Générer des revenus significatifs avec un blog en français : retour d’expérience.

"Il n’y a pas de personnes incorruptibles, il y a juste des gens plus chers que les autres…"

La question de la monétisation des blogs revient périodiquement sur l’avant-scène, avec son lot d’approximations et de contre-vérités, sans parler des polémiques que le sujet ne manque pas de susciter, notamment entre les pro et les anti-pub.

Certains prennent clairement position et n’affichent pas de publicités sur leur blog, pour différentes raisons, idéologiques, ou plus pragmatiques.
D’autres s’engagent résolument sur la voie de la monétisation, voire de la professionnalisation de leur blog en vue d’essayer d’en tirer quelques revenus substantiels.

"Il n’y a pas de personnes incorruptibles, il y a juste des gens plus chers que les autres…"

La question de la monétisation des blogs revient périodiquement sur l’avant-scène, avec son lot d’approximations et de contre-vérités, sans parler des polémiques que le sujet ne manque pas de susciter, notamment entre les pro et les anti-pub.

Certains prennent clairement position et n’affichent pas de publicités sur leur blog, pour différentes raisons, idéologiques, ou plus pragmatiques.
D’autres s’engagent résolument sur la voie de la monétisation, voire de la professionnalisation de leur blog en vue d’essayer d’en tirer quelques revenus substantiels.

Je souhaitais depuis quelques temps apporter mon point de vue personnel (et donc pas forcément objectif), en évitant tout manichéisme, mais plutôt sous l’angle de l’expérience vécue, et il me fallait pour cela assez de recul, soit une année pleine, pour pouvoir le faire en toute connaissance de cause.

Un peu d’histoire
Quand j’ai lancé la nouvelle version de Presse-citron, l’actuelle, en juillet 2005, je ne prévoyais absolument pas d’insérer un jour de la publicité, et encore moins d’en tirer un quelconque revenu. Autant le dire tout net, j’étais alors une bille en techniques de référencement et de SEO, il suffit de voir les titres et la structure de mes billets de l’époque.
Ma connaissance dans ce domaine est encore très incomplète mais j’ai un peu évolué, même si je ne rédige pas encore les titres de mes billets en fonction de leur potentiel de positionnement dans Google, et que je n’ai aucunement l’intention de le faire.
Cela pour dire qu’une stratégie de monétisation de blog commence à mon avis par une optimisation de celui-ci à tous les niveaux, du nom de domaine à sa structure même. Il est clair que certains blogs, principalement anglo-saxons, sont construits en structurés en fonction des espaces publicitaires qui peuvent y être logés. C’est un constat, pas une critique, car cela n’empêche aucunement certains d’entre eux d’être parfaitement pertinents et riches en contenu.
Le meilleur des deux mondes en quelque sorte…

Et la pub fut…
J’ai commencé à insérer de la publicité sur Presse-citron "pour voir" fin 2005, sous forme de Google Adsense exclusivement, quand ce blog venait de dépasser les 1500 visiteurs uniques/jour. Sans trop y croire bien sûr. Juste pour voir, donc. Cela coïncidait avec une série que j’avais lancé sur des idées cadeaux pour Noël. Les premiers revenus sont arrivés et la surprise fut plutôt agréable : de 30 Euros en octobre à plus de 100 Euros en décembre, soit un revenu multiplié par trois en 3 mois, et la tendance se confirma au cours des mois suivants.
Ca y est, j’étais mort : Presse-citron venait de basculer irréversiblement du côté obscur de la force en devenant un blog avec pub, une horreur de blog commercial. Car je peux vous dire qu’une fois que vous y avez goûté, il est pratiquement impossible de faire machine arrière : qui se passerait de quelques dizaines, voire centaines d’Euros de revenus qui tombent comme ça tout cuits sans engendrer une seconde de travail supplémentaire, ni modifier d’un iota vos habitudes ?
Du bonus pour blogueur, toujours bon à prendre, bien sûr en fonction de vos autres revenus.
Mais quand on ne roule pas sur l’or…

Cachez ces liens que je ne saurais voir !
Puis le trafic et la visibilité de Presse-citron augmentant au fil des mois, je fus contacté une première fois par un éditeur de (gros) site américain qui souhaitait accélerer son développement en Europe et sur le web français. C’est ainsi que nous négociâmes quelques liens sponsorisés, pour un trimestre, puis – l’expérience ayant été visiblement concluante pour l’annonceur – pour un deuxième trimestre, et enfin pour une année pleine. Payable d’avance par semestre, à bon prix…
Ce fut la deuxième vague de pub sur le Presse-citron.
Bien sûr ça rapportait de plus en plus, mais j’étais un peu tétanisé à l’idée que mes lecteurs se détournent d’un blog devenu "commercial".
Apparemment cela ne vous a pas trop génés puisqu le trafic a continué à progresser pour atteindre il y a un an environ 4000 visiteurs uniques/jour (chiffre qui a plus que doublé depuis).
Je note que je n’ai d’ailleurs pratiquement eu aucune remarque sur la publicité (peut-être deux ou trois commentaires par-ci par -là, mais pas très agressifs).
Cela dit, l’audience de ces pages serait peut-être double s’il n’y avait pas de pub, qui sait ? Franchement, je ne le pense pas.

Puis vinrent les régies, et les annonceurs en direct.
On peut penser ce qu’on veut des classements de blogs, que ce soit ceux de Technorati-Edelman, Alianzo ou Wikio, tous autant décriés lors de leur publication, mais une chose est sûre : ce sont de formidables boosters de blogs auprès… des annonceurs et des régies publicitaires.
Il est très clair et avéré que je n’aurais pas la moitié des propositions que je reçois si Presse-citron ne figurait pas régulièrement dans le top 10 de ces classements, qui sont vite devenus, qu’on le veuille ou non, une sorte de grille de référence pour tout ce qui cherche à faire du buzz auprès des internautes.
Dont acte : Presse-citron est en contrat (non-exclusif) avec deux régies auxquelles un espace est attribué à l’année (mais loin d’être encore occupé à 100%).
Idem pour les marques, les éditeurs de sites ou même quelques indépendants, qui me contactent régulièrement pour placer une bannière ou un lien sur Presse-citron. Ce qui peut parfois tourner au troc ou à l’échange de bons procédés, sans forcément impliquer une rémunération financière.

Tout ça pour dire quoi, au fait ?
Ah oui, j’y viens. En fait j’ai quelques éléments tangibles à vous communiquer, mais également pas mal d’interrogations sur le sujet.

Des chiffres, des chiffres !
Tout d’abord, sans dévoiler trop d’informations confidentielles, je vais pour la première fois et en exclusivité mondiale pouvoir enfin vous dévoiler la vérité toute crue sur les revenus générés par Presse-citron sur une année, soit de Mai 2006 à Avril 2007.
Je vous laisse juges, certains trouveront cela encourageant pour leur propre projet, d’autres trouveront peut-être que cela n’en vaut pas la peine, sachez en tout cas que pour l’instant ces revenus d’appoint me conviennent même si en termes de rentabilité et de ratio temps passé/révenus générés on est encore loin du compte.
Mais on est sur la bonne voie, et je suis convaincu que leur croissance est maintenant organique, et qu’ils continueront à progresser à un rythme soutenu dans les mois, voire les années à venir.
Allez, je ne vous fais pas mariner plus longtemps : de début mai 2006 à fin avril 2007, Presse-citron a généré exactement 8547,19 Euros HT de revenus publicitaires, soit une moyenne de 712,25 Euros par mois.
Mais le plus intéressant est bien sûr de voir la progression, qui est forte et continue et surtout exponentielle, puisque 40% des revenus ont été générés sur le dernier trimestre, soit une moyenne de 1 139,62 Euros/mois, avec une pointe qui a dépassé les 1 500,00 Euros en avril.
Pas mal, mais je pense que le meilleur est à venir, ne serait-ce qu’en regard de nouveaux contacts que j’ai eus cette semaine, dont l’un propose un modèle publicitaire complètement innovant qui risque de faire parler de lui dans les semaines à venir.

