GoldenEye 007 : le mythique jeu Nintendo 64 fête ses 20 ans !

Ce 25 août 2017, on célèbre les 20 ans d’un FPS pour le moins emblématique, à savoir GoldenEye 007 sur Nintendo 64. Oui, 20 ans, déjà !

Le coup de vieux GoldenEye N64

Certains d’entre vous s’en rappellent certainement, le 25 août 1997 déboulait sur Nintendo 64 un certain GoldenEye 007. Alors que l’on aurait pu croire à une piètre adaptation vidéoludique d’un film à succès (comme on en connait tant), le FPS signé Rareware va non seulement s’avérer très réussi, mais va également devenir un véritable mythe au fil des années. Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux qui se souviennent encore, émus parfois, des innombrables heures passées, seul ou à plusieurs, sur le jeu.

En effet, si GoldenEye 007 était (et reste) un excellent FPS pour le joueur solo, il était également un modèle du genre en ce qui concerne le multijoueur. Pas de multijoueur online évidemment ici, et on parle bien et bien de ce bon vieux multi local, qui permettait sur N64 de jouer jusqu’à 4 en simultané sur une même TV cathodique de plus de 80 kg. Pas besoin d’un quelconque multitap qui plus est, puisque la N64 proposait bien 4 ports manette de série.

Aujourd’hui, soit 20 ans plus tard, le jeu signé Rare Studios accuse évidemment le poids des années, mais nombreux sont ceux qui souhaitent encore (re)mettre la main sur ce titre emblématique de la Nintendo 64, et du genre FPS en général. Un titre novateur à plus d’un titre, puisque GoldenEye 007 permettait par exemple de zoomer, d’évoluer avec deux armes, ou encore de profiter de dégâts localisés, ce qu’étaient loin d’offrir les FPS de l’époque, en plus de proposer un univers très respectueux de la licence James Bond.

Récemment, c’est l’américain Activision (désormais détenteur des droits) qui a tenté de surfer sur le succès du titre, en proposant en 2010 un certain GoldenEye sur Wii. Si le résultait était plutôt correct dans l’ensemble, ce dernier s’avéra nettement moins mémorable que l’opus originel. D’ailleurs, qui s’en souvient réellement aujourd’hui ? Sur GameCube, la licence 007 était également très présente, avec du bon (NightFire, Bons Baisers de Russie…) mais aussi du très mauvais (GoldenEye : Au service du Mal).

La popularité de GoldenEye 007 sur Nintendo 64 donna évidemment naissance à de nombreux titres plus ou moins inspirés du jeu de Rare, à commencer par un certain Perfect Dark en 2000… de ce même studio ! Un peu plus tard, certains ont vu en TimeSplitters 2 (PS2/GC/Xbox) un successeur spirituel de ce même GoldenEye N64, grâce à son côté multijoueur là aussi très appuyé, et la possibilité bienvenue de jouer en coopératif, comme dans Perfect Dark. Aujourd’hui, les FPS sont légions sur nos consoles et PC, mais force est d’admettre que seuls quelques-uns bénéficient aujourd’hui du statut de jeu culte. C’est le cas notamment de Doom, Wolfenstein, Duke Nukem, Half-Life, Medal of Honor ou encore de GoldenEye N64 bien évidemment.


Nos dernières vidéos