General motors arrête ses dépenses publicitaires sur Facebook

A seulement quelques jours de l’entrée en bourse de Facebook, le constructeur automobile américain General Motors a décidé d’arrêter ses campagnes publicitaires sur le réseau social.

A seulement quelques jours de l’entrée en bourse de Facebook, le constructeur automobile américain, General Motors, a décidé d’arrêter ses campagnes publicitaires sur le réseau social.

general motors logo

L’information avait d’abord été ébruitée par le Wall Street Journal et a été confirmé aujourd’hui par une source interne de General Motors. En effet, le constructeur automobile figurant parmi les plus gros annonceurs américains (3ème place derrière Procter & gamble et AT&T)  a bel et bien décidé de ne plus investir en publicité Facebook.

La raison ? Les responsables du services marketing auraient réalisé que ces publicités n’étaient pas réellement efficaces. Le groupe investissait tout de même 40 millions de dollars (soit 31,5 millions d’euros) afin d’assurer sa présence sur Facebook. Cependant, General Motors restera toujours présent sur le réseau social par le biais de sa page. Ceci afin de d’ entretenir le contact avec les fans et de promouvoir l’ensemble de ses véhicules.

Voici la déclaration officielle de General Motors :

Au sujet de Facebook, même si nous n’envisageons pas de continuer nos dépenses publicitaires, nous restons déterminés à mener une stratégie de contenu agressive via tous nos produits et nos marques, le site continuant d’être un outil très efficace pour entrer en contact avec nos clients

Et toc, une jolie pierre dans le jardin d’Éden de Mark Zuckerberg…

 


Nos dernières vidéos

16 commentaires

  1. comme l’hirondelle ne fait le printemps, un annonceur qui part ne fait la règle. La stratégie numérique qui conduit certaines entreprises à utiliser le canal des réseaux sociaux pour faire passer leurs publicités, n’implique pas que, ce qui ne fonctionne pas pour l’un ne fonctionne pas pour l’autre. Il est sur que pour certains objectifs et clients l’animation de l’univers crée avec les avantages d’un accès et des outils gratuits suffisent dans certains cas pour obtenir un ROI satisfaisant. Alors pourquoi payez de la pub en plus. Mais c’est loin d’être une généralité.

  2. J’ai déjà trouvée que facebook a du mal a s’intégrer a la bourse, et si en plus des investisseurs majeur partent en ne laissant qu’une page qui ne rapportent pas grand choses directement a facebook, sa risque d’être vraiment dur de trouver sa place en bourse…

  3. Pingback: General motors arrête ses dépenses publicitaires sur Facebook « L'info "Autrement" cftc hus

  4. Il me semble que les dollars et euros ont été inversés : 40M euros (31,5M dollars).
    Du moins, nous ne sommes plus a quelques millions près.
    🙂

  5. @Eric : Vous avez raison cependant, là on parle d’une grosse hirondelle. Quand on perd un client, la première pensée est quand même d’être déçu, ne serais-ce qu’un peu.
    Et GM c’est une boîte à la puissance énorme, tant financière que psychologique, dans le sens où elle est dans le « coeur » des américains.

  6. Et bien ça va leur faire une bonne pub ça pour leur introduction en bourse, ça commence bien… Visiblement les annonceurs préfèrent couper dans les budgets Facebook plutôt qu’ailleurs quand ça va mal. Il y a sûrement des raisons à cela, et ça ne va surement pas faire le beurre du réseau de Marc Zuckerberg, faudra voir la réaction sur les marchés une fois les premiers pigeons tombés dans le piège de l’introduction fumeuse…

  7. Pingback: General motors coupe ses investissements publicitaires sur Facebook | Communiquer sur le Web | Scoop.it

  8. Pingback: General motors coupe ses investissements publicitaires sur Facebook | sur facebook | Scoop.it

  9. Bon départ pour Facebook en bourse dis donc ! Ca serait pas mal d’avoir plus d’informations sur les retombés des publicités sur facebook. Je n’ai pas encore testé ce moyen de communication. Selon moi, rien ne vaut Google Adwords.

  10. Pingback: General motors coupe ses investissements publicitaires sur Facebook | La Chaîne Web | Scoop.it

  11. Pingback: Facebook a vendu 421 millions d'actions à 38 dollars

  12. Selon moi, il est difficile d’affirmer que « rien ne vaut » tel ou tel type de publicité. Tout dépend de l’entreprise et de sa cible. En revanche, je trouve que les grands groupes deviennent beaucoup plus exigeants en termes de calcul de ROI pour les dépenses de com online que pour les dépenses offline. Cela explique le succès fulgurant d’entreprises comme Eki:Metrics.

    Et je pense d’ailleurs que Google Adwords est souvent choisi comme une solution de facilité alors que d’autres points mériteraient plus d’attention comme l’optimisation des supports et surtout leur contenu.
    Merci pour cet article.

  13. citron mecanic on

    faudrait voir les tranches d’âges majoritairement présentes sur FB, les 15-25 ans surtout, non ? un trafic reconnu par pas mal de webmasters comme difficile à monétiser

  14. C’est de bonne guerre de mesurer le retour sur investissement et d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Facebook est un média TRÈS orienté ‘ »d’jeuns » … Pas forcément évident que ce soit le meilleur endroit pour y vendre des caisses de notable LOL

  15. Pingback: [correctif] Facebook va permettre de croiser sa base de données à celles des annonceurs

Répondre