Suivez-nous

Navigateurs

Google assure que son but n’est pas de bloquer les bloqueurs de publicités

Google assure qu’il n’a pas l’intention de tuer les bloqueurs de publicités avec la proposition “Manifest V3” pour les extensions Chrome.

Il y a

  

le

 

Par

Au mois d’octobre, Google a annoncé un plan baptisé Manifest v3, visant à améliorer les performances ainsi que la sécurité sur les extensions de son navigateur Chrome. Si au début, ce plan semblait bien accueilli, des développeurs ont par la suite découvert qu’avec celui-ci, leurs extensions de blocage de publicités pourraient cesser de fonctionner.

Rapidement, de nombreux développeurs ont haussé le ton. Cliqz, le développeur de l’outil Ghostery (un bloqueur de publicités pour Chrome), a même menacé de poursuivre Google en justice.

« Cela voudrait dire fondamentalement que Google est en train de détruire le blocage des publicités et la protection de la vie privée tels que nous les connaissons », a déclaré la société dans un communiqué publié au mois de janvier. « Que Google le fasse pour protéger son activité de publicité ou tout simplement pour imposer ses propres règles à tous les autres, ce ne serait rien de moins qu’un autre cas d’utilisation abusive de sa position dominante sur le marché. Si cela se réalise, nous envisagerons de déposer une plainte antitrust. »

De son côté, Google essaie de calmer les développeurs

Il y a quelques jours, la firme a donné quelques précisions techniques supposées rassurer ceux-ci, tout en rappelant que pour le moment, Manifest V3 n’est qu’une proposition non-finalisée qui tient compte des différents retours.

Mais le plus important est que la firme a aussi indiqué que son objectif n’est pas de bloquer les bloqueurs de publicités. “L’écosystème d’extensions sur Chrome est dynamique et varié, et permet une multitude de cas d’utilisation qui seraient autrement impossibles. Nous nous engageons à préserver cet écosystème et à faire en sorte que les utilisateurs puissent continuer à personnaliser le navigateur Chrome pour répondre à leurs besoins. Cela inclut la poursuite de la prise en charge des extensions, notamment des bloqueurs de contenu, des outils de développement, des fonctionnalités d’accessibilité, etc. Notre objectif n’est pas et n’a jamais été notre objectif d’empêcher ou de briser le blocage de contenu”, assure la firme.

Sinon, pour rappel, afin de dissuader les internautes d’installer ces extensions, Google a lancé son propre bloqueur de publicités intégré et activé par défaut sur Chrome. Celui-ci filtre les publicités intrusives, mais laisse passer les publicités “acceptables”, qui représentent la principale source de revenus de Google.

(Source)

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests