

    Concernant la sœur de theon Greyjoy, en effet, elle est où? Ou l’aura vu 1 épisodes dans cette saison et après on s’en fou ?

    Pour moi la saison n’est pas nul, mais bâclé, trop prévisible (ce à quoi nous ne sommes pas habitué avec GOT).

    En gros l’episode 6 va être : qui va tuer Daenerys ? En espérant que ce soit autre chose, et que ce dernière épisode nous surprenne.

    Concernant les mort de l’épisode 5, suivant la série depuis la saison 1 a ses débuts, je n’ai ressenti aucune empathie pour les morts. La mort de Cersei est franchement trop gentil, celle de la main de Cersei m’a bien fait rire.

  51. JeRoDe

    14 mai 2019 at 11 h 23 min

    N’oublions pas Davos, originaire de Culpucier et très humain, il a sans doute peu apprécié le traitement infligé au peuple. Il pourrait favoriser (et pourquoi pas tuer Daenerys, à défaut d’avoir pu tuer Melissandre) l’accession au trône de Gendry, puisque Jon n’en veut pas…

  52. Korglum

    14 mai 2019 at 11 h 59 min

    Je ne suis absolument pas d’accord avec l’analyse concernant le changement de comportement de Daenerys l’amenant un déchainement de violence.

    L’attitude de Daenerys est au contraire tout à fait logique, ou en tous cas facilement explicable.

    Sa haine contre Cersei et des Lannister existait depuis longtemps et avait encore moins de raisons de viser le peuple de King’s Landing. Elle s’était évidemment amplifiée récemment à cause de la mort de Missandei, mais soyons sérieux : le plus touché dans cette histoire était Ver Gris.

    C’est clairement la conjonction de 2 émotions qui a poussé Daenerys à ce déversement de rage :
    1) Son échec amoureux avec Jon, confirmé juste avant la scène dévastatrice, celui-ci ayant décidé ne pas aller contre les liens de parenté qui les unissent malgré leur amour : premier échec, amenant tristesse et une colère qui se développe.
    2) La comparaison de cette situation face à l’amour indéfectible que voue Jaime à Cersei, qui a décidé de la rejoindre pour un final inconnu de lui, courant des risques tout aussi inconnus, et surtout bravant le tabou de cette liaison incestueuse, chose que Jon n’a pas réussi à faire : second échec amenant chez Daenerys jalousie et transformant sa colère en haine.

    Ces deux « événements » sont parfaitement illustrés dans cet épisode, et on peut littéralement voir le changement qu’ils provoquent sur le personnage de Daenerys.

    En résumé :
    – La Mort de Missandei a donné à Ver Gris carte blanche pour se venger au sol.
    – L’amour incestueux « réussi car indéfectible » Jaime-Cersei a poussé Daenerys au pire par colère, jalousie et humiliation.

    Le son des cloches ne pouvait dès lors rien changer à ce que Daenerys et Ver Gris (voire d’autres soldats de leur armée) rêvaient de faire : détruire le symbole de ce qu’ils avaient perdu.

    Dommage pour le peuple de King’s Landing, qui était là au mauvais moment au mauvais endroit…

    Ce que j’ai par contre eu du mal à avaler dans cet épisode :
    – Les erreurs répétées de Tyrion : depuis plusieurs épisodes, il n’a fait qu’enchaîner les erreurs de jugement et même une trahison… et il est toujours en vie !? D’autres « Mains » y ont laissé la tête 🙂 pour bien moins que ça !
    – L’incohérence entre la formidable puissance du dragon face à celle, assez pitoyable (ou très mal restituée à l’écran), des 2 dragons lors des épisodes 2 et 4.
    – Euron qui sort miraculeusement de l’eau face à Jaime ! Le monde de GoT est vraiment petit ! (d’ailleurs vu la taille apparente de la ville, le temps que Jaime arrive côté mer, la cité aurait déjà dû être rasée depuis longtemps)
    Et dans une moindre mesure :
    – L’apathie de Jon depuis quelques épisodes (mais je me dis qu’elle est peut-être annonciatrice de quelque chose pour l’épisode ultime ?)
    – Un combat un peu haché et bâclé entre Sandor et la Montagne (depuis que je l’attendais celui-là…).
    – Une fin qui manquait un peu de panache pour Cersei.

  53. Mireo

    14 mai 2019 at 12 h 07 min

    Je suis globalement d’accord avec la critique hormis pour le côté surpuissant de Drogon. Dans le précédent épisode la flotte d’Euron prend les dragons par surprise et a tout le temps de viser. Dans cet épisode, Daenarys arrive en piqué depuis les nuages avec le soleil dans le dos et à revers de la flotte. Ce qui rend la visée particulièrement difficile, et pour les tirs suivants une fois que la terreur inspiré par les dragons est là, ce n’est plus du tout la même histoire.

  54. Eric St-Louis

    14 mai 2019 at 12 h 16 min

    Vous êtes mauvais en analyse. La décision de la reine s’explique très bien. Elle comprend que Jon Snow sera l’aimé du peuple et elle se dit « si je ne peux régner sur Kings landing PERSONNE ne le pourra et elle préfère tout détruire que de concéder le pouvoir à un autre.

    C’est le suicide d’une mégalomane …

    C’est l’épisode 6 qui nous dira si c’était une bonne idée ou pas.

  55. Batigol974

    14 mai 2019 at 12 h 24 min

    Plutôt d’accord avec cette analyse, je suis de ceux qui pensent que la cohérence scénaristique ainsi que celle de la narration sont primordiales, y compris dans les œuvres de fiction, aussi décalées voire délirantes qu’elles soient.

    Néanmoins je rejoins pas mal de commentaires, pas de gros soucis quant à la tournure des événements, mais vraiment le sentiment d’un truc du genre « bon c’est la fin, va falloir qu’on case toutes les conclusions en 2 épisodes ».

    Sauf que, après autant de constructions de personnages, de relations, d’histoires tissées au fil des 7 premières saisons, il-y-a du monde qui passe à la trappe, on boucle la boucle de tellement de figures et de situations en deux-temps, trois-mouvements que ça nous laisse forcément un goût d’inachevé. Dommage, il aurait fallu un peu plus d’épisodes, c’est un peu ambiance « liquidation ».

  56. korglum

    14 mai 2019 at 12 h 49 min

    L’attitude de Daenerys est au contraire tout à fait logique, ou en tous cas facilement explicable.

    C’est clairement la conjonction de 2 émotions qui a poussé Daenerys à ce déversement de rage :
    1) Son échec amoureux avec Jon, confirmé juste avant la scène dévastatrice puisqu’il a décidé ne pas aller contre les liens de parenté qui les unissent : premier échec, amenant tristesse et une colère qui gronde.
    2) L’amour indéfectible que voue Jaime à Cersei, Jaime ayant décidé de la rejoindre quoi qu’il lui en coûte et en bravant le tabou d’une liaison incestueuse, chose que Jon n’a pas réussi à faire : second échec amenant chez Daenerys jalousie et transformant sa colère en haine.

    Ces deux « événements » sont parfaitement illustrés dans cet épisode et on peut littéralement voir le changement qu’ils provoquent sur le personnage de Daenerys.

    En résumé :
    La Mort de Missandei a donné à Ver Gris carte blanche pour se venger au sol.
    L’amour incestueux indéfectible Jaime-Cersei a poussé Daenerys au pire par colère, jalousie et humiliation.

    Le son des cloches ne pouvait dès lors rien changer à ce que Daenerys et Ver Gris rêvaient de faire : détruire le symbole de ce qu’ils avaient perdu.
    Dommage pour le peuple de King’s Landing, qui était là au mauvais moment au mauvais endroit…

  57. Helium

    14 mai 2019 at 13 h 06 min

    Entièrement d’accord sur daenerys.
    Mais ce qui énerve le plus est purement technique : aucune crédibilité de la stratégie militaire tout comme dans la bataille contre les marcheurs blancs
    Et les combats c’est comme dans starwars les soldats sont comme des jeunes ados qui viennent de découvrir une épée aussi stupide que incohérent. Pire même si sa d’or est très fort la garde royale paraît aussi nulle que le simple soldat alors que c’est une élite…
    Bref histoire fabuleuse mais série trop axée pour les grands ados.

  58. korglum

    14 mai 2019 at 14 h 34 min

    Oui Helium, des invraisemblances et une fin de série trop rapide sans finesse. Il serait d’ailleurs sympa d’avoir l’impression de celles et ceux qui ont lu la saga en livres pour avoir leur avis sur l’histoire (même si la fin n’a toujours pas été écrite !…). Est-ce « mieux » que la série tv ?

    • Manu

      14 mai 2019 at 15 h 43 min

      La saga en livre est géniale, je la suis depuis le début (il y a 20 ans !).
      Les saisons 1 à 6 sont fidèles et retranscrivent parfaitement les livres.

      Malheureusement les deux dernières saisons n’ont plus de livres sur lesquels s’appuyer et ça se ressent énormément.
      Evidemment l’univers permettait de faire plus de saisons mais je pense qu’il aurait été possible de mieux faire sans ce sentiment de baclage juste avec la saison 8 : on parle quand même de plus de 8h de série…

      J’invite tout le monde à lire les livres, ils sont captivants et permettront de mieux connaître tous les personnages.

  59. Han Wedge

    14 mai 2019 at 14 h 53 min

    Critique intéressante mais attention à ne pas considérer comme des manquements ou des incohérences les événements qui ne se déroulent pas comme nous l’avions pensé ou espéré…
    Il faut aussi penser au facteur humain. Meme les héros peuvent avoir des moments de faiblesse, des moments ou ils sont surpris, hésitants et commettent des erreurs, cela est moins hollywoodien mais à mon avis bien plus crédible. Par ailleurs, avoir été un héro ne donne pas droit automatiquement à une fin grandiose…

    Concernant Danaerys, il faut prendre un peu de recul. C’était une petite fille élevée dans l’idée que le peuple de Westeros attendait le retour de leur vrai roi, son propre frère. Puis c’est une femme qui se rend compte qu’elle est le vrai dragon, supplante son frère, surmonte des épreuves impossibles par elle même et enchaîne les succès avec en retour un véritable culte autour de sa personne qui va développer son coté narcissique. Et puis elle arrive à Westeros et se rend compte que personne ne l’attend vraiment, qu’elle n’est rien ou presque pour le peuple. Elle sacrifie un dragon et la moitié de son armée dans la défense du Nord et ne reçoit en retour que peu de reconnaissance, de louages et même de la méfiance des sœurs Stark. Je trouve que ceci apparaît plutôt bien dans les premiers épisodes. Elle change, s’impatiente, se méfie de tout et de tous en écoutant moins ses conseillers dont elle s’était elle même entourée comme contrepoids à ses propres pulsions. Plus on la contredit, plus on essaye de la tempérer, plus cela entretient sa pensée. Après un Nième sacrifice et la vengeance étant ici un plat qui se mange chaud, elle fait table rase dans un accès de colère. Comme elle le dit, ce qui la caractérisera ici ce sera la peur : Let it be Fear. Il me semble que beaucoup de fans ont continué à la voir comme dans les premières saisons et ont oublié les accès de colère ou de violence dont elle avait été capable…

    Je ne vais pas reprendre tous les arguments un à un non plus. Mais en vrac, les scorpions ont été efficaces dans l’épisode 4 grâce à l’effet de surprise et un peu de chance. Et Daenerys sous l’effet de la colère (tiens encore) lance une contre-attaque frontale évidemment vouée à l’échec. Cette fois, elle fait preuve de tactique, se cache avec la luminosité, fait des passages en volant très bas, vole vite en changeant de direction, attaque par derrière.. bref joue sur les points faibles des scorpions… toute une différence! On peut aussi imaginer que pour un dragon, séjourner dans une zone glacière et pauvre en nourriture comme l’est le Nord n’aide pas à se sentir en forme. Il y a sans doute aussi une symbiose entre la cavalière et sa monture…

    Petit mot sur Jaime, pour ce que cela lui a apporté de sauver le peuple quand il a tué le mad king, je comprends qu’il n’ait pas une franche envie de recommencer et que l’idée de pouvoir sauver Cersei lui paraisse un motif beaucoup plus valable.

