Google et Salesforce pourraient racheter Twitter

Les rumeurs de rachat de Twitter sont de retour et selon CNBC, Google et Salesforce seraient prêts à passer à l’action pour mettre la main sur le petit oiseau bleu.

Véritable serpent de mer, le rachat de Twitter fait régulièrement la une et anime les débats en raison de l’identité des acheteurs potentiels et du montant à débourser pour mettre la main sur le réseau social. Selon les analystes, le montant de la transaction pourrait atteindre les 18 milliards de dollars mais du côté de Twitter, on attendrait plutôt une offre à 30 milliards de dollars si l’on en croit le site Recode.

Une rumeur enfin confirmée ?

Une somme importante qui dépasserait les 26,2 milliards de dollars déboursés par Microsoft pour acquérir LinkedIn il y a quelques mois et que seul un cercle restreint d’acheteurs peut se permettre de dépenser. Depuis plusieurs mois, les noms de Microsoft, Apple, Facebook ainsi que ceux de Disney, Comcast ou Verizon qui s’est récemment offert Yahoo ont été évoqués mais selon CNBC, Google et Salesforce tiendraient la corde à l’heure actuelle et auraient déjà entamé les discussions.

Pionnier du Cloud Computing et incontournable sur le secteur des services aux entreprises, Salesforce et son PDG Marc Benioff s’étaient déjà montrés particulièrement intéressés par le rachat de LinkedIn et avaient formulé une offre supérieure à celle de Microsoft. Nul doute que le rachat de Twitter serait plus qu’un lot de consolation pour son PDG mais le prix demandé pourrait refroidir les ardeurs de Salesforce.

Google est toujours en pole position

De son côté, Google est le nom qui revient le plus souvent lorsqu’il s’agit d’évoquer le rachat de Twitter, nous avions d’ailleurs qualifié Twitter « d’outil de rêve » pour la firme de Mountain View qui n’a pas réussi à s’imposer en tant que réseau social avec Google+. Il y a quelques années, Eric Schmidt admettait d’ailleurs que Google avait raté le virage des réseaux sociaux et le rachat de Twitter serait l’occasion d’accroître encore un peu plus son emprise sur le web mais Google n’est pas du genre à dépenser autant d’argent pour mener une acquisition comme le rappelait Le Monde.

En effet, si Google a racheté de nombreuses sociétés et start-up, sa plus grosse acquisition reste Motorola pour 12,5 milliards mais la firme américaine à les moyens d’enfin s’offrir Twitter.

google-salesforces-pourraient-racheter-twitter

Twitter a dix ans mais peine à se réinventer

On peut toutefois comprendre la réticence de ces « géants » à dépenser autant d’argent pour une entreprise valorisée à 13 milliards de dollars (les rumeurs de rachat on fait grimper de 20% ce chiffre) et à la peine depuis son introduction en bourse il y a trois ans.

Le petit oiseau bleu vient de fêter ses dix ans mais peine à s’envoler comme en témoigne la baisse importante de sa valorisation boursière, Snapchat vaut par exemple deux fois plus que Twitter (20 à 23 milliards de dollars), sa croissance est au ralenti (313 millions d’utilisateurs actifs dans le monde fin juin soit 9 millions de plus qu’un an auparavant) et il ne dégage aucun bénéfice. En effet, les derniers résultats de Twitter font état d’un chiffre d’affaires de 600 millions de dollars associé à des pertes de 100 millions de dollars.

Autant d’éléments qui laissent à penser que le petit oiseau bleu n’a jamais été aussi proche de quitter son nid et de prendre un nouveau virage.

(Sources : CNBC / Le Monde)


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. J’ai le sentiment que Twitter a toujours été prudent quitte à mettre le temps à évoluer. Pour moi Google serait le mieux placé pour ce rachat mais pas forcément le plus pertinent. Ces deux boîtes n’ont pas forcément la même image en terme de vie privée, Twitter est une sorte de refuge pour les utilisateurs.

    Ceci-dit Google pourrait offrir une vraie visibilité à Twitter, c’est à la fois cool et flippant. Reste à savoir ce que l’acquéreur en fera…

Répondre