Quelle stratégie de monétisation ?
Bon, les chiffres, le revenu, tout ça, c’est bien joli, mais maintenant, ne perdons pas de vue que c’est le contenu et la ligne éditoriale d’un blog qui en font la richesse et qui fidélisent son audience.
Il n’est pas question de tranformer ces pages en vitrines publicitaires d’une part, ni de perdre une quelconque indépendance d’autre part.
J’ai à ce titre toujours refusé de publier des publi-rédactionnels ou billets sponsorisés car j’estime que cela irait clairement à l’encontre de ma liberté de ton.
Cela dit j’ai été approché récemment par une agence spécialisée pour diffuser un buzz, et pour la première fois je n’ai pas claqué la porte car l’objet du buzz pouvait comporter des avantages concrets pour les lecteurs : en gros il s’agissait d’un concours dans lequel vous pouviez gagner quelque chose. Ca ne s’est finalement pas fait car l’annonceur souhaitait supprimer la conclusion de mon billet dans laquelle j’indiquais à ma façon qu’il s’agissait d’un billet pour lequel j’avais été payé.
J’ai donc annulé mar participation et j’en suis quitte pour avoir perdu deux heures à rédiger un billet pour rien.
Je suis toujours en contact avec cette agence et il se peut que vous voyiez dans les jours qui viennent un billet "commandité", mais qui traite un sujet que j’aurais peut-être de toute façon évoqué.
Ce sera fait en toute transparence et restera exceptionnel quoiqu’il en soit.

Donc, si on récapitule, Presse-citron bénéficie aujourd’hui de 6 sources distinctes de revenus, qui sont, dans le désordre et sans entrer dans le détail pour des raisons de confidentialité que vous comprendrez aisément :

  • Google Adsense
  • Text Link Ads (les liens en pied de page)
  • Les liens achetés directement par les annonceurs (liens dans la sidebar gauche "Liens/ Divers")
  • La (ou les) régie(s) spécialisée(s)
  • Tradedoubler (ponctuel)
  • Bannières 300×250 ou 468×60 négociées directement avec l’annonceur (ou troc : cf Wilogo actuellement en haut de page)

Sources auxquelles il faudra ajouter, très occasionnellement, et encore, à tester, d’éventuels publi-rédactionnels très ciblés (Web 2.0 ou high-tech…)

Maintenant, se pose la question de la juste valorisation des espaces publicitaires, et là pour le moment on est un peu dans l’empirique, dans la négo à la va-comme-j’te-pousse, en tout cas pour moi.
C’est la raison pour laquelle, voyant les propositions arriver de plus en plus nombreuses, j’ai quand même mis en place une grille tarifaire "officielle" que je remets à tout annonceur qui prend contact avec moi.
Je l’ai établie en fonction de l’expérience et du recul de cette courte année, sans avoir de réelle certitude sur sa pertinence.
Pour ce faire j’ai pris en compte un certain nombre de critères, comme le placement sur la page (scroll nécessaire ou pas), la présence uniquement en home ou sur toutes les pages, la taille de l’encart, la durée, ce qui m’a permis d’établir des emplacements (N°1, 2, etc) et les tarifs correspondants.
Pour info, l’emplacement n°1 est facturé 450,00 Euros HT pour 1 mois, et vous savez quoi ? Quelque chose me dit que ce n’est pas assez cher (mais c’est juste une impression)…

Voilà pour ce premier bilan tiré de mon expérience vécue, dont je tire plusieurs conclusions :

  • premièrement, même si le chemin est long et incertain, je pense qu’il est possible de tirer des revenus conséquents d’un blog, et que ceux-ci ne dépendent pas forcément (ou seulement) du trafic de ce dernier. Un blog de niche très ciblé générant de la pub à fort CPM peut générer autant de revenus que Presse-citron avec une audience 5 fois inférieure.
  • ensuite, il faut op-ti-mi-ser : optimiser sa stratégie de monétisation, son positionnement, le design de son blog…
  • mais… pas trop : attention de ne pas tomber dans le travers facile de gérer le contenu de son blog en fonction de sa visibilité dans Google et du revenu potentiel de tel ou tel article car c’est à mon avis une démarche suicidaire à moyen terme
  • nous n’en sommes qu’aux prémices du marché publicitaire dans les blogs, qui va mûrir et probablement encore se développer sous de nouvelles formes dans les mois à venir

Rendez-vous pour un prochain bilan en mai 2008 : je parie sur un doublement des revenus publicitaires de Presse-citron d’ici-là, sans augmentation de la surface allouée à la pub…
 
Pour aller plus loin, deux articles très intéressants sur le même sujet, chez Vincent et chez  Steph.


Nos dernières vidéos

59 commentaires

  1. Merci pour ton honnêteté. 🙂

    Et puis, étant donné le travail que tu dois fournir quotidiennement, l’argent que ton blog te rapporte n’est pas "volé". Par curiosité, combien de temps passes-tu en moyenne à la rédaction chaque jour?

  2. @Clément, c’est variable. De une à trois heures par jour, mais cela inclut la veille et la réponse aux commentaires. Et je considère que cela fait partie intégrante à part entière de mon boulot, car ce blog me rapporte aussi indirectement, sous forme de contacts et de clients.

  3. Super billet, pleins d’infos riches et intéressantes, qui peuvent d’ailleurs servir pour d’autres supports plus classiques comme les sites perso, semi pro ou pro…
    Merci à toi

  4. Et dans les flux RSS, l’as-tu envisagé ? (rroooh le tabou ;))

    Car comme bon nombre d’accros à l’agrégateur je ne viens ici que pour commenter… (mais est-ce une part majoritaire du lectorat ?)

  5. C’est intéressant de voir l’évolution publicitaire du blog Presse Citron. Je ne pensais pas que le développement pouvait être aussi intéressant.

  6. Initiative de transparence très bien vue. Etant donné le travail et la qualité des posts je ne pense pas que l’on peut te le reproché, même si desfois on peut être envieux !

    Par contre il serait interressant de savoir combien te coute l’hébergement et tout ce qui peux être imputé au blog comme coup. A mon avis pour un tel trafic sa doit être pas mal (genre 100€ par moi ?).

  7. Vraiment très intéressant le billet.
    Les sommes évoquées ne me paraissent pas mirobolantes, comme tu l’as dit ton blog fait parti d’une liste des "meilleurs blogs", et vu la fréquentation je pense même que c’est légèrement en dessous de ce que tu devrai/pourrai avoir ;-).

    Mais bon, je ne suis pas un spécialiste, loin de là même. Je pense juste qu’offrant de la place sur ton blog tu devrai prévoir une grille tarifaire correcte, voire excessive, quitte à négocier et baisser ton prix ensuite.

    Mais cela prend également beaucoup de temps, et je pense que la dérive est là. Faire un billet pour gagner de l’argent, ou comme mainteant : satisfaire une soif de partager.

    Si ton état d’esprit reste le même que maintenant ne te prive pas, il n’y a pas de mal à se faire du bien 😉 !

  8. Effectivement, étalé sur une moyenne mensuelle à l’année c’est pas énorme (quoique si on m’avait dit que je pourrais gagner plus de 700 euros/mois avec ma prose au bout d’à peine 2 ans, j’aurais signé tout de suite) mais ce qui est intéressant c’est l’a progression depuis début 2007, qui a l’air de se confirmer, avec une moyenne de 1200 euros/mois et une pointe à 1500. La vraie tendance est celle-là.

  9. Juste une question un peu idiote, mais niveau déclaration, ca se déclare comme revenu publicitaire pour ta boite?

    Sinon encore bravo pour le blog éric, tres bon, tu devrais générer de plus en plus de revenus avec celui ci d’apres mon petit doigt 🙂

  10. Ca rentre tout simplement dans le CA de ma boîte : factures + TVA. Les régies ont généralement un système automatisé d’appel à facture qui t’est envoyé chaque mois, tu n’as qu’à copier-coller les éléments dans tes propres factures et c’est tout. Pour les annonceurs traités en direct, c’est aussi simple : je suis le fournisseur (d’espace pub) et le client règle la facture en bonne et dûe forme. Mon expert-comptable ne m’a rien signalé de particulier sur le sujet.

  11. Vu que c’est des annonceurs, possible que ce soit au PAP et non au clic…

    La visibilité compte aussi ! et pas que le clic (enfoirés de google :D)

    Eric, bravo, c’est une vrai performance à mon avis.
    Je me souviens que ya pas si longtemps (tout est relatif), tu nous disais ne gagner presque rien avec ce blog.

    On dirait que tes efforts sont récompensés 😉

    (mode jaloux on :D)

  12. ça laisse rêveur !

    Heureusement que tu précises tes stats de trafic, parce que très peu de bloggeurs atteignent ces chiffres, et atterissent donc.

    Il ne risquent pas de pouvoir vivre financièrement de leur blog, ou même avoir un "bonus" de quelques centaines d’euros en fin de mois.

  13. C’est clair fait attention :

    – Google adsense interdit de parler de ces revenus sous peine de suppression du compte.

    – Si tu déclares pas ces revenus publicitaire tu peux être sur que tu es bon pour le redressement cette année. (La rançon de la gloire comme aime à dire les controleurs des impots)

  14. Je pensais reprendre mon blog plus sérieusement, en parlant de choses de ce genre, mais tu le fais mieux que moi, ça me coupe l’herbe sous le pied 😛

    Tu utilises TLA ? Je pensais que ce service était méconnu des blogueurs !
    Du coup je suis en train de préparer un service du même genre : Feedisland.com (sortie prévue dans la semaine, à mi chemin entre TLA / Feedburner et Allosponsor)

    Et sinon, quel est ce nouveau format formidable que tu évoques ? (en regard de nouveaux contacts que j’ai eus cette semaine, dont l’un propose un modèle publicitaire complètement innovant qui risque de faire parler de lui dans les semaines à venir.)

    En tout cas effectivement bravo pour la transparence !

    Bonne continuation Eric.

    (PS pour Neovov : qu’est-ce que tu fous là, t’y connais rien en pub sale gamer :D)

  15. @Alex : je ne cite aucun revenu précis de Google Adsense, juste une fourchette de progression qui date de 18 mois, donc normalement ça ne devrait pas poser de problème. Quant au reste, tout est déclaré, je vois pas comment je pourrais faire autrement vu que ce ne sont que des règlements par chèque ou virements sur compte bancaire. Et puis je suis pas un magouilleur moi, c’est quoi ces insinuations 😮

  16. Alex > la part de Google n’est pas précisée 😉 et sauf dénonciation…

    Faut arrêter de croire que le web est fait de débutants qui ne déclare pas leurs revenus, Eric est un gars sérieux.
    Enfin de toute façon si Sarko veut éxonérer ces revenus la question de posera plus !

    Eric j’oubliais, sur le web, selon mon expérience perso de 5 ans de régies pubs, les bons mois sont février/mars à juin et septembre/octobre à décembre. Le reste c’est disette (sauf si tu as un deal à l’année, bien sur).

  17. Ah non je n’insinue rien au contraire je trouve ce billet très interessant.
    Je ne conissais pas le détail de la charte Google adsense je préferai prévenir au cas ou. Si ya pas de problème c’est nickel 😉

  18. Moi je suis très contenant pour toi Eric. avec tout les temps que ca doit te prendre c’est bien la moindre des choses. Mais je suis plus facilement prêt à a te faire un dont, plutôt que d’un jour cliquer sur un de ces liens.

  19. Eric la prochaine fois je n’indiquerai pas mon blog, afin de laisser planer le doute sur mon travail aux services fiscaux…

    Visiblement il n’y a point "d’éléments extérieurs de richesse" quoique: un bloggueur qui ne prend en photo que ses yeux…a peut être quelque chose à cacher (gourmette en croco, chemise estampillé"Alain Delon"…)

  20. Très intéressant billet en effet, et bravo pour en être arrivé là en gérant bien les choses 🙂

    Arkan, qui touche même pas la moitié de tes revenus pub moyen mensuel comme salaire ^^

  21. Je sais pas comment ils trouvent leur compte tes annonceurs, parce que si je prend mon cas, tout ce que je connais Presse Citron c’est depuis mon agrégateur RSS. Mais aussi la zone de commentaire, le captcha et le bouton "Presser le citron". Si tous les internautes sont comme moi, la publicité n’a aucun effet.

  22. Remian, chut, ils vont tous se barrer 😉
    Non il faut croire que ça rapporte quand même un peu, vu que certains rempilent après quelques mois de tests

  23. Bravo, ça laisse rêveur, surtout pour moi qui depuis Cuba ne cherche pour le moment qu’à attirer un tout petit peu plus de lecteurs sur mon blog, même si je ne suis pas dans le même registre d’informations…
    David.
    Fidèle lecteur de Presse Citron et pas prêt de laisser tomber…

  24. @Julien Pellegrain : Je vais où je veux, et le net est petit, je ne pensais pas que tu suivais le Presse Citron (en même temps avec plus de 9300 abonnés au flux…).

  25. Même remarque que Remian, je ne lis que par mon agrégateur. Visiblement tu as plus de lecteurs qui te suivent en venant directement sur le blog que via ton flux RSS.

    Remarque tu pourrais aussi intégrer des offres dans ton flux.

  26. Toujours épaté qu’on puisse gagner quelque chose tous les mois. Mais c’est de bonne guerre vu la qualité de tes sites publics (si, si, ote ce rouge de tes joues)

    Et pourtant on ne peut pas dire que je sois omnibulé par tes pubs, à part le truc qui bouge là-haut : je ne les vois pas !

    Et pourtant je n’utilise pas le RSS, juste un favori (j’ai fini par voir que tes autres sites étaient en lien, ça a réduit le nombre de mes favoris : ça expliuque peut-être pourquoi je ne vois pas tes pubs finalement, dois avoir des peaux de Jesus sur les lunettes…)

    Me demande toujours si je toucherais quelque chose un jour de mes sites, j’ai toujours pas atteind la limite de paiement chez google (enfin c’est surtout si tu refais le buzz du coeur pour les resto, que j’y mette un peu du mien) !!!

  27. Très bon billet effectivement.
    comme plusieurs autres commentateurs, je pense que tu peux en obtenir réellement plus, vu la qualité du blog et des articles en général.
    après, comme tu l’as fort bien annoncé, les revenus dépendent des annonces que tu positionnes et des sujets abordés.
    Et pour la question de savoir si le blog doit ou pas, avoir une monétisation, moi je trouve ça normal, vu le temps passé à rédiger des articles. Un ami soutient le contraire. Il ne veut pas avoir à s’obliger à publier un article en pensant à la possible monétisation de cet article.

  28. Même si tout a été déjà dis sur les commentaires précédents je voulais moi aussi saluer cet excellent billet, très intéressant.
    Je trouve que tu brises un tabou. Faut pas se leurrer la pub fait partie du net et elle ne me gène pas sur ton blog comme elle n’est pas très envahissante.
    Et puis je te lis bcp via ton flux sur netvibes…
    Encore merci pour tes billets où tu nous fait partager ton métier.