    Enfin bref, voyons aussi le dernier épisode avant de juger

  60. leprésidentCoty

    14 mai 2019 at 14 h 58 min

    Je ne connaissais absolument pas ce site mais je trouve votre critique fort bien articulée et en accord avec ma vision sur beaucoup de point.
    Pour ce qui est des désaccords:

    -La série est une adaptation: Ce qui est présent dans le livre ne doit pas forcément être à l’identique dans la série (traitement d’Euron, importance des prêtres rouge assez absent dans la série, etc) reprocher leur absence est donc pour moi un nom sens. Qu’une série soit totalement fidèle ou parte dans une toute autre direction personnellement ça m’importe peu.

    -Autre point d’indulgence c’est le fait qu’une série sera forcément moins développée et riche que les livres qu’elle adapte. GOT aurait pu être une exception tant tout ce tenait avant leur éloignement du support de base mais cette dernière saison programmée en 6 épisodes seulement induisait forcément que tout allait être rushé. Je suis le premier à le regretter mais je l’accepte car c’est ainsi et le reprocher à chaque épisode ne fait pas de sens. C’est un fait il faut faire avec et tant pis pour la finesse.

    Pour le reste entièremment d’accord avec vous. Particulièrement pour le cas Daenarys, vous êtes la personne qui a ,jusqu’à présent, le mieux mis les mots sur tout les problèmes autours de ce personnage sans que l’affection personnel qu’on lui porte ou pas n’entre dans l’argumentation. (Cette partie « Et là, plutôt que de foncer sur le donjon rouge et Cersei, que fait Daenerys ? Elle massacre volontairement et méthodiquement la quasi-totalité des habitants de la ville. Pourquoi ? En mémoire de Ser Jorah et de Missandei, sérieusement ? » est particulièrement singlante et démonstrative de tout les problèmes que ce personnage est devenu). Merci pour ça, je me permettrai de vous citer.

  61. Léopold

    14 mai 2019 at 18 h 04 min

    Je ne suis pas du tout d’accord sur la partie concernant Varys, il a fait ce qui était normal de faire (essayer d’éviter le renouvellement d’un souverain aliéné. Il est d’ailleurs pour le bien du peuple. N’ayant aucun soutien où il se trouve, il n’avait plus qu’à agir comme il l’a fait.

    Ce qui m’a au contraire choqué c’est Tyrion qui osé trahir son amis de longue date, à qui il montre beaucoup de respect. Pour moins Tyrion n’est que la poupée de Daenarys il est encore plus passif que Jon tant il se laisse avoir par tous le monde or il est bien plus malin que ça…

  62. Chuck

    14 mai 2019 at 18 h 05 min

    Pour moi cette épisode est incroyable car il balaie d’un revers de la main toute l’intrigue qui a été mis en place depuis 8 saisons.
    Que peut on faire face à la puissance d’un dragon rien.
    Daenerys est devenu exactement tout ce qu’elle détestait.
    On avait les prémices depuis un moment quand même…
    Elle me fait penser à Anakin Skywalker 😂.
    On a vu toutes l’impuissance des personnages face au chaos et quelle pied de nez la mort de Cersei et Jaimie !! Cersei sans cœur apeuré par le déchaînement de violence de Daenerys 👍.
    Et les principes de Jon Snow balayaient…
    Pour moi il y’a pas mieux nous faire croire à des épilogues qui finalement part complètement ailleurs c’est absolument géniale !!!!

  63. Ruv

    14 mai 2019 at 19 h 15 min

    Est ce qu’on peut dire que Tyrion (et dans une moindre mesure Jaime) ont tous les deux réalisés la prophétie du valonqar ? Même si c’est totalement par « hasard », Tyrion demande à Jaime d’emmener Cersei dans les profondeurs du donjons et qu’ils s’y retrouvent coincés pour finalement y mourir.