  29. Tout d’abord merci pour cette transparence Eric. J’avais effectivement remarqué l’apparition des publicités sur ton blog mais j’avoue que cela ne m’a jamais gêné puisque le contenu est de qualité. Si ton blog est populaire, c’est grâce au contenu donc à partir du moment où les publicités restent "autour", c’est de bonne guerre. Quand je parle d’"autour", je veux dire que j’aurais plus de mal avec une publicité qui s’affiche 10 ou 20s au-dessus du contenu comme on en voit encore trop.
    Deux autres remarques : comparé au temps que tu y passes, les chiffres que tu annonces sont bien faibles même si personne ne cracherait dessus ;-).
    Enfin, comment sont comptabilisés tes lecteurs via le RSS? Car finalement moi, le plus souvent, je ne vais pas sur ton site pour lire tes billets…

  30. En tout cas, la pub ne dérange vraiment pas ! En fait, quand j’ai commencé à lire ton article et que j’ai vu " de la publicité sur mon blog", je me suis dis "Mais où?". Perso j’avais même pas remarqué que ton blog a de la pub, alors je suis surpris des revenus que tu en tires !

    En tout cas ton billet est très interessant, et c’est rare que quelqu’un joue la transparence comme toi !

    Sinon, je sais pas si c’est voulu ou non, mais quelqu’un t’as demandé à combien te revenait ton serveur par mois, et je ne crois pas que t’ai répondu! (sauf erreur de ma part oO).

    Bon, bonne journée à toi ! =)

  31. Les visiteurs restent car la pub est discrète(et le contenu interessant evidemment) pas comme sur certaines pages web ou l’on nous propose d’installer moulte logiciels via une armee de pop-pup.

    Sinon bravo pour les revenus certains crirons au scandale de gagnez de l’argent avec un blog(et pour certains le mot blog veut dire uniquement "je mes les photos de mes amis et de moi même trop cool") moi je dis seulement que c’est seulement du pragmatisme^^

  32. bon, au bureau les pubs googles sont filtrées, ce qui fait que j’ai une excuse de ne pas les avoirs vues !

    J’ai eu peur de comprendre pourquoi ma tirelire ne se remplissait pas sur mon site… Bon, finalement, c’est que je n’ai pas assez de visites, je vais faire comme le gars sur un des sites que tu as mis en lien, faire un blog érotique (non je blague)

  33. Eric, moi je viens et reviens chaque jour car le contenu est toujours interessant. Que son auteur me parait sympa (complètement empirique).

    bref j’ai l’impression qu’on est pote.

    c’est pas ca le but d’un blog ?

  34. Bravo Eric, ce qui est bien c’est l’alliance entre ton savoir et ta liberté de ton, un vrai style… Je me rappelle encore de ma visite, je crois, en juillet 2005.. 🙂

  35. Au moins quelqu’un qui fait preuve de transparence et qui communique avec ses lecteurs (Loïc devrait en prendre de la graine). Je trouve que la pub n’est pas dérangeante sur ce site. Si tu peux gagner un peu d’argent avec ta passion c’est très bien comme ça. Tout le monde est gagnant dans l’histoire. Mais attention de ne pas être trop gourmand. Je n’apprécierais pas d’avoir de la pub dans le contenu par exemple.

    Bonne continuation Eric.

  36. Merci pour ta transparence et ton honneteté. C’est rare! Bravo aussi pour ton succès, car pour atteindre un tel niveau, c’est clair qu’il y a du travail et du contenu derrière.

  37. Bonjour,

    D’abord merci pour toutes ces infos.
    je souhaiterais faire un site internet mais j’aimerais connaitre quel hébergeur sérieux vous me conseillez.
    Et aussi savoir à ce jour si cela les revenus générés par la pub sur un site a connu une augmentation et si les tuyaux dévoilés dans cet article sont toujours d’actualité. Merci

  38. Pingback: Gagner de l'argent avec un blog | Dico Micro

  39. Bonjour les gars:)

    Moi aussi j’ai essayé une barre d’outils – ça marche très bien quant à la monétisation. Surtout je cherchais quelque chose de discrets et qui n’empeche pas mes visiteurs de prêter attention au contenu de mon blog.

    Je peux le recommander- c’est déjà testé  Moi perso, j’utilise la barre d’outil Clubfinity – voila le formulaire que j’ai signé si cela vous intéresse – http://wizard.clubfinity.com/signup/ . Ce qui est bien c’est que c’est gratuit, alors ne manquez pas de tester 

    Bonne chance !

Répondre