    En quelque sorte, la prophétie à été réalisée. 🙂

  64. julrib

    14 mai 2019 at 20 h 04 min

    Moi jai une question un peu en dehors de l’épisode 5. Personne ne se dit que martin a pu mettre son veto à beaucoup de points de scénario concernant la fin de la série ? Contractuellement parlant ?
    Je n’ai pas lu les livres. Ils sont sans doute très bien.
    Maintenant le mec ponds 5 bouquins en 15 ans, sans doute ultra préparés en terme de cohérence, s’arrête au moment précis où la série prends de l’ampleur et ne sort plus rien depuis (il y a maintenant 8 ans).
    la série se retrouve à sortir ses deux dernières saisons (et on sait comment les finals de série a succes peuvent être casse-geule, coucou lost) sans aucun support, d’une saga littéraire ultra pointue.
    Pour le coup si en plus ils ont été bridés par l’auteur, ce que je pense probable, je trouve que au contraire ils ont été suffisamment malins et cohérents tout au long de leurs saisons et sur leurs personnages.
    Et si Martin sort ses deux derniers livres, avec tout se qui aura été théorisé par les fans et en suivant son cahier des charges, tout ce qui aura été rebattu par les fans pendant 8 ans trouveras écho sur le papier et tout le monde criera au génie.
    Et la serie était vouée de toute manière à être un carton quoi qu’il arrive, gagnant gagnant.
    Commentaire d’un fan de la série, suffisamment lucide pour en reconnaître également les défauts, pas adepte de la théorie du complot mais suffisamment sensé pour croire au sirènes du business…

    • Han Wedge

      15 mai 2019 at 17 h 58 min

      Je fais parti de ceux qui pensent que les livres restants ne sortiront jamais… Le 6 à la rigueur (puisqu’il est supposément presque fini depuis au moins 1 ou 2 ans) mais je n’y crois même pas…

      Je pense qu’il n’arrive tout simplement pas à finir dans les détails (or ces détails ont justement contribué aux succès de la saga). Par contre, j’imagine mal que les grandes lignes de l’action actuelle ne viennent pas de lui ou n’aient pas eu sa bénédiction!!

  65. thd

    15 mai 2019 at 11 h 59 min

    Il me semble que le brillant de la série reposait sur le fait que les scénariste disposait d’une source dont ils pouvaient à la fois s’inspirer mais aussi, s’en écarter : les livres.
    A compter du moment où ils ne pouvaient plus s’appuyer sur la littérature de Martin, ils ont composé avec leur modeste talent.
    Depuis la saison 6, nous assistons à une lente descente où le scénario verse vers la médiocrité qu’ils essaient de contrebalancer par des renforts de moyens. Ce qui est vrai pour une bande-dessinée se vérifie pour une série : un bon dessin ne compense pas un mauvais scénario, mais un bon scénario compense un mauvais dessin.
    Je dois constater que, déjà, avec la saison 7, cette descente vers les tréfonds scénaristiques s’est accélérée. La saison 8 ne fait que le confirmer.
    Comme, elle ne fait que confirmer quelque chose qui, là aussi se vérifie souvent : il est compliquer de mettre un point final à une série.
    Bref, dans quelques jours ce sera le dernier épisode d’une promesse déçue.

  66. Thingol

    16 mai 2019 at 15 h 00 min

    Tout n’est pas à jeter, mais clairement cette saison 8 a été bâclée sur le plan de l’histoire, encore plus que la saison 7 qui avançait déjà au pas de course (à l’image du marathon de Gendry). Les personnages semblent devenus idiots, la qualité des dialogues a plongé, les combats ne font aucun sens sur le plan militaire et sur la plan de la vraisemblance la plus élémentaire (c’était déjà le cas pour le combat lors de la capture du zombie dans la saison 7). Cela me fait beaucoup penser au naufrage de Peter Jackson entre le premier épisode du Seigneur des anneaux (quasi parfait) et le trilogie du hobbit (digne d’un mauvais Marvel, à part quelques moments réussis avec Martin Freeman qui était au top). Je signerais bien aussi un pétition pour Bilbo ! Pour en revenir à GoT, j’ai signé, je sais qu’il ne referont pas la saison, mais c’est à peu près la seule manière d’être audible pour réclamer un ciné de qualité (car pour moi GoT c’est du ciné). Je crains le pire pour Star Wars, seul Rogue One sort du lot depuis Le Retour du Jedi.

  67. Mat

    18 mai 2019 at 0 h 59 min

    Joli faux raccord sur les yeux de la montagne qui sont rouges, ah, non ils sont plus rouges

